Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
KRWN Barbershop : la culture du barbier à la sauce locale
Histoires

KRWN Barbershop : la culture du barbier à la sauce locale

Moderniser le service de barbier, développer une communauté d’artisans et lancer sa ligne de produits en 5 ans? C’est le pari réussi de Maxime Bellemare, fondateur de KRWN Barbershop, dont une nouvelle succursale vient tout juste d’ouvrir à Montréal.

Jamais Maxime Bellemare n’aurait pu prédire un tel succès. En 2010, alors qu’il part à Miami pour perfectionner son anglais, le fondateur de KRWN – prononcez crown – tombe en amour avec la culture du barbier. Il apprend le métier dans les règles de l’art auprès de la communauté locale, et l’idée d’ouvrir son propre salon au Québec commence à germer.

En 2014, il lance avec son frère leur premier établissement à Lévy, qui combine salons de barbier et de tatouage. Leur approche traditionnelle, leur sens du service et leur histoire personnelle résonnent auprès de la clientèle. « On ne s’attendait pas à un succès si rapide, on était juste au bon endroit au bon moment », confie Maxime.

Un acteur de la communauté

C’est le début d’une aventure qui va les amener aux quatre coins du Québec et qui va également leur permettre d’offrir de nouvelles perspectives à des jeunes en mal d’avenir. Comme Olivier, un client de la première heure qui décide d’intégrer l’entreprise en 2015 : « Ici, j’ai trouvé une place où on fait quelque chose de constructif. C’est une opportunité que je n’aurais jamais pu avoir considérant le chemin que j’avais pris : je me suis taillé une place sans étude, sans rien ». Les barbiers de KRWN forment une famille soudée et experte.

C’est aussi ce qui a motivé Jérémy Laliberté-Vincent à rejoindre ses rangs. En mars 2015, il n’est alors qu’un simple client qui vient de Loretteville et se déplace jusqu’à Saint-Romuald pour se faire coiffer, à la grande surprise du fondateur, qui prend alors conscience des opportunités de développement de sa marque. De fil en aiguille, une complicité se créé entre les deux hommes. Jérémy devient Jay le Barbier et il est rapidement promu associé. Comme il l’explique lui-même, « la fraternité qu’on a avec l’équipe, c’est ce qu’il y a de plus gratifiant pour tout le monde, et c’est ça qui nous rend le plus fiers ».

Garder une entreprise familiale tout en s’insérant dans la vie culturelle et sociale des quartiers dans lesquels les salons sont implémentés est devenu une priorité pour KRWN. Chaque salon a d’ailleurs sa propre identité. Ainsi, celui de Saint-Roch, installé dans un quartier étudiant, se dote d’un café propice aux échanges à l’avant du salon. En septembre dernier, leur engagement envers la communauté s’est traduit par une collaboration avec La Maison Jean Lafrance, une association dont l’objectif est d’offrir aux jeunes garçons un encadrement individualisé afin de les accompagner professionnellement, socialement et personnellement vers une vie meilleure.

Une expertise reconnue jusqu’aux États-Unis

Si la marque compte aujourd’hui huit succursales et que le carnet de rendez-vous ne désemplit pas, c’est que KRWN a su mettre en avant et transmettre un savoir-faire d’expert, reconnu au-delà des frontières du Québec. De la trime de barbe à la coupe mulet, les barbiers sont formés à l’interne afin de répondre au mieux aux besoins des clients. Une formation exigeante couplée à un environnement de travail qui favorise un service client de proximité : chaque salon compte au maximum sept chaises. Comme l’explique Jérémy, « nos clients se sentent à la maison, dans une ambiance de barbershop de quartier, et ils bénéficient d’un service qui reste excellent à chaque visite ».

L’équipe a su se construire une solide réputation dans le milieu. En 2016, ils ont notamment été invités à participer au salon Perfecto de Cantin – Québec, où plusieurs dizaines d’artisans de l’industrie se dont déplacés pour offrir leurs conseils et expertise. Cette année, le fondateur de KRWN a été invité à devenir membre du jury d’une compétition de barbiers à Miami. « C’était un retour aux sources et un grand honneur pour moi de pouvoir y participer », indique Maxime.

Afin de proposer leur expertise à une plus large clientèle, KRWN a développé en 2018 sa ligne de produits pour la barbe et les cheveux, disponible sur leur site et en boutique. Pour ces as de la lame et du ciseau, il s’agissait d’une nouvelle manière d’accomplir leur mission : redonner à l’homme le goût de prendre soin de lui. Parmi les favoris des gentlemen pressés, le Spray Sel de Mer, qui redonne une texture légère à la chevelure, ou encore l’Originale Pommade pour un effet mat à lustré. Non testés sur les animaux, sans parabènes ni sulfate ni gluten, tous les produits sont fabriqués à Montréal, de la conception à la production, afin de garder une empreinte locale.

Après plus de 150 000 coupes sur le territoire québécois et la création d’une ligne de produits déjà plébiscitée par une clientèle éclectique, la marque a de beaux jours devant elle et incarne parfaitement sa devise : « Nuque propre, tête haute ».

www.krwn.co