Rocketman : s'envoler en chantant
Cinéma

Rocketman : s’envoler en chantant

Alors qu’il poursuit sa méga tournée mondiale d’adieu, la star musicale Elton John voit sa vie portée au grand écran avec ce biopic divertissant de deux heures. 

À l’image de bien des films biographiques, Rocketman couvre l’enfance du chanteur et pianiste britannique – son père est froid, sa mère égoïste – jusqu’à la gloire, puis la déchéance et la rédemption. L’oeuvre réussit à nous accrocher par son extravagance – évidemment dûe aux fameux accoutrements de la star – et à un côté fantastique qui nous force à voir cette vie de rockstar comme une aventure surnaturelle. L’aspect comédie musicale – où les personnages s’envolent en chanson en plein milieu d’une scène – est assumé à fond même si ça provoque parfois des moments cheesy.

Le film, malgré sa grande créativité visuelle, ne laisse toutefois pas beaucoup de place à l’imagination au niveau narratif. Les dialogues sans détour et les regards complices prennent le spectateur par la main pour lui faire vivre exactement ce que l’on veut lui faire vivre. Ça agace ou ça émeut, c’est selon. Malgré tout, soulignons le très bon travail des acteurs, particulièrement Taron Egerton dans le rôle d’Elton John, excessif, évidemment, mais qui réussit toujours à tirer l’émotion voulue, et Richard Madden dans le rôle du méchant gérant qui met la star dans tous ses états.

La relation privilégiée entre Elton John et le parolier Bernie Taupin, fidèle au chanteur depuis plus de 50 ans maintenant, permet autant au film qu’au spectateur de revenir sur Terre lors de moments où la fantaisie des ambitieuses scènes musicales nous emporte. Le personnage, campé par Jamie Bell, est la clé qui nous permet de mieux comprendre l’humain qui est devenu Elton John, puisque cette relation – amicale et professionnelle – est la plus longue et significative qu’a eu le chanteur.

Si l’on compare Rocketman à un autre récent biopic d’envergure, Bohemian Rapsodyque le réalisateur Dexter Fletcher a d’ailleurs aidé à terminer en 2017 – celui sur la vie d’Elton remporte définitivement la palme puisqu’il utilise la musique pour nous élever au-delà de la réalité sans se perdre dans la magie.

En salle le 31 mai

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie