Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Les porte-voix : discussions bouillonnantes

Les porte-voix : discussions bouillonnantes

Prenez des sujets chauds qui ne laissent personne insensible, ajoutez le point de vue d’invités de divers horizons et la possibilité pour le public de participer au débat. Voilà le point de départ de la série Les porte-voix. Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) reprend les causeries pour une seconde année en invitant ceux qui s’intéressent aux grands sujets de société à prendre part à ces rencontres qui se veulent inclusives et rassembleuses. 

Débat vert

 Le premier entretien se tiendra le 15 octobre dès 19h à l’auditorium de la Grande Bibliothèque, sur le thème de l’environnement et de la vie citoyenne. Une question servira alors de prémisse pour la soirée: jusqu’où sommes-nous prêts à sacrifier nos modes de vie pour réduire notre empreinte écologique?

Entourée pour l’occasion de quatre panélistes apportant leur saveur politique, économique, social ou activiste (l’ex-maire du Plateau-Mont-Royal Luc Ferrandez, Karel Mayrand de la Fondation David Suzuki, Louise Vandelac de l’Institut des sciences de l’environnement ainsi que Odrey Robillard du Fond de solidarité du Québec), la journaliste Esther Bégin animera et dirigera la conversation tel un chef d’orchestre afin de faire valoir les différents points de vue. Le public sera aussi invité à prendre position sur des questions reliées à la thématique.

Le patrimoine et la censure

 L’exercice se répétera en novembre, cette fois avec un sujet relié à l’éthique dans les arts et l’histoire, mémoires controversées. La question donnera le ton: Faut-il bannir les artistes et les figures historiques qui contreviennent aux valeurs du présent?

Le cas de Claude Jutra, l’œuvre de Michael Jackson ou la statue de John A. MacDonald ne sont pas étrangers à cette interrogation. Cet événement sera présenté à deux reprises, à la Grande Bibliothèque le 12 novembre puis le 23 novembre à la Maison de la littérature à Québec, avec des invités différents pour chaque lieu.

Expression citoyenne

 Cette série d’entretiens est née d’un désir d’initier une conversation et des réflexions entourant des sujets actuels, d’envisager différents points de vue et nourrir des débats constructifs, comme l’explique Marie-Pierre Gadoua, chargée de projet en médiation sociale à BAnQ. «Les sujets choisis touchent sensiblement tout le monde. L’objectif est de permettre au public de prendre parole avec des experts, de créer des rencontres citoyennes. Les débats sont toujours très riches et les gens ont beaucoup de choses à dire. C’est une autre façon de venir s’instruire à la Grande Bibliothèque!» Ces rendez-vous seront d’ailleurs captés en vidéo, en partenariat avec le canal Savoir média.

L’entrée pour cette activité est libre, mais il est fortement suggéré de réserver son siège à l’avance.