Ne manquez rien avec l’infolettre.
Rentrée culturelle 2014

Sophie Desmarais / Rentrée culturelle : Au détour d’un corridor

Actrice bien en vue du cinéma québécois, Sophie Desmarais incarne autant une grande douceur qu’un mystère magnétique, comme en témoignent ses personnages à découvrir dans Qu’est-ce qu’on fait ici? de Julie Hivon et Henri Henri de Martin Talbot.

Au générique de plus d’une quinzaine de films en sept ans de carrière, Sophie Desmarais a eu la chance de voir sa place au grand écran se bonifier progressivement, de personnages secondaires pleins de caractère (Curling, Le démantèlement) aux rôles de premier plan (Décharge, Sarah préfère la course). Même si elle est présente ponctuellement à la télé et sur les planches, se dégage d’elle une véritable aura de cinéma. «C’est un médium que j’affectionne plus que tout, avoue-t-elle. En dernière année, à l’école de théâtre, on m’avait dit: "C’est la carrière qui va chercher l’acteur". C’est particulier. J’ai des amis happés par le doublage ou la télé, d’autres qui font cinq projets de théâtre par année.» Desmarais n’est donc pas de nature carriériste. «Je me laisse porter par la vague et j’essaie d’être présente aux défis qui surviennent.»

La simplicité et l’humilité de l’artiste, doublées d’un talent sûr, commencent à porter leurs fruits hors du Québec. Ces jours-ci, Toronto et son festival lui font de l’œil, alors qu’elle est l’un des quatre jeunes talents canadiens retenus pour le volet TIFF Rising Stars. «C’est une vitrine pour créer des rencontres, entre autres auprès des directeurs de casting et des réalisateurs nord-américains, résume-t-elle. On nous donne des outils dans la perspective d’une carrière plus internationale.» Un réel marathon où, entre un coaching de jeu, un tapis rouge, une leçon d’anglais et un media training, elle échangera avec une icône de la trempe de Juliette Binoche. «Ça me touche beaucoup d’avoir été choisie. Et je suis fière de vivre l’aventure avec un autre Québécois, Alexandre Landry (Gabrielle).»

À l’affiche ce mois-ci de Qu’est-ce qu’on fait ici? de Julie Hivon, dont le Crème glacée, chocolat et autres consolations avait été un coup de cœur pour elle, Desmarais se réjouit d’avoir pris part à un tel film de gang, récit initiatique sur le deuil et l’amitié, dans lequel elle interprète Lily, un personnage romantique du type girl next door. «Julie a été extraordinaire comme chef d’orchestre, sur un tournage avec beaucoup d’extérieurs et de locations. J’étais aussi bien émue quand j’ai su que je jouerais la meilleure amie de Joëlle Paré-Beaulieu. On était dans la même classe à l’école; j’étais heureuse de vivre son premier film à ses côtés.»

L’actrice a également l’habitude d’évoquer le mystère, elle qui, par un défi très physique dont elle ne peut dévoiler les ficelles, devient le fantasme du personnage principal du film Henri Henri, un pendant masculin à Amélie Poulain. «C’est rare qu’on voie un univers plus fantastique, au Québec. Je réalisais avec joie que c’est le premier projet auquel je participe que les enfants verront autant.» Elle souligne l’ambiance allumée d’un plateau créatif, dirigé par Martin Talbot (Les Parent), «comme un poisson dans l’eau» à la barre de son premier long métrage. Elle y joue de nouveau, après Chasse au Godard d’Abbittibbi, une guichetière de cinéma érotique! «C’est drôle, les synchronicités comme celles-là. Dans Gurov et Anna, le prochain film de Rafaël Ouellet, je tournais une scène où j’empruntais les mêmes escaliers que dans Sarah préfère la course. Les deux personnages étudient à l’université Concordia et pourraient se croiser dans le corridor.»

Chez Hivon comme chez Talbot, Sophie Desmarais reconnaît deux mondes ouverts sur le public, cousus de lumière et d’humanité, et espère que leurs films sauront cheminer jusqu’à lui. Elle n’a qu’un projet de cinéma sur la table, Pays de Chloé Robichaud, encore aux étapes préliminaires. Mais elle n’est pas pressée et croit aux synchronicités de la vie autant qu’à celles du cinéma. Nul doute qu’on devrait la recroiser au détour d’un glorieux corridor.

Qu’est-ce qu’on fait ici? (sortie prévue le 26 septembre); Henri Henri (sortie prévue le 7 novembre); Gurov et Anna (en première au 43e FNC)

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie