Parce que tout le monde semble vouloir y déménager ses pénates, Voir propose un tour guidé du quartier Griffintown dans une série de cinq articles dont voici le dernier. Découverte d’une parcelle de nature en pleine ville.

Après avoir abordé son histoire, sa transformation, ses principaux intérêts et ses plus jolis attributs, cap sur les attraits naturels de Griffintown.

Si le Plateau a son mont Royal, le quartier Rosemont, son parc Maisonneuve et Villeray, son parc Jarry, Griffintown n’est pas en reste côté espaces verts puisque le sud du secteur est bordé par le lieu historique national du Canal-de-Lachine. Bien plus qu’une voie navigable intérieure, le canal est aussi un parc urbain accessible, entre autres, aux habitants du quartier riverain.

«C’est un bel avantage pour les habitants de Griffintown, qui peuvent profiter de l’histoire du site, mais aussi de paysages urbains assez exceptionnels. C’est accessible à l’ensemble des citoyens, accessibilité totalement gratuite que l’on préserve jalousement», indique le chef d’équipe des services aux visiteurs du Canal-de-Lachine, Antoine Durocher. Bon an, mal an, le site reçoit quelque 800 000 visiteurs entre mai et octobre.


Photo : Parcs Canada

Leçon d’histoire

Le canal de Lachine s’étire sur une quinzaine de kilomètres, et son histoire s’étend sur 150 ans. L’idée d’un canal contournant le sault Saint-Louis (rapides de Lachine) remonte aux toutes premières années qui ont suivi la fondation de Montréal, mais il aura fallu attendre le 19e siècle afin que le projet se matérialise.

Amorcés en 1821, les travaux se sont achevés quatre ans plus tard, au grand bonheur des marchands montréalais qui voyaient là une bonne occasion de faire de leur ville une plaque tournante du commerce nord-américain. Le développement du canal a effectivement fait de Montréal le berceau de l’industrie manufacturière canadienne.

Le canal a fermé ses eaux à la navigation au profit de la voie maritime du Saint-Laurent en 1970. Après une injection de plusieurs dizaines de millions de dollars pour sa restauration et la mise en valeur de son histoire, le cours d’eau rouvrait à la navigation de plaisance en 2002.

Aujourd’hui, les installations du lieu historique national du Canal-de-Lachine permettent de participer à des activités de plein air tout en découvrant un endroit ayant marqué l’histoire de l’industrie et de la navigation.

Rame, rame…

Pratiquer des activités nautiques en plein cœur de la ville, pourquoi pas? Outre la navigation de plaisance, le canal accueille toutes sortes d’embarcations non motorisées: voiliers, canots, kayaks, pédalos, rabaskas… Il est possible de louer des embarcations auprès de la compagnie Aventures H2O (2985-B, rue Saint-Patrick, Montréal, 514 842-1306, h2oadventures.ca), qui offre aussi des cours de kayak.

Si vous préférez pagayer en groupe, 22Dragons (5524, rue Saint-Patrick, local 150, Montréal, 514 509-1032, 22dragons.com) organise des événements de bateau-dragon sur le canal.

En selle!

L’une des plus anciennes pistes cyclables de la région de Montréal traverse le quartier Griffintown: la piste polyvalente, ouverte en 1977. Chaussé de patins à roues alignées, à cheval sur un vélo (Le Griff compte évidemment quelques stations de BIXI, dont la plus importante se situe à l’École de technologie supérieure, angle Notre-Dame et Peel) ou tout simplement à pied, vous pouvez parcourir les 14,5 km qui longent le canal de Lachine.

«Elle est très appréciée des citoyens et des visiteurs. Une belle piste cyclable en milieu urbain de cette longueur-là, il n’y en a pas beaucoup en Amérique du Nord», assure Antoine Durocher. S’étirant de l’autoroute Bonaventure jusqu’à Lachine, la piste polyvalente a d’ailleurs été classée au troisième rang des plus beaux circuits urbains au monde par le magazine Time en 2009. En plus d’être charmante, la piste présente un parcours relativement plat et est ainsi accessible à toute la famille. À proximité de Griffintown, des aires de pique-nique et de détente sont aménagées au Marché Atwater, à l’écluse de Saint-Gabriel ainsi qu’au bassin Peel.

Durant la période hivernale, dès que les conditions de neige le permettent, les skieurs de fond sont même invités à utiliser le couloir du canal. La piste n’est cependant pas entretenue ni tracée; fartez vos skis en conséquence!

Petits explorateurs

Le programme Xplorateurs entraîne les enfants et leurs familles dans une activité de découverte amusante. Sous le pont des Seigneurs, à l’écluse de Saint-Gabriel, ou au kiosque de la terrasse Atwater, on remet aux jeunes explorateurs un cahier d’activités qui les guidera dans une visite du lieu historique. Après avoir réalisé les expériences demandées, ils recevront un certificat et un objet-souvenir.

Dans vos oreilles

Pour apprivoiser le secteur et découvrir les secrets du canal, Parcs Canada suggère deux types de parcours en baladodiffusion avec des trames sonores et visuelles téléchargeables: Explora et Onde. «Ça permet aux gens de découvrir différentes facettes du lieu», explique Antoine Durocher.

Explora propose sept circuits géoréférencés qui retracent l’histoire des bâtiments et des gens ayant été témoins de l’évolution du canal. Vous pourrez visionner des photos anciennes, des vidéos et des témoignages tout en vous baladant le long du cours d’eau ou à bord de votre embarcation. Onde offre plutôt une aventure en son et en musique à travers la narration d’un personnage. Une œuvre sonore inusitée inspirée des lieux, de l’histoire et des ambiances industrielles. L’activité est gratuite et les fichiers à télécharger se trouvent sur le site Web du lieu historique national du Canal-de-Lachine.

Si vous n’avez pas de téléphone intelligent, de tablette électronique ou de lecteur MP3 pour vous accompagner dans votre expédition, vous pourrez vous procurer l’un des appareils mobiles (APN) prêtés par Parcs Canada à l’écluse n° 1 du Vieux-Port de Montréal, au kiosque d’information situé à la terrasse du Marché Atwater, ou encore au centre des services aux visiteurs près de l’écluse n° 5, à Lachine.


Le chef d'équipe des services aux visiteurs du Canal-de-Lachine, Antoine Durocher: «Le lieu historique du Canal-de-Lachine est un bel avantage pour les habitants de Griffintown, qui peuvent profiter de son histoire, mais aussi de paysages urbains assez exceptionnels.»

Nature virtuelle

Vous êtes allergique au grand air, frileux ou de type très paresseux? Consolez-vous – ou réjouissez-vous, c’est selon – , car Parcs Canada propose, sur son site Web, une visite virtuelle du Canal-de-Lachine. Plus d’excuses; un simple clic permet de jeter un coup d’œil à ce lieu, des berges du canal aux bâtiments historiques, en passant par les écluses de la voie navigable. C’est presque comme si vous y étiez… mais c’est encore mieux en vrai!

Lieu historique national du Canal-de-Lachine

514 283-6054

1 800 773-8888

pc.gc.ca

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres