Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Auberge Gouverneur : une nouvelle vision de l'hôtellerie
Histoires

Auberge Gouverneur : une nouvelle vision de l’hôtellerie

Une situation idéale, des chambres et suites très confortables, des installations complètes prêtes à accueillir les plus grands groupes. L’Auberge Gouverneur Shawinigan possédait déjà de nombreux atouts, mais elle a également su marier à l’hôtellerie traditionnelle une approche inclusive qui séduit autant les Shawiniganais que les visiteurs.

En plein cœur du centre-ville de Shawinigan, une commune qui s’est historiquement développée grâce à l’industrie du bois, des pâtes et papiers et, depuis la fin du 19e siècle, grâce à la production d’électricité dont la Cité de l’Énergie est le flambeau muséal, l’Auberge Gouverneur propose à ses visiteurs un positionnement parfait entre Montréal et Québec, une vue sur la rivière et une capacité d’accueil qui fait d’elle l’hôtesse de plus de 20 congrès par an.

«50% de notre clientèle est corporative et provient de tous les milieux, qu’ils soient industriels ou culturels, confirme la propriétaire de l’hôtel Sonia Tremblay. Et nous sommes très visités en saison estivale par de la clientèle touristique.»

S’intégrer dans sa communauté

Sonia Tremblay, aussi propriétaire de l’hôtel boutique Le Vincent à Québec et dotée d’une longue expérience dans le domaine de l’hôtellerie, a eu une idée de génie quand elle a procédé à partir de 2015 à une série de transformations qui ont nécessité un investissement majeur.

Si d’autres se seraient contentés de rénover les suites ou le hall d’entrée de leur établissement, l’hôtelière avait une autre approche en tête: «Nous recevions souvent des appels de gens du coin qui nous demandaient si nos installations et notre restaurant étaient accessibles uniquement aux clients qui réservaient une nuitée à l’Auberge. Alors j’ai voulu changer l’image que notre hôtel projetait.»

L’Auberge du Gouverneur Shawinigan s’est donc tout d’abord enrichie en 2015 d’un restaurant Pacini, une franchise très populaire partout au Québec. Un excellent choix puisqu’aujourd’hui, 80% de la clientèle du restaurant provient de Shawinigan. «Tout le monde aime Pacini! Les familles, les travailleurs, les groupes corporatifs, les retraités… Je suis heureuse du succès incontestable de cette initiative.»

En 2016, Sonia a également doté l’Auberge du Gouverneur d’un gym, ou plutôt d’une salle de sport impressionnante que fréquentent à présent aussi bien les Shawiniganais que les clients de l’hôtel. «Nous donnons aussi accès aux locaux à notre piscine et à notre spa», ajoute la propriétaire, qui se réjouit que son hôtel soit devenu un véritable pôle de loisirs au sein de sa municipalité.

Stimuler l’économie locale

Un hôtel de la dimension de l’Auberge Gouverneur emploie évidemment un certain nombre de personnes, des portiers aux préposés aux chambres. «Tous nos achats de services se font à Shawinigan. Plomberie, électricité, rénovations, nettoyage des draps, publicité, papeterie, et même les uniformes», précise Sonia.

L’Auberge Gouverneur encourage également tous les commerces qui l’entourent. Elle génère, surtout lors de congrès, une augmentation massive de clients pour les restaurants, boutiques et dépanneurs alentour. «Nous prenons même soin de les prévenir pour qu’ils ne soient pas pris de court si un gros groupe de clients se présente à leur établissement. Ça dynamise la ville, ces événements, tant mieux!»

De plus, plutôt que de refuser des événements de très grande ampleur, l’Auberge a tissé avec l’autre hôtel central de Shawinigan, le Comfort Inn, une relation multi-hôtels qui l’amène à loger sur place une partie des participants. Une manière de plus de jouer collectif qui fait de Shawinigan un emplacement de choix pour tous les rassemblements d’envergure.

Faire briller la Mauricie

Mettre la Mauricie en valeur fait partie des priorités de Sonia Tremblay. Même si la franchise Pacini implique un certain nombre de concessions, la propriétaire fait en sorte que 10% des mets des banquets servis à l’hôtel proviennent de produits de la région. Elle avoue d’ailleurs avoir un vrai coup de cœur pour les bières de la microbrasserie Trou du diable et la truite de Saint-Alexis-des-Monts.

L’Auberge Gouverneur propose aussi des forfaits intéressants, comme celui combiné à un repas à la microbrasserie, ou encore à une visite au Parc National de la Mauricie ou à la Cité de l’Énergie. «Nous avons aussi la grande chance d’être situés juste à côté du magnifique Office de tourisme de Shawinigan, ce qui permet à nos visiteurs de faire très facilement le plein d’idées», ajoute Sonia en souriant.

Un sourire qui révèle le sentiment du travail accompli depuis trois ans par l’hôtelière: «Tout ça a nécessité beaucoup d’efforts, mais c’était la bonne formule à adopter». Sonia Tremblay planifie déjà d’autres projets majeurs pour l’Auberge, comme la construction de 32 suites supplémentaires et d’un spa nordique complet. Nous ne sommes donc pas au bout des bonnes surprises à l’Auberge Gouverneur Shawinigan!