Ne manquez rien avec l’infolettre.
Bar Suzanne : deux ans de fête, de verdure et de dumplings
Place publique

Bar Suzanne : deux ans de fête, de verdure et de dumplings

Ça fait deux ans déjà que le Bar Suzanne est devenu une adresse incontournable de la rue Duluth. Que ce soit pour l’apéro dans un bel espace lumineux ou pour prendre un verre en soirée dans une ambiance tamisée et des plus relaxes, on s’y sent bien à toute heure.

Pour souffler sa deuxième bougie, le bar organise une soirée bien spéciale le 3 juillet, question de souligner le tout et de remercier ceux qui ont investi l’endroit depuis ses débuts. Pour l’occasion, on prévoit des DJs toute la soirée, bouchées, boissons et autres surprises. Un anniversaire haut en couleur qui promet d’être festif et inoubliable.

Un bar «pour adultes»

 La magie opère sur la rue Duluth, presque à l’angle de Saint-Laurent, où niche à l’étage le Bar Suzanne, nommé ainsi en référence à une chanson de Leonard Cohen qui habitait à deux rues de là. Pour le concept, on y va d’abord de la spécialité, les dumplings revisités, ainsi que des tapas à partager.

«L’idée du dumpling revu et corrigé par un vrai chef, c’est quelque chose qui me revenait en tête et que je voulais faire depuis longtemps, raconte le directeur général, Olivier Farley. C’est un plat qui laisse énormément de liberté et qui se partage bien.»

Côté décor et ambiance, une grande lumière naturelle et des plantes à faire pâlir les pouces les plus verts donnent l’impression d’être dans une serre. Le jour, on se croit presque dehors en raison des grandes portes-fenêtres, alors que le soir, l’ambiance prend des airs de bar quasi-clandestin.

L’idée derrière le Bar Suzanne était d’offrir un lieu décontracté et accessible, où bien boire et bien manger allaient de soi. L’objectif a été atteint. «J’avais envie de faire un endroit où j’aimerais moi-même aller, une belle place confortable et bien faite», ajoute Olivier.

Goûts surprenants

 Les saveurs inattendues et succulentes, on les doit au chef Michael Madokoro, ancien sous-chef du restaurant Le Filet. Ce dernier a réinventé les ravioli chinois et les décline en différents styles, que ce soit homard, bœuf et aneth; aubergine, bambou et champignons King… qui donnent envie de tous les essayer. Allant du poulet croustillant au ceviche de pétoncles, du magret de canard jusqu’au carpaccio de saumon, tous les autres petits plats sont savoureux et colorés, parfaits pour partager entre copains et à des prix très accessibles.

Pour boire, l’adresse propose une belle variété de vins d’importation privée, de cocktails frais et originaux qui évoluent régulièrement, ainsi que des spiritueux et des bières. Enfin, l’ambiance musicale est à souligner avec la présence de DJs les fins de semaine. De quoi bien groover tout en s’entendant parler.

Pour en savoir plus sur l’événement