Ne manquez rien avec l’infolettre.
Cinéma

Watermark : Le goût de l’eau

Des affluents atrophiés de la rivière Colorado aux tanneries toxiques de Dhaka, au Bangladesh, en passant par le colossal barrage de Xiluodu, en Chine, et les glaces en voie de disparition du Groenland, le photographe canadien Edward Burtynsky parcourt le monde entier afin de témoigner de notre rapport à l’eau, lequel est à la fois protecteur et destructeur. Accompagné de la réalisatrice Jennifer Baichwal, qui avait célébré son travail dans le superbe Manufactured Landscapes, et du directeur photo Nick de Pencier, l’artiste crée des images d’une beauté sidérante de paysages dévastés par notre consommation abusive de l’eau et par la pollution. Si l’on peut remettre en question la démarche artistique de Burtynsky, dont la poésie est rehaussée par le rythme contemplatif qu’adopte Watermark, de même que par l’ampleur et la fluidité des mouvements de caméra, Baichwal ne perd pas de vue l’objectif premier. Ainsi, par l’entremise des propos des intervenants, tant ceux des scientifiques que des agriculteurs, et d’images choc illustrant la dégradation de la Terre, la cinéaste réussit-elle à faire comprendre l’urgence de la situation.

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie