Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Spa Ovarium : flotter contre la douleur
Place publique

Spa Ovarium : flotter contre la douleur

Aimez-vous vous détendre dans un bain flottant? Vous ne savez cependant peut-être pas qu’au-delà du bien-être, la thérapie par flottaison peut vous aider à soulager des douleurs physiques, rhumatismales et même chroniques. 

Les études qui montrent que la flottaison est un excellent moyen pour combattre des douleurs physiques abondent. Menées par des chercheurs et secondées par des médecins, elles corroborent les nombreux témoignages de personnes, parfois très souffrantes, qui souhaitent désespérément trouver une issue à des problèmes que ne peuvent résoudre la médecine et les traitements traditionnels.

Une relaxation plus complète que le sommeil

Pour faire comprendre ce que la thérapie par flottaison peut apporter concrètement à notre corps, le fondateur du Spa Ovarium Bernard Meloche utilise une image: «Imaginez que vous êtes un immeuble de 30 étages avec un cœur au centre. Lorsque vous vous tenez debout, ce cœur doit sans cesse oxygéner toute la construction. Il n’est donc pas étonnant que nous ayons besoin de passer un tiers de notre vie couchés! Et encore, lorsque nous le sommes, nous devons encore faire travailler l’équivalent de trois étages pour nourrir nos cellules, qu’elles soient libres ou comprimées parce que nous nous reposons dessus. Alors que lorsque nous sommes dans un bain flottant, nous n’avons plus aucun étage, ce qui permet au corps de se régénérer par lui-même.»

Ce processus appelé homéostasie (ou régulation du corps) est en fait facilité par une série d’éléments qui font partie du protocole suivi par le Spa Ovarium: un caisson rempli d’eau et de sel d’Epsom pour assurer la meilleure flottaison possible, une température de 35°C contrôlée (comme celle de notre peau) pour ne demander aucun effort au corps, et l’absence de stimuli extérieurs, bruit ou lumière.

Un remède aux douleurs physiques

Brenard Meloche compte parmi sa clientèle beaucoup de personnes qui travaillent avec leur corps, comme des déménageurs ou des vidangeurs, mais aussi des sportifs qui lui mènent la vie dure, tels que des danseurs ou des marathoniens. «Tout comme l’exercice, le bain flottant apporte des endorphines. Mais il calme en plus le système nerveux et fait baisser le taux de toxines dans notre corps. Une seule séance suffit pour ressentir les bienfaits de la thérapie pendant une période de 7 à 10 jours.»

M. Meloche recommande d’ailleurs aux gens qui ont mal au dos, aux jambes ou au cou de ne pas hésiter à tester les bains flottants pour y mettre un terme. Les personnes souffrant d’arthrite, de rhumatismes, voire de fibromyalgie ont également, selon M. Meloche, tout intérêt à opter pour la thérapie par flottaison. «Elle n’est pas adaptée à tous les types de personnalités, mais elle apporte un soulagement considérable à ceux qui ont des maladies chroniques contre lesquelles la médecine traditionnelle ne peut pas grand-chose.»

Le thérapeute, qui voyage beaucoup pour se tenir au courant des dernières avancées dans son domaine d’activités, se souvient d’ailleurs que lors de la dernière conférence internationale sur le sujet, une femme avait raconté qu’elle avait pu enfin retourner au travail grâce aux bains flottants, après des années d’arrêt en raison d’une fibromyalgie. «Son témoignage m’a touché et m’a encore plus convaincu que je ne l’étais déjà que la thérapie par flottaison peut tout soulager ou presque…»