Le Québec et le reste du Canada, deux grandes solitudes? Beaucoup moins quand on a la chance de découvrir ce que les autres provinces ont de mieux à nous faire déguster. Et du bon vin, on en trouve chez plusieurs de nos voisines. Aussi, commençons ce petit tour viticole du Canada avec quelques suggestions ontariennes.

Pearl Morissette Estate

pearlmorissette.com

Importateur : Vinealis (vinealis.qc.ca)

Ce vignoble prometteur de 42 acres, né en 2008 et situé dans la péninsule du Niagara, est le fruit de la rencontre de deux hommes, Mel Pearl et François Morissette. Ce dernier, vigneron d’origine québécoise, a fait profiter la jeune maison de son expérience acquise en Bourgogne et de son audace, qui se traduit par le mariage de standards de production rigoureux et de méthodes moins conventionnelles, comme la fermentation naturelle, l’absence de filtration ou de soufre. En résultent des vins que le vigneron qualifie de «synergiques», empruntant des principes à la biodynamie «sans devenir religieux». Nous vous suggérons de découvrir le Chardonnay 2010, mi-corsé avec une très belle fraîcheur qui rappelle le style chablis. À surveiller également, le Cabernet franc 2010, qui arrivera au mois de mars dans certains restaurants réputés (Maison Boulud et Chez l’Épicier à Montréal, Auguste à Sherbrooke, etc.). D’une belle couleur pourpre et aux tanins mi-corsés de grande qualité, il s’agit d’un vin à la fois gourmand et de garde.

Le Clos Jordanne

leclosjordanne.com

Lui aussi niché dans la péninsule du Niagara, ce domaine avait dès ses débuts un objectif très clair: produire des vins qui pourraient se mesurer aux meilleures bouteilles au monde. Acclamés par la critique, les produits du Clos Jordanne ont ceci de particulier qu’ils sont conçus «à la bourguignonne», c’est-à-dire que les vins d’entrée de gamme (Village Réserve autour de 30 dollars à la SAQ) sont des assemblages, tandis que les vins moyen de gamme (autour de 40 dollars) et haut de gamme (de 60 à 75 dollars) peuvent être considérés comme des premiers et des grands crus. «Toute l’idée du Clos Jordanne repose sur la notion de terroir, précise l’œnologue de la maison, Sébastien Jacquet. Nous isolons sur chaque vignoble des parcelles d’un seul cépage pour illustrer ce que le terroir peut y exprimer, et nous éliminons les variations lors de la vinification.» Des suggestions? Le Village Réserve Pinot noir 2009, au nez intense et complexe de fruits noirs, et concentré comme persistant en bouche. Et pour ceux qui veulent se faire plaisir, Le Grand Clos Chardonnay 2009, aux riches notes d’agrumes et de fruits tropicaux, apprécié pour sa fraîcheur et sa tenue.

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel