The Company You Keep : Le fugitif
Cinéma

The Company You Keep : Le fugitif

Robert Redford se met en scène dans le thriller politique The Company You Keep.

Une ancienne militante du Weatherman (Susan Sarandon), ce mouvement radical de gauche ayant revendiqué des attentats à la bombe à l’aube des années 1970 afin de dénoncer l’implication américaine dans la guerre du Vietnam, choisit de se rendre à la justice à la suite de son implication dans un vol de banque survenu 30 ans plus tôt et s’étant conclu par un meurtre.

L’événement, peu banal, attire l’attention d’un jeune reporter (Shia LaBeouf, livrant l’une de ses meilleures performances) d’un journal local d’Albany, dont la propre enquête le mène à Nick Sloane (Robert Redford), l’un des principaux leaders dans cette affaire qui garde le FBI dans l’embarras depuis toutes ces années. Sloane, père d’une jeune fille, opte alors pour la fuite, en tentant de prouver son innocence.

The Company You Keep, transposition du roman homonyme de Neil Gordon, portée à l’écran par Redford, est livré dans la plus pure tradition du thriller politique américain. De facture sobre et classique, l’adaptation qu’a faite Lem Dobbs (scénariste ayant souvent collaboré auprès de Steven Soderbergh) s’amorce fort bien, jusqu’à ce qu’on nous serve un dernier acte beaucoup moins captivant.

En effet, la résolution, misant davantage sur le sentimentalisme et les erreurs du passé commises par Sloane et une ancienne flamme (Julie Christie) aussi impliquée dans le mouvement, s’avère légèrement décevante. Bien que l’accent sur de menus détails nous mette la puce à l’oreille quant à certains éléments de l’intrigue (assez complexe au demeurant), on se réjouit devant la qualité des dialogues, tout en savourant la présence d’une étonnante brochette d’acteurs. 

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!