Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Sushi Maniak: nouveau resto de sushis créatifs dans Saint-Roch
Place publique

Sushi Maniak: nouveau resto de sushis créatifs dans Saint-Roch

Après avoir exploité un comptoir de prêts-à-emporter dans Saint-Sauveur pendant une année et demie, la cheffe et entrepreneure Maryse Belley s’est rapprochée du centre-ville, sur Saint-Joseph Est.

Sa nouvelle adresse, ouverte en douce au début novembre, offre maintenant la possibilité de manger sur place. C’est son conjoint, le jovial barbu Alexandre Bruneau, qui y assure désormais le service dans la bonne humeur. «On est sur le point de finir d’installer le coin karaoké, qui sera ouvert en tout temps», explique Maryse afin d’illustrer l’ambiance qu’elle souhaite voir régner dans l’établissement.

Au menu, la sushi-cheffe continue d’offrir la vaste sélection de sushis qu’elle a développée au fil des ans: quelques classiques, beaucoup de créations uniques. «J’aime m’amuser avec les saveurs! Mon sushi préféré de toujours, c’est mon #anantitude, qui comprend de l’ananas, évidemment, du saumon grillé et de l’avocat. Il a un petit goût fumé et épicé.» Dès la deuxième fin de semaine de novembre, le menu complet avec les entrées et les desserts sera aussi en vigueur: soupe miso, salade de calmars, edamames, gyoza et gâteau au fromage japonais viendront notamment compléter l’expérience sushi.

Flexibilité et écoresponsabilité

Reconnue pour sa grande capacité d’adaptation aux demandes de sa clientèle, Maryse propose de substituer le riz pour du riz de chou-fleur, qui comblera les adeptes du régime keto, le nori pour la feuille de riz ou de soya. «J’adore préparer des sushis pour ceux qui disent ne pas les aimer, parce qu’ils ne sont pas trop fans de poisson cru. J’en fais avec du bœuf, du poulet, du porc, des végés, même.»

Pour Maryse, son «Sushi Maniak 2.0» est aussi une occasion de continuer de mettre de l’avant ses valeurs zéro déchet. «Pour le décor, j’ai chiné et fouillé un peu partout en priorisant les matières recyclées et le seconde main. Au comptoir, j’offre aussi aux clients d’amener leurs propres plats.»

Voilà une offre qui viendra assurément compléter le portrait sushi de Saint-Roch!