Émilie : Le sabotage amoureux
Cinéma

Émilie : Le sabotage amoureux

La websérie interactive Émilie, de Jean-Christophe Yacono, se décline maintenant en long métrage sous la direction de Guillaume Lonergan.

En 2008, Guillaume Lonergan (le court métrage Nos bras meurtris vous tendent le flambeau) devait tourner la comédie Émilie entre 7 et 13, où une jeune femme (Caroline Dhavernas) se voyait larguée par son futur mari (Guillaume Lemay-Thivierge) la soupçonnant de l’avoir trompé. Le projet, auquel devait aussi participer Thierry Lhermitte, fut abandonné, faute de fonds.

Approchés par le département Web de Radio-Canada, Lonergan et le scénariste Francis Delfour ont enfin pu permettre à leur héroïne romantique de s’incarner sous les traits de la pimpante Émilie Bibeau. À la manière d’un sitcom vitaminé rappelant la fraîcheur et la folie irrésistibles de Tout sur moi de Stéphane Bourguignon et Stéphane Lapointe, cette comédie romantique campée en moins de 24 heures ne manque certes pas de rythme ni d’action.

Alors qu’elle tente de reconquérir son petit ami (Jean-François Nadeau) le jour de leur mariage et de leur départ pour le Maroc, Émilie trouvera sur son chemin trois amoureux transis (Guillaume Perreault, Patrick Hivon et Patrick Drolet), dont l’un d’eux est prêt aux pires bassesses pour la séduire et supplanter ses rivaux. S’ensuivent moult courses folles…

Enchaînement bien huilé de scènes cocasses, de poursuites et de quiproquos, où le téléphone portable joue un rôle capital, Émilie s’avère un pur divertissement léger et pétillant, comme un champagne rosé, où l’on fait un insolent pied de nez à la grisaille ambiante.

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!

Ça! + 25 à 40 %
Famille
Du 22 au 30 décembre 2016

Ça!