L'effet : C'est l'heure des communications
Cinéma

L’effet : C’est l’heure des communications

Pour son premier long métrage de fiction, Jocelyn Langlois s’est imaginé un monde où toute l’énergie est coupée du jour au lendemain. Évidemment, cela veut dire bye bye à nos cellulaires, ordinateurs, voitures, etc. Le premier jour est un choc, mais après quelques semaines, on commence à s’entraîder entre voisins et on oublie que le temps passe parce qu’on ne sait plus trop quelle heure il est.

Pour Alex (Catherine L. Allard, également co-scénariste du film) toutefois, chaque seconde compte puisque l’amour de sa vie est à Vancouver et c’est maintenant impossible de le rejoindre. Comment retrouver Léo (qu’incarne le réalisateur Jocelyn Langlois)?

Apprenant qu’il est porté disparu après que l’hôtel où il résidait ait pris feu, Alex part sur un genre de pèlerinage de 5000 kilomètres jusqu’à la Colombie-Britannique. Elle fera ce parcours à vélo, en bateau et même à cheval. Elle fera de belles rencontres comme de mauvaises, mais ressortira somme toute gagnante de ce voyage. Sans les distractions constantes de télécommunications, elle se redécouvrira en tant qu’être humain à travers ces rencontres.

Vers la fin du film, les personnages se posent la question: est-ce qu’on veut que ce soit comme avant ou préférerait-on que l’énergie ne revienne pas? Et la réponse est plutôt juste: on ne devrait pas être autant scotché à nos cellulaires, mais si la technologie prend autant de place dans nos vies, c’est que ça fait partie de notre évolution.

Bien que L’effet soulève des questions intéressantes sur le monde dans lequel on vit, l’intrigue n’est pas entièrement convainquante et le jeu des acteurs manque de justesse à certains moments. Toutefois, les dialogues sont bien réussis et il y a dans L’effet de bonnes pistes de réflexion. Somme toute, on se plait à suivre Alex dans sa folle aventure.

Jusqu’au 9 janvier 2014 au cinéma Cartier

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!

Caligula + 25 à 40 %
Théâtre
Jusqu’au 8 avril 2017

Caligula