« Mon rêve c'est qu'un jour je revienne vous voir » Céline Dion!
BloguesVol de temps

« Mon rêve c’est qu’un jour je revienne vous voir » Céline Dion!

Depuis elle n’est jamais revenue. Elle ne reviendra peut-être jamais. Les étoiles ne reviennent pas en arrière.  Mais quelque chose me dit que dans sa tête et son cœur, Céline Dion n’en est jamais revenue.

À 24 ans, Céline n’avait pas besoin de mousser sa carrière en rendant visite à des prisonniers. Son intention c’était d’offrir du bon temps aux gars. En franchissant les murs de Bordeaux, elle ignorait totalement le bon temps que les Souverains lui avaient réservé. Effectivement, ils l’ont surpris par leur humour, leur musique, leur charme et la noblesse de leur caractère« Moi aussi, j’ai grandi à Charlemagne. Je ne sais pas si tu te rappelles de moi, quand on était enfant, on a passé proche de jouer au docteur ». Séduite par le témoignage, Céline finit sa réponse par « … qui sait, peut-être un jour, on jouera au docteur ».

René Angélil m’a appelé un soir de décembre 1991. Il était très tard. Il devait confondre le début de soirée à Los Angeles avec minuit à Montréal. Il a commencé par s’excuser de ne pas avoir répondu à ma demande plutôt. Il était très occupé à démarrer la carrière américaine de Céline.« On est avec toi Mohamed, si ça peut faire plaisir à tes gars ».

Deux semaines après ce coup de fil, les Souverains ont eu le très grand plaisir de recevoir René et sa future femme. Céline a chanté a cappella « L’amour existe encore » suivi de « Le monde est stone » Avant de conclure avec Unisson.

À la fin de la rencontre, Lesly, le brillant animateur de cette rencontre, a tendu le micro aux Souverains et leurs deux invités en leur demandant de dire simplement quel rêve aimeraient-ils réaliser dans leur vie et il ouvra le bal des rêves « Moi Céline, je rêve de t’offrir mon palais national en Haïti, je rêve de te voir là ».

« Moi je rêve d’être un pilote », « Moi je rêve d’aller en Californie en Harley », « Moi je rêve d’avoir une île déserte dans le sud avec la déesse de l’amour », « Moi Céline, je rêve de la profondeur d’une forêt, ces lacs, ses rivières et mon canot », « Moi je rêve d’un meilleur avenir », « Moi je rêve d’administrer ton argent », « Moi je rêve d’ouvrir un bar et faire des spectacles, quelque chose comme le Spectrum », « Moi mon rêve c’est de passer tous mes hivers dans le sud », « Ma retraite dans deux ans (Rêve d’un gardien et preneur de son ce jour-là) », « Moi je rêve d’un monde de lumière pour tous ceux qui vivent dans la noirceur », « Moi je rêve d’avoir beaucoup de pouvoir », « Moi je rêve d’être un bisness man », « Moi je rêve d’un bon avenir devant moi », « Moi je rêve de cette prison-là et d’un nouveau avenir », « Moi je rêve d’avoir beaucoup d’argent », « Moi je rêve de faire du rap avec Céline le reste de ma vie », « Moi je rêve d’être une fille tout simplement », « Moi je rêve d’avoir un 1964, Harley Davidson », « Moi je rêve d’avoir un grand avenir, «  Moi je rêve de sortir un premier bouquin qu’il soit un succès et d’être ton biographe aussi », « Moi je rêve encore, puis encore, puis encore.. »   

Quand le micro s’est arrêté devant René, il a répondu simplement « Moi mon rêve c’est juste d’être heureux », avant de conclure avec le dernier mot de la rencontre en s’adressant aux Souverains « Continuez de rêver ». 

Lesley a conclu la rencontre avec ses mots : 

« Aussi grands ou petits soient-ils, ces rêves nous procurent le bonheur d’être nous-mêmes et l’espoir de les réaliser.  L’espoir vient avec la volonté et l’encouragement de personnes comme toi Céline, par ta voix qui chante et ta présence qui nous enchante. Merci Céline d’être venue nous voir et nous te déclarons Souveraine anonyme ».

Après avoir reçu un trophée fait des mains d’un détenu et avant de chanter le rap des Souverains avec les Souverains, Céline a tenu elle aussi à confier son rêve. Elle n’a pas dit que son rêve c’est de devenir une star internationale, de chanter pour les oscars, de chanter la chanson thème d’un film qui s’appellerai le Titanic, d’avoir une grande maison au bord de la mer, d’avoir un avion privé. Elle n’a rien dit de tous ces rêves qu’elle a réalisé quelques années plus tard.. Elle a simplement répondu «  Ça m’a fait vraiment du bien d’être avec vous autres un peu, et mon rêve pour aujourd’hui, pour l’instant c’est qu’un jour je reviens vous voir, j’aimerais ça revenir ici ».

Merci René d’avoir rendu les Souverains très heureux ce jour du 19 décembre 1991!