Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Warm Bodies : Romero et Juliette
Cinéma

Warm Bodies : Romero et Juliette

Alors que les zombies ne cessent d’envahir la culture populaire à l’échelle mondiale, Jonathan Levine (50/50) vient détériorer un sous-genre prisé du cinéma d’épouvante. R (Nicholas Hoult) est un mort-vivant singulier. S’il est à peine capable d’émettre quelques syllabes, son intellect ne semble pas affecté puisqu’il se pose des questions existentielles. Le zombie collectionneur de vinyles prend toutefois du mieux lorsqu’il tombe sous le charme de Julie (Teresa Palmer, sosie de Kristen Stewart), petite amie du type qu’il vient de bouffer. Avec cette romance dans la lignée des Twilight, malheureusement parsemée d’un humour déficient, Levine dénature l’essence même de la mythique créature. Autrement, ni la présence de John Malkovich, encore moins les références à Shakespeare n’élèvent cette fable sentimentale filmée à Montréal.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie