The Odd Life of Timothy Green : L'enfant rêvé
Cinéma

The Odd Life of Timothy Green : L’enfant rêvé

Dans The Odd Life of Timothy Green, de Peter Hedges, un enfant ayant poussé dans un jardin sème le bonheur autour de lui.

Cindy et Jim Green (Jennifer Garner et Joel Edgerton, jouant de manière infantilisante) n’ont qu’un rêve: avoir un garçon qui hériterait de leurs plus grandes qualités et de quelques-unes de leurs tares sympathiques. Une nuit, ils ont la surprise de recevoir la visite de Timothy (Cameron C.J. Adams, passable), un gamin d’une dizaine d’années répondant parfaitement à cette description, fraîchement éclos de leur jardin.

Si cette prémisse fantaisiste vous séduit, prenez garde à la guimauve qui suinte de toutes parts dans cette troisième réalisation de Peter Hedges (Pieces of April, Dan in Real Life). Racontée en flash-back par le couple Green, ce qui en soi devrait ajouter un élément de suspense quant au sort de Timothy, cette comédie dramatique d’une mièvrerie insupportable s’adressant à toute la famille dégouline de bons sentiments. Pas qu’on ait quelque chose contre ceux-ci, mais quand le tout semble promouvoir des idées en vogue à l’époque de Papa a raison, l’envie de prendre ses jambes à son cou se fait sentir assez vite…

Tout dans la direction artistique rappelle le conservatisme des années 50 et 60, tant dans les vêtements ridiculement démodés des personnages que dans cette petite ville trop proprette pour être vraie. Derrière cette innocence, cette nostalgie et cet humour bon enfant, se dégage la désagréable impression que les studios Disney prennent les enfants pour d’indécrottables naïfs et leurs parents pour de frileux puritains.