Ne manquez rien avec l’infolettre.
Cinéma

Molière à bicyclette : La répétition

L’intrigue principale de Molière à bicyclette paraît assez simple: deux acteurs répètent inlassablement la scène 1 de l’acte 1 du Misanthrope. Pour enjoliver et corser le tout, Philippe Le Guay fait entrer en scène une belle Italienne divorcée (Maya Sansa) venue vendre sa maison de l’île de Ré, cadre enchanteur du film. Si charmante soit la perspective d’un triangle amoureux, l’intérêt du film demeure la cruelle joute verbale à laquelle se livrent Fabrice Luchini, admirable en acteur aigri couvant à peine le feu qui l’habite encore, et Lambert Wilson, d’une grande générosité en précieux ridicule rêvant de fouler les planches. Signant une mise en scène au service des deux vedettes, Philippe Le Guay leur met en bouche de délectables considérations sur le genre humain et le théâtre, lesquelles mettent finement en lumière l’intemporalité des vers de Molière.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie