Lignedebus, un polar à l’heure des médias sociaux

15 janvier 2014 15h09 · Théâtre Aux Écuries

bus

Du 4 au 22 février 2014, le Théâtre Aux Écuries présente Lignedebus, la nouvelle création du Théâtre I.N.K., d’après un texte et une mise en scène de Marilyn Perreault. Après le succès rencontré par leur dernière production Marion et Robin, la compagnie poursuit son exploration du genre humain en invitant le spectateur à plonger au cœur d’une tragédie du quotidien.

 

Lignedebus décortique un incident ayant entraîné dans la mort tous les passagers d’un autobus de ville. Les premières images parues dans les médias et les réseaux sociaux ont d’abord été celles provenant du iPhone d’une survivante. Avant même qu’il n’y ait eu enquête, on a tout de suite conclu à un acte terroriste. Mais était-ce vraiment le cas ? Pour raconter l’histoire de Rachel, Jimmy, Daniela et Henry qui étaient à bord, le coroner «déshabillera» l’autobus de ses murs pour livrer peu à peu les marques visibles et invisibles de la tragédie qu’il porte.

 

Inspiré de conversations glanées dans les transports en commun, Lignedebus s’intéresse au jugement qu’on porte si vite sur l’autre dans le quotidien. On y traite des médias, qu’ils soient sociaux ou non, qui s’enflamment, qui sont si instantanés, et qui modifient les perceptions. Et finalement, Lignedebus parle beaucoup d’amour, ces amours qu’on croise dans les transports en commun, de ceux auxquels on ne donne pas suite en s’en mordant les doigts…

 

L’auteure et comédienne, Marilyn Perreault, signe ici sa première mise en scène. Observatrice curieuse du quotidien, elle s’est promenée pendant près de deux ans dans les transports en commun de la métropole. Elle est allée à la rencontre de ces voyageurs d’un jour, a recueilli pêlemêle leur parole. De ces bouts de conversations, de récits et de situations qui trainent dans la bouche des passagers, l’auteure en a fait la matière première de Lignedebus en y injectant une intensité dramatique, une narration qui puise aussi bien dans la tragédie que dans le polar.

 

Voilà qui devrait modifier notre perception d’un simple trajet en autobus…

 

Morceaux choisis d’anecdotes recueillies par Marilyn Perreault dans les bus Montréalais :

 

  • Ligne 45 – Un itinérant à une petite fille de 7 ans : «La vie est merveilleuse, ça dépend juste de la façon dont tu la regardes.»
  • Ligne 197 – Une fillette : «Moi, j’ai quatre ans. Toi, Madame, t’as quel âge?» La dame : «Plusieurs fois quatre ans.»
  • Ligne 27 – Un homme habillé en bermudas et chemise hawaïens. Sur deux de ses jointure, le mot IN. A-t-il un tatou OUT quelque part?
  • Ligne 51 – Un jeune étudiant dit : «J’ai dormi 3 fois le trajet. Le chauffeur ne m’a jamais réveillé.»
  • Métro – Il m’avait envoyée à Place d’Armes au lieu de Place-des-Arts, y’a quand même une grosse différence entre «armes» et «arts».

 

 

LIGNEDEBUS

Du 4 au 22 février Aux Écuries

 

Avec Victoria Diamond, Nora Guerch, Hubert Lemire, Marilyn Perreault, Annie Ranger, Hugues Sarra- Bournet et Victor Andrès Trelles Turgeon

Texte et mise en scène : Marilyn Perreault

Décor Patrice Charbonneau-Brunelle

Costumes Elen Ewing

Éclairages Martin Gagné

Musique Michael Leon

Conception vidéo Thierry Francis

Assistance à la mise en scène et régie
Clémence Doray

Direction technique
Jérémi Guilbault-Asselin

Œil extérieur Éric Jean

Conseils dramaturgiques
Paul Lefebvre et Nadine Desrochers

 

Une production du Théâtre I.N.K

Partagez cette page

 

Présentation

 
Lire la suite

Concours

Pas de concours pour le moment.

Calendrier

  • UBU SUR LA TABLE
    4, 11, 18, 25 octobre et le 1er novembre 2013

  • CONCERTO AU SOL
    15 au 26 octobre 2013

  • MÉTHODOLOGIES POUR TOURISTES
    1er Novembre 2013

  • MOMMY
    26 novembre au 7 décembre 2013

  • LIGNEDEBUS
    4 au 22 février 2014

  • AVALe
    11 au 29 mars 2014

  • VILLES
    9 au 26 avril 2014

  • PETIT BONHOMME EN PAPIER CARBONE
    8 au 26 avril 2014

  • FESTIVAL DU JAMAIS LU
    1er au 9 mai 2014

À lire également