Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Captain America – Civil War : satisfaction garantie
Cinéma

Captain America – Civil War : satisfaction garantie

Attendu de pied ferme par les amateurs de comics américains, Captain America – Civil War place les superhéros en plein conflit interne, scindant les Avengers et les autres en deux camps opposés. Mais est-ce que le film remplit les attentes?

Le film de superhéros a définitivement la cote ces temps-ci, et les gens de chez Marvel Studios surfent sur cette vague favorable en sortant le troisième épisode de la saga Captain America, Civil War. Ce nouvel opus place le héros et ses collègues dans l’eau bouillante. Les «sauvetages» des Avengers (en équipe comme en solo) ont eu de nombreuses répercussions négatives, malgré leurs bonne intentions. Fois après fois, des milliers de vies humaines sont perdues dans la tentative d’en sauver le plus grand nombre. Un incident meurtrier dans leur plus récente mission à l’étranger soulève un questionnement important chez les dirigeants de ce monde : les superhéros peuvent-ils continuer de n’agir que selon leur propre jugement, traversant toutes les frontières avec leur toute-puissance dévastatrice sans être remis en question?

Marvel's Captain America: Civil War Captain America/Steve Rogers (Chris Evans) Photo Credit: Film Frame © Marvel 2016
© Marvel 2016

Les Nations Unies décident que non. Un traité est alors co-signé par 117 pays pour demander un contrôle de ces entités surhumaines par le Conseil : le Sokovian Accord. Cette loi forcerait donc les Avengers et toute autre milice masquée à dévoiler les identités véritables de ses membres ainsi qu’à ne plus intervenir dans aucune situation sans l’appel direct de l’ONU. Alors que Tony Stark (Iron Man) et quelques autres héros sont tout à fait convaincus du bien-fondé de ces nouvelles contraintes, Steve Rodgers (Captain America) craint de ne devenir rien de plus qu’un pion déplacé au gré des agendas des super-puissances mondiales. Certains se rallieront à sa cause, créant ainsi une véritable scission au sein même de la communauté des héros masqués.

C’est sur ces bases que se construit ce blockbuster au succès pratiquement déjà assuré par une horde de fans invétérés du style. Mais ces derniers ne seront pas les seuls à être satisfaits. Loin d’être un «simple» film de superhéros, Civil War lève le voile sur un aspect très souvent omis dans ces productions. On sent réellement les convictions des (très, très nombreux) personnages être ébranlées, et les conflits intérieurs qui les déchirent les humanisent d’une façon jusqu’ici presque jamais vue au grand écran. Depuis Watchmen, on n’a jamais eu autant l’impression d’être près de ces héros plus grands que nature, de comprendre réellement ce qui se passe dans leurs têtes.

Marvel's Captain America: Civil War Iron Man/Tony Stark (Robert Downey Jr.) Photo Credit: Film Frame © Marvel 2016
© Marvel 2016

Les co-auteurs du scénario, Christopher Markus et Stephen McFeely, ont réussi à rendre toute la tension contenue dans l’histoire originale de Mark Millar malgré de nombreuses modifications à celles-ci. On ne sort pas de ce film en se disant que le livre était bien meilleur, mais plutôt que son adaptation cinématographique l’a remanié sans le dénaturer. Les échanges entre Robert Downey Jr. (Iron Man) et Chris Evans (Captain America) sont tissés serré, et on embarque tout à fait dans leurs débats. Un autre point fort important à souligner et qui est une véritable surprise: la réalisation des frères Russo réussit à montrer un combat titanesque sans antagoniser l’un des deux personnages principaux. On s’attendrait à ce qu’Iron Man tienne lieu de douchebag arrogant contre un Captain America vertueux, mais tous deux ont plus de substance que ça et leurs personnalités respectives sont bien exploitées tout au long du film.

Mais Civil War est avant tout un film d’action, et il livre amplement la marchandise dans ce département. Les chorégraphes derrière les scènes de bagarres ont fait un travail de pro. Chaque superhéros a un style qui lui est propre et les équipiers s’entraident en utilisant les capacités des autres de façon imaginative. On voit que les réalisateurs ont fait leurs devoirs, car aucun des personnages ne semble dénaturé ou inutile. Chacun a sa place au sein de son équipe, et leurs habiletés complémentaires sont exploitées de façon analogue à ce que l’on peut retrouver dans les comics. Le montage n’est pas étranger à l’efficacité des ces batailles : c’est tissé serré au possible. On ressent chaque coup de poing jusque dans notre cage thoracique.

Marvel's Captain America: Civil War Spider-Man/Peter Parker (Tom Holland) Photo Credit: Film Frame © Marvel 2016
© Marvel 2016

Là où Marvel Studios réussit également un tour de force, c’est dans l’introduction des nouveaux personnages de son univers cinématique. Sans vouloir trop tomber dans la comparaison, c’est précisément à cet égard que Batman V Superman échoue à bien mettre la table pour la suite, tandis qu’ici rien ne semble forcé. Ce nouveau reboot de Spider-Man que les fans attendaient de pied ferme est drôle, cohérent avec le personnage, et le jeune Tom Holland brille dans son rôle. De son côté, Chadwick Boseman incarne un Black Panther fier, solide et vengeur. On sort de Civil War avec une grande hâte de voir les premières images des films respectifs de ces deux héros.

Marvel's Captain America: Civil War L to R: Falcon/Sam Wilson (Anthony Mackie), Ant-Man/Scott Lang (Paul Rudd), Hawkeye/Clint Barton (Jeremy Renner), Captain America/Steve Rogers (Chris Evans), Scarlet Witch/Wanda Maximoff (Elizabeth Olsen), and Winter Soldier/Bucky Barnes (Sebastian Stan) Photo Credit: Film Frame © Marvel 2016
© Marvel 2016

Marvel a atteint un niveau très élevé de qualité avec cette dernière sortie, donnant ses lettres de noblesse à un style souvent regardé de haut. Bien que ce ne soit pas un film d’auteur qui vous fera remettre votre vie entière en question, ce divertissement grand public réussit à ajouter une couche de sérieux et d’émotion qui le place dans les plus hautes sphères du palmarès de ce style. Avec Deadpool qui a amené quelque chose de nouveau dans le genre, Civil War prouve que Marvel peut jouer tout autant la carte de la connerie que celle de l’inventivité en s’en tirant à merveille.

en salle partout dès le 6 mai 2016

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie