Un avant-goût prometteur du biopic La Bolduc
Cinéma

Un avant-goût prometteur du biopic La Bolduc

Debbie Lynch-White brille dans cet avant-goût du film biographique prévu pour l’an prochain.

Réalisé par François Bouvier (Paul à Québec, Maman Last Call), La Bolduc raconte l’ascension de «la première grande chansonnière du Québec».

«À Montréal, au début du XXe siècle, une mère de famille pauvre et sans éducation réussit à sortir sa famille de la misère en devenant une chanteuse folklorique au succès retentissant. Avec en arrière-plan la crise des années 20-30 et les premiers élans de la lutte pour les droits de la femme, le scénario retrace la vie de Mary Travers Bolduc, sa carrière fulgurante, son mariage difficile et sa relation touchante avec sa fille aînée, Denise, qui jouait du piano sur les disques de sa mère et rêvait de devenir actrice à Hollywood», résume le synopsis.

«C’est un peu inattendu son affaire. C’est une mère de famille ben ordinaire qui n’avait pas de plan», nous expliquait le coscénariste Frédéric Ouellet dans le cadre de notre passage sur le plateau de tournage en juillet dernier. «C’est un peu comme si aujourd’hui une mère de quatre enfants remportait La Voix et devenait la nouvelle Céline Dion. Ç’a tout bousculé dans sa vie, dans son couple, dans sa famille et dans la société autour d’elle aussi – dans la perception que les gens avaient d’elle.»

En plus de Lynch-White, le film met en vedette Émile Proulx-Cloutier, Yan England, Bianca Gervais, Mylène Mackay et Rose-Marie Perreault.

Les offres culturelles sur Boutique.Voir.ca

Obtenir plus d’argent pour voir des spectacles? OUI C’EST POSSIBLE!