War Horse : Mon cheval pour un royaume
Cinéma

War Horse : Mon cheval pour un royaume

Adaptation du roman de Michael Morpurgo dépeignant la Première Guerre mondiale du point de vue d’un cheval miraculeux, War Horse de Steven Spielberg s’apparente superficiellement à Au hasard Balthazar, où le protagoniste était un âne. Or, bien que la majorité du récit se déroule en France, cinématographiquement, nous ne sommes pas tant dans le territoire de Bresson ici que dans celui des John Ford, Victor Fleming et autres David Lean. Enfilant les visions d’horreur et de beauté, porté par les images magnifiques de Janusz Kaminski, la musique grandiose de John Williams et une distribution impeccable (Jeremy Irvine, Emily Watson, Peter Mullan, Tom Hiddleston, Niels Arestrup, etc.), War Horse est une oeuvre à grand déploiement et à la sentimentalité assumée, du cinéma classique comme on n’en fait (presque) plus. Cyniques, s’abstenir.