Ne manquez rien avec l’infolettre.
Sushi Maniak démocratise le sushi
Visite

Sushi Maniak démocratise le sushi

Après avoir développé son expertise en sushi comme chef-traiteur, puis ouvert et opéré un pignon sur rue dans Saint-Sauveur, Maryse Belley est désormais bien campée sur Saint-Joseph, dans Saint-Roch.

Tout en continuant de peaufiner le décor et l’ambiance de son nouveau restaurant, le plan de match de Maryse est bien établi pour la suite. Sa réputation pour le sushi créatif n’étant plus à faire, elle entend continuer d’élargir sa clientèle en s’adressant aussi à ceux qui suivent des régimes restrictifs. De plus, elle a choisi de rendre ses produits plus accessibles que jamais en misant sur les services de livraison.

Pédale douce sur le gluten et les glucides

Les amateurs de sushi qui souhaitent réduire leur apport en glucides le savent bien : il leur faut se passer de riz. Tout en offrant le sushi classique qui convient à la majorité de ses clients, Maryse a développé une alternative keto : des sushi à base de riz de chou-fleur. « La plupart des restaurants qui offrent cette option lient le chou-fleur avec du fromage à la crème. Moi, je le fais avec de la purée d’avocats, car je trouve qu’il cache moins le goût délicat des poissons et de fruits de mer », explique la chef.

Maryse a aussi revisité certaines de ses entrées afin de pouvoir répondre adéquatement aux demandes des clients « keto ». Au niveau des entrées par exemple, elle prépare ses crevettes tempura elle-même avec une pâte à base de farine de riz, mais dans l’esprit d’une diminution de l’indice glycémique elle a aussi développé une variante à la farine de coco. « On obtient pratiquement la même texture », indique-t-elle.

 Rayonner partout à Québec

Si les Québécois sont plus portés à commander de la pizza et du poulet que des sushis, Maryse n’a pas hésité à s’associer à plusieurs services de livraison à Québec, comme Foodora, Ubereat et Skip the dishes. Sushi Maniak fera aussi partie des premiers restaurateurs à Québec à proposer la commande et la livraison avec un nouveau joueur, DoorDash, qui devrait commencer ses opérations dans la ville à la fin du mois.

« Ça arrive quand même souvent qu’un client me découvre sur l’une de ces plateformes et je suis pas mal certaine qu’ils n’auraient pas pensé à moi autrement. Une fois qu’ils ont essayé mes sushis, ils viennent directement! »

Saint-Valentin en vue

La chef-entrepreneure vient aussi de mettre la touche finale à son plateau de sushis Saint-Valentin. Conçu – évidemment – pour deux personnes, cet assemblage de 25 morceaux, une salade et un maki de printemps sera offert tout au long du mois de février. « Il va mettre en vedette une sélection de mes créations les plus wow et une nouvelle recette exclusive, juste pour ce plateau : un maki épicé-sucré au crabe et au thon. » Avis aux intéressés : mieux vaut placer une commande au moins 24 heures à l’avance pour s’assurer de mettre la main sur un convoité plateau le 14 février, histoire d’éviter que le repas d’amoureux… ne tombe à l’eau.