Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
Le Corner Boutique, nouveau vestiaire masculin du Plateau
Visite

Le Corner Boutique, nouveau vestiaire masculin du Plateau

Au coin Gilford et Saint-Denis se tient une boutique qui a du style: Le Corner boutique, qui se focalise principalement sur les vêtements pour les hommes et qui propose des marques exclusives.

A priori, la carrière d’Olivier Mercedi ne le destinait pas à ouvrir une boutique de vêtements. Ancien réparateur de scooters, ce Niçois arrive à Montréal il y a neuf ans et propose ses services de mécanicien aux entreprises locales pendant plusieurs années.

Mais l’envie d’offrir aux Montréalais un vestiaire masculin chic et décontracté, ainsi que son goût pour les belles matières, l’encouragent à se lancer dans l’aventure. Il faut dire que le style est une affaire de famille: sa maman est une ancienne petite main de Chanel et son épouse couturière fabrique des costumes pour l’industrie du cinéma.

En 2018, ce jeune entrepreneur se lance et ouvre Le Corner Boutique, non loin du métro Laurier: «Ce que je voulais, c’est une boutique que l’on ne trouve nulle part ailleurs», nous confie Olivier. La décoration moderne fait en effet la part belle aux vêtements, chaussures et accessoires qui sont choisis pour leur qualité et leur style intemporel: «Les pièces sont des reproductions de vêtements vintage remis au goût du jour.»

Mais si les pièces s’inspirent parfois des vêtements de la Seconde Guerre mondiale ou du workwear des mineurs des années 1900, il n’est pas question de costumes ici. Le propriétaire de la boutique insiste sur ce point, «ce sont des vêtements pour tous les jours, faits pour durer».

Des exclusivités triées sur le volet

La boutique cultive sa singularité en ne proposant que des marques exclusives, introuvables dans d’autres boutiques de la ville. On retrouve ainsi la marque allemande Pike Brothers, Left Field NYC créée à Brooklyn, ou encore Hobo & Sailor venue tout droit de Russie. Les importations sont sélectionnées pour leur qualité de fabrication et leur style rétro.

Autre particularité, la boutique est la seule à proposer la première marque de basketball au monde: Colchester Rubber & Co, fondée en 1892, plus de quinze ans avant que Converse ne s’empare du marché. On dit même que l’inventeur du basketball, le Dr James Naismith, portait des Colchester Rubber & Co.

Un disquaire pas comme les autres

La boutique révèle une autre passion d‘Olivier: la musique. L’entrepreneur est aussi musicien et organise des concerts à Montréal, notamment au Quai des Brumes. Sa boutique présente une petite sélection de vinyles plutôt rares et met en avant des groupes peu connus comme The Jackets, groupe de garage rock originaire de Suisse, ou King Salami and the Cumberland Free, groupe R&B punk venu d’Angleterre.

Derrière ces choix très personnels se cache une envie de faire découvrir ces groupes aux Montréalais: «J’essaye de faire vivre ça ici, car c’est une musique qui est encore peu représentée», confie le propriétaire. Cette sélection musicale permet de donner une ambiance singulière à la boutique.

Un moment d’échange

Grâce à son expertise, Olivier a également créé sa propre marque, Crank, qui propose principalement des chemises et polos qui possèdent eux aussi une touche vintage et s’exposent donc naturellement dans la boutique. Il aurait été plus facile de lancer son entreprise sur internet ou via les médias sociaux, mais l’entrepreneur préfère de loin la rencontre avec ses clients:

«Aujourd’hui, les gens ont tendance à ne plus se parler. Mais je voulais avoir une boutique pour qu’ils puissent toucher, essayer, et j’aime le contact humain.» Avec de nouveaux arrivages tous les quinze jours, la boutique dévoile continuellement de nouvelles pièces exclusives, pour le bonheur de ceux qui veulent concilier style, qualité et originalité.