Des pâtes sur la terrasse du Casa Calzone
Place publique

Des pâtes sur la terrasse du Casa Calzone

À l’été 2014, Casa Calzone quittait l’effervescence de la Grande Allée, où elle avait pignon sur rue depuis 14 ans, pour s’établir sur la rue de la Pointe-aux-Lièvres, dans la Cité-Limoilou. Force est de constater que, cinq ans plus tard, ce secteur en plein renouveau tient ses promesses.

Le pari était risqué, indique le propriétaire du restaurant, Richard Gauvreau, rappelant que le Centre Vidéotron, situé à quelques centaines de mètres, était alors toujours en chantier. «On est fiers d’être au cœur de l’action, se félicite-t-il. J’aime vraiment ce qui se passe dans le quartier.»

Projets d’envergure

Prévue le 14 juin, l’inauguration du Grand Marché de Québec sera l’occasion de remplir nos sacs (réutilisables) de produits locaux et d’encourager les artisans d’ici avant d’aller profiter de la terrasse du Casa Calzone.

Installé à seulement 10 minutes de marche, le restaurant offre une pause bienvenue qui contraste avec le brouhaha du marché. «Les gens viennent ici pour avoir la paix, rigole d’ailleurs Richard Gauvreau. On se démarque justement grâce à notre ambiance intime.»

Qui plus est, l’écoquartier de la Pointe-aux-Lièvres, tout près, avec son architecture contemporaine et ses projets mettant de l’avant le développement durable, est en train de redonner vie à cet ancien secteur industriel.

Homard en vedette

Cette saison, la pêche est bonne, se réjouit Richard. C’est donc dire que les plats au homard resteront encore au menu jusqu’à la fin du mois de juin. Pensons au calzone au homard, bien sûr, mais aussi au carbo, plat dérivé du traditionnel spaghetti carbonara.

«Les gens l’oublient, mais on fait aussi des pâtes», indique le propriétaire. Ces temps-ci, le carbo au homard vole la vedette sur la carte. La sauce, qui ne comprend pas moins d’un quart de livre de homard du Québec, est montée avec de la crème, des lardons et du parmesan.

«Les habitués viennent souvent à deux pour se partager un carbo et un calzone au homard durant la saison», remarque Richard. Il reste encore quelques semaines pour en profiter!