Zero Dark Thirty : Autour de minuit
Cinéma

Zero Dark Thirty : Autour de minuit

Renouant avec le coscénariste de The Hurt Locker Mark Boal, Kathryn Bigelow traque inlassablement Oussama ben Laden dans Zero Dark Thirty.

S’appuyant sur les témoignages des membres de l’équipe ayant participé à la traque d’Oussama ben Laden, la cinéaste Kathryn Bigelow et le scénariste Mark Boal ont concocté une chasse à l’homme dense et haletante où la tension se fait constante. Centré sur Maya (solide et splendide Jessica Chastain), analyste de la CIA plus que déterminée qui consacrera 10 ans de sa vie à poursuivre l’ennemi public numéro un, Zero Dark Thirty nous entraîne dans les méandres bureaucratiques de l’armée américaine sans pour autant négliger de nous amener sur le terrain.

Par souci de vérité, Bigelow n’hésite pas à dévoiler les méthodes d’interrogation controversées de la CIA lors d’éprouvantes scènes où Dan (Jason Clarke) utilise notamment le waterboarding pour faire parler un otage (Reda Kateb). Là où la réalisatrice impressionne par cette recherche d’authenticité, c’est dans les extraits d’archives que consulte Maya, lesquels semblent de véritables documents historiques.

Même si l’on connaît l’issue du récit et que jamais Bigelow ne donne dans le sensationnalisme en préservant l’aspect documentaire de Zero Dark Thirty, elle parvient à créer une saisissante séquence de traque avec lunettes de vision nocturne dans la demeure de ben Laden. Là encore, elle illustre sans fard la cruauté et la sauvagerie de l’opération. Enfin, bien qu’ils n’apparaissent que dans quelques scènes, les Joel Edgerton, James Gandolfini, Mark Strong, Édgar Ramírez et Jennifer Ehle complètent parfaitement l’imposante distribution.

En salle le 11 janvier

Voirhttps://voir.ca405