Ne manquez rien avec l’infolettre.
Auberge Sutton Brouërie : bières brett et cuisine gourmande au menu
Visite

Auberge Sutton Brouërie : bières brett et cuisine gourmande au menu

En plein cœur des Cantons de l’Est, à quelques minutes des pentes du Mont Sutton, se niche la charmante Auberge Sutton Brouërie. À la fois rustique, chaleureuse et moderne, cette auberge-microbrasserie unique au Québec fait le bonheur des amateurs de bières mais aussi des gourmands, grâce à sa cuisine de pub agrémentée d’une touche de créativité.

L’Auberge Sutton Brouërie était déjà une auberge-restaurant lorsqu’elle a été reprise en 2015 par un trio composé d’un brasseur, d’un menuisier et d’une ancienne entraîneuse de ski alpin. «Nous sommes tombés en amour avec le lieu», se rappelle Élise Bourduas, qui en est désormais la directrice générale de cette auberge.

Des bières 100% brett

Tous passionnés de bière, les trois cofondateurs ont décidé de développer une activité de microbrasserie. Mais pas n’importe quelle microbrasserie, puisque l’Auberge Sutton Brouërie, qui propose une quinzaine de bières différentes, brasse des bières toutes fermentées à base de levures brettanomyces. «On peut être fiers car on est les seuls à offrir ce type de bières au Québec», dit Élise.

D’habitude, ces levures sauvages sont utilisées en fermentation secondaire afin d’apporter une note musquée, cuirée ou encore fumée aux bières. Mais Pat Roy, le brasseur de l’Auberge Sutton Brouërie, se sert de ces levures en fermentation primaire pour produire des bières moins sucrées qui restent fruitées.

De la saveur dans les verres, mais aussi dans les assiettes

Pour mettre en valeur ces bières pas comme les autres, l’Auberge Sutton Brouërie mise sur une cuisine de style pub, qui connaît un nouveau souffle depuis l’arrivée en juin dernier de la cheffe Mona Proteau aux fourneaux. «Elle apporte de la créativité, de la couleur et beaucoup de texture aux plats», se félicite Élise.

La cheffe a enrichi le menu d’options véganes, dont des tacos aux champignons tempura et un tartare végane qui a rapidement conquis les papilles des clients. Ce travail créatif amorcé cet été se poursuit cet hiver avec un tout nouveau menu qui, conformément à la philosophie de l’établissement, fait la part belle aux produits locaux et de saison ainsi qu’à la cuisine maison.

Ainsi, la carte hivernale propose un burger de cerf, un chili aux pois fourragers cultivés au Québec, des planchettes à partager ainsi qu’un plat intitulé Bangers & mash composé de saucisses de pintade de Toulouse et de gouda fumé servies avec de la choucroute maison.

Bien sûr, la bière n’est pas en reste. Elle vient aromatiser les côtes levées ou encore la soupe à l’oignon qui est concoctée avec de l’Alfred Le Fermier. Ce fromage au lait cru biologique est fabriqué dans les Cantons de l’Est. Quant à la poutine galvaude, elle est nappée de sauce au porter, qui est une sorte de bière.

Dormir et skier sans se ruiner

Les 8 chambres en duplex qu’offre l’auberge étant situées à proximité des pentes de ski, l’établissement a imaginé des forfaits «ski dodo ski» pensés pour les épicuriens qui, après avoir dévalé les pentes, aiment se réconforter avec une bonne bière, un plat généreux et une nuit sous une couette moelleuse. Ces chambres douillettes à la décoration contemporaine peuvent accueillir jusqu’à quatre personnes grâce à leur mezzanine.