Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Brave : Boucles rousses et la grande ourse
Cinéma

Brave : Boucles rousses et la grande ourse

Brave, nouveau-né des studios Disney-Pixar, raconte les péripéties d’une princesse qui ne voulait pas se marier.

Campé dans un Moyen Âge merveilleux dans les Highlands d’Écosse, Brave met en scène une rouquine princesse, Merida (voix de Kelly Macdonald / Marilou), qui préfère manier l’arc plutôt que l’aiguille à broder au grand dam de sa mère, la sage reine Elinor (Emma Thompson / Anne Dorval). Afin d’empêcher sa mère de la forcer à accepter la main de l’un des trois prétendants du royaume, Merida consulte une sorcière (Julie Walters / Johanne Garneau), ce qui provoque une série d’événements malheureux.

Après les deux Blanche-Neige armées jusqu’aux dents récemment vues sur un écran près de chez vous, voici qu’entre en scène une autre princesse qui n’a rien à envier en courage et en détermination à la guerrière Mulan. Si cette tendance visant à offrir aux fillettes des princesses plus autonomes se maintient, il ne faudra pas pour autant négliger les parents les accompagnant.

Malgré la joliesse de ce film d’animation signé à six mains, Mark Andrews, Brenda Chapman et Steve Purcell, les spectateurs plus âgés risquent de demeurer sur leur appétit. Porté par un gentil récit sans grands rebondissements, hormis quelques poursuites et batailles mettant en scène de féroces ours, Brave comporte trop peu de références parodiques, de trouvailles amusantes d’autodérision pour captiver les plus de 10 ans. Tout au plus pourront-ils se perdre dans la contemplation de la somptueuse et luxuriante crinière de feu de Merida, véritable petit chef-d’oeuvre d’animation en soi.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie