Ne manquez rien avec l’infolettre.
La petite boîte à lunch : le fait-maison de niveau supérieur
Visite

La petite boîte à lunch : le fait-maison de niveau supérieur

Bien plus qu’un simple restaurant, La petite boîte à lunch se distingue par le travail acharné et la personnalité chaleureuse de sa chef-propriétaire, qui a su faire croître son entreprise de façon impressionnante sans en diluer la saveur. 

Situé depuis 2009 en plein cœur de Saint-Sauveur, dans les Laurentides, ce sympathique resto-traiteur compte 45 places assises, mais l’endroit se spécialise dans les commandes pour emporter. « On offre un produit de qualité et rapidement, aux gens et aux travailleurs du coin », souligne Rachel Fournier, la femme derrière ce succès.

En tout temps, on peut choisir parmi 17 variétés de sandwichs, quatre ou cinq salades d’accompagnement et de nombreux gâteaux. Le tout vendu à un prix plus que raisonnable et préparé avec soin par la proprio elle-même ou par son mari, Dominic Bournival, qui s’occupe des desserts et des pâtisseries. Outre ces trios, on peut se procurer quantité de plats préparés, notamment de gros contenants de soupe. « Premier arrivé, premier servi », lance la chef-propriétaire.

L’environnement, c’est important

La petite boîte à lunch offre par ailleurs un service traiteur zéro-déchet. « On utilise de la belle vaisselle, et on fait de beaux arrangements sur des plateaux de bois que les gens nous rapportent ensuite », explique fièrement l’entrepreneure. Aucun plastique n’est utilisé, insiste-t-elle, ce qui contribue à diminuer l’empreinte écologique d’un anniversaire, d’un mariage ou d’une fête de Noël.

Les banques, municipalités ou hôpitaux, pour ne nommer que quelques clients, peuvent aussi faire appel aux services de Rachel afin de se faire livrer des boîtes à lunch individuelles faites de carton biodégradable, et ce aussi bien pour une équipe de 10 que de 350 personnes.

L’importance du visuel

Comme avec ses plateaux de bois, la restauratrice souhaite plaire autant aux yeux qu’aux palais de ses clients. « Tout est bien présenté, assure-t-elle. Ça fait une différence. » En entrant dans le resto, on remarque tout de suite la nourriture, disposée de façon alléchante dans les réfrigérateurs. Dans la section dessert, tous les gâteaux et les cupcakes sont placés sous cloches. De quoi ouvrir l’appétit!

Même la décoration est soignée, l’occasion pour Rachel de mettre de l’avant son amour des objets vintage et des années 70.

Variété, variété, variété

Les affaires vont si bien que La petite boîte à lunch a récemment déménagé dans de plus grands locaux, à deux pas des anciens. « On était toujours plein, on ne savait plus où mettre les clients », rigole Rachel, contente d’ajouter une terrasse de 15 places.

La chef-propriétaire en a profité pour étoffer la composition de son fameux trio. Dorénavant, il faut non seulement choisir entre la soupe et la salade pour accompagner un des 17 sandwichs, mais aussi entre le cupcake, le granité ou le popcorn au caramel en dessert. « Ce qui fait la différence, c’est qu’on offre un vaste choix et que tout est frais et goûteux », conclut Rachel, qui n’a pas l’intention d’arrêter d’innover de sitôt.