Columbarium : Les dernières volontés
Cinéma

Columbarium : Les dernières volontés

Mathieu (David Boutin) et son frère Simon (Maxime Dumontier) doivent se rendre au chalet de leur père (Gilbert Comtois), décédé dans de mystérieuses circonstances. À la demande du défunt et afin de pouvoir toucher leur héritage, ils devront construire un columbarium en sept jours. Cette réunion de famille prendra alors une tournure inquiétante. Il y a du bon dans ce tout premier long métrage de Steve Kerr, suspense psychologique construit autour de notre rapport à l’argent et à la religion. Outre des plans soignés, le choix du cinéaste d’exploiter les cadrages extrêmement serrés crée un climat de malaise palpable. Mais si Kerr emploie une technique astucieuse afin d’exprimer la claustrophobie et la paranoïa, l’exercice ne réussit cependant qu’à moitié. On demeure intrigué jusqu’au bout, et pourtant, la tension n’atteint jamais l’insoutenable. Jetons le blâme sur une construction narrative inégale.