Nouveau chapitre pour la Librairie La Liberté
Place publique

Nouveau chapitre pour la Librairie La Liberté

Dans un peu plus d’un mois, le cœur de Sainte-Foy va retenir son souffle. La librairie La Liberté, située au Centre Innovation, fermera ses portes, le temps de transporter toutes ses caisses de livres à quelques rues de là.

Le déménagement vers la rue de l’Église s’organise depuis quelques semaines déjà et la totalité des nouveaux rayonnages seront garnis et fin prêts dès la mi-juin. Créée en 1945 à Granby par un passionné du livre, Lucius Laliberté, puis déménagée à Sainte-Foy en 1965, où elle y était restée depuis, cette librairie est un spécimen rare. Pendant toutes ces années, elle a tenu boutique envers et contre tout, à une époque où les commerces indépendants vivent des moments difficiles en raison des changements dans les habitudes de lecture.

Afin de poursuivre le travail entamé auprès de ce milieu d’où renaît présentement un grand dynamisme, le commerce a amorcé une réflexion menant à la recherche d’un nouvel endroit pour s’installer.

Rond-point culturel

Entretemps, la ville annonçait de gros changements et une revitalisation de la rue de l’Église et du marché de Sainte-Foy. Un local à louer, en face de la bibliothèque Monique-Corriveau, leur a fait de l’œil. «Il y avait un petit quelque chose qui se dessinait et on avait envie de saisir la chance, de créer un petit carrefour culturel en face de la bibliothèque avec une belle clientèle qui n’arrête pas de grandir dans ce secteur»,  raconte la directrice de la librairie, Éléna Laliberté.

Le nouvel endroit, avec son abondante fenestration, offrira une terrasse ainsi qu’un espace café pour ceux qui voudront prolonger l’expérience. L’emplacement favorisera également les rencontres avec les auteurs en plus d’offrir un grand éventail d’événements: tables rondes, débats sur des enjeux de société, rencontres avec différents spécialistes, soirées de lecture devant public…

On dit que lorsqu’une librairie ferme ses portes, c’est tout l’écosystème d’un quartier qui en subit les contrecoups. Heureusement pour Sainte-Foy, ce sont seulement quelques minutes de voiture qui séparent l’ancien lieu du second. La librairie La Liberté pourra ainsi poursuivre sa mission de rendre le livre accessible à un plus grand nombre de lecteurs, en périphérie de la ville. «On a toujours défendu la culture, l’importance du livre dans la banlieue, réitère Éléna. Je pense qu’il faut continuer en ce sens.»

Pour être au courant des événements et actualités de la librairie