Ne manquez rien avec l’infolettre quotidienne.
La Cloche à fromage : l'art du vrai
Visite

La Cloche à fromage : l’art du vrai

Dans son magnifique local des Shops Angus, Olivier Tourrette offre aussi une sélection impressionnante de fromages issus des meilleurs artisans d’ici ou d’ailleurs, ainsi qu’une expertise hors-normes pour découvrir et apprécier encore plus ces produits.

Français d’origine, ce maître fromager fait partie des puristes que l’on aimerait rencontrer plus souvent. «Je pars du principe que quand on achète du fromage, on achète de l’âme, du bonheur», indique ce passionné qui travaille depuis 30 ans dans ce domaine et attache plus d’importance à l’authenticité et à la valeur de ses fromages, qu’il connaît sur le bout des doigts, qu’à des médailles ou à un effet de mode.

Véritable encyclopédie critique sur pattes du fromage bien fait, Olivier Tourrette ne propose pas seulement aux visiteurs d’admirer la plus grande cloche à fromage du monde.  Lui et son équipe offrent une belle gamme de services dans la boutique: un service ultra-personnalisé pour faire des achats de fromages à la pièce ou sous forme de plateaux, des dégustations sur place ou à emporter (comme la raclette présentée en demie-meule), ainsi que des formules pour le petit-déjeuner, le lunch et la collation, bien appréciées des clients. Mais voici surtout les crédos qui guident les gestes de cet incorruptible du fromage.

Un travail d’artisan

Aux yeux d’Olivier, un bon fromage ne se fait pas en l’espace de quatre jours. «C’est un travail laborieux réalisé par de petits producteurs que l’on ne peut pas retrouver dans de grandes surfaces», martèle-t-il en prenant pour exemple la Fromagerie Cornes et sabots des Cantons-de-l’Est, qui respecte le rythme naturel de production de lait de ses chèvres et ne produit donc aucun fromage trois mois par an. «Quand on sait qu’une de leur délicieuses tommes Corne pointue nécessite le lait quotidien de trois chèvres, on se rend compte de l’importance de l’artisanat.» Un principe que le maître fromager encourage en ne sélectionnant que des produits dont il est convaincu.

Le circuit court

Tous les producteurs ont une histoire, et c’est cette histoire qui caractérise souvent la qualité de leurs produits et la manière dont ils seront appréciés, selon Olivier. Il se fournit donc directement auprès des meilleurs fromagers pour ne proposer que le meilleur à sa clientèle, que ces derniers se trouvent au Québec, en France, en Suisse, en Allemagne ou en Italie. «Je travaille par exemple avec la famille Pacard, qui produit un Reblochon exceptionnel, depuis 25 ans. Et je suis fan de la petite Fromagerie du Col de Fach, dans les Pyrénées, tenue par un Basque qui a épousé une cantatrice.» Une telle expertise ne s’invente pas.

L’éducation

Olivier sourit lorsqu’on lui parle de fromages médaillés ou de ceux promus dans un article de magazine. «Je ne crois pas aux paroles d’évangiles. Je préfère informer et guider mes clients pour qu’ils fassent les bons choix». Comment s’y prend-il? Tout d’abord en faisant automatiquement tester aux visiteurs les produits. Mais aussi en leur proposant des alternatives et en démolissant quelques préjugés, liés par exemple aux dates de péremption ou à l’affinage. «Quand les gens rentrent dans ma boutique, ils ont des interrogations. Et quand ils en sortent, ils ont des certitudes!»