FACE AU MUR : la violence ordinaire de Martin Crimp

20 janvier 2014 14h26 · Usine C

Le spectacle Face au mur est une trilogie écrite par l’auteur britannique Martin Crimp, l’un des dramaturges actuels les plus remarqués sur la scène internationale. Le triptyque est constitué de trois courtes pièces de théâtre Ciel bleu (Whole blue sky), Face au mur (Face to the wall), et Tout va mieux (Fewer Emergencies). Avec cette trilogie Martin Crimp nous emmène dans un inquiétant univers urbain, armé d’humour pince-sans-rire, il livre un texte glacé et dénonciateur de la violence gangrénant les individus et la société.

Le metteur en scène français Hubert Colas offre une mise scène habile et minimaliste : sur le plateau, cinq interprètes en smoking évoluent dans une mer mouvante de ballons gonflables. Dans ce décor quasi céleste, tout paraît tranquille. Jusqu’à ce que les mots claquent et fissurent la quiétude ambiante. Les interlocuteurs anonymes situés dans un lieu neutre narrent une situation à plusieurs voix. La fiction semble se fabriquer au fur et à mesure sous nos yeux.La mise en scène d’Hubert Colas apparaît comme une métaphore de cette atomisation de la société actuelle où les individus évoluent dans un  anonymat inquiétant. En effet, dans cette trilogie on discerne des événements à résonances sociales: « […] il est question d’une fusillade en milieu scolaire, d’un garçon qui s’enferme pour fuir une collectivité menaçante et d’un couple qui est dévoré par le confort, la consommation et une certaine idée de la réussite. Ce sont des événements sérieux, qui démontrent que nous vivons dans une société qui nous éloigne de plus en plus des sensations et des émotions qui devraient être au cœur de nos vies. En fait, les trois pièces sont sous-tendues par un constat tragique : nous ne sommes à l’abri de rien ! » (entretien avec Christian Saint-Pierre, Le Devoir).

Hubert Colas offre un écrin poétique à l’écriture de Crimp afin de mieux amplifier l’urgence et la contestation qui l’irriguent. Face au mur réussit le bel exploit de marier sur scène la candeur et la cruauté.

Le spectacle est à l’affiche à l’Usine C du 23 au 25 janvier.

Informations : www.usine-c.com/programmation/face-au-mur/

CONCOURS gagnez une paire de billets pour vendredi le 24 ou pour samedi le 25 janvier pour Face au mur : pour participer dites-nous pourquoi vous souhaitez aller voir Face au mur ? Inscrivez votre réponse dans le fil des commentaires du billet avant le 23 janvier midi.

© Nicolas Marie

© Nicolas Marie

© Hervé Bellamy

© Hervé Bellamy

© Hervé Ballamy

© Hervé Ballamy

© Hervé Bellamy

© Hervé Bellamy

 

 

Partagez cette page

+ Ajouter le vôtre Commentaires 16

  • 20 janvier 2014 · 15h18 Camille Leblanc

    J’aimerais aller voir cette pièce pour me replonger dans l’univers théâtral intense auquel je faisais partie lorsque j’étais un peu plus jeune. Face au mur me semble être un excellent moyen de renouer avec le théâtre, un art que j’affectionne tellement mais dont je me suis éloignée dans le vouloir. Le texte semble brillant et l’Usine C a toujours su me couper le souffle avec ses différentes productions!

  • 20 janvier 2014 · 15h32 Simon-Alexandre Rivière

    Je souhaite voir Face au mur parce que vous en faites une bonne critique bien sûr… et pis parce que j’aime ben ça les concours aussi! 😉

  • 20 janvier 2014 · 15h44 Maude

    J’adore l’humour noir britannique, et je suis libre vendredi soir!

  • 20 janvier 2014 · 15h45 Maude Laliberté

    Je souhaite voir Face au mur car j’adore l’humour noir britannique.

  • 20 janvier 2014 · 15h48 Raymond Carpentier

    L’Usine C est en soit un gage de qualité. Je n’ai jamais été déçu par une représentation dans cette magnifique salle. Ce spectacle en particulier semble jouer sur une large gamme d’émotion, il pique ma curiosité.

  • 20 janvier 2014 · 16h49 Emile Pineault

    Parce que j’adore le style à la fois actuel, incisif et politique de Colas. Le dispositif scénique me semple aussi visuellement très intéressant. De plus, l’Usine C est définitivement ma salle préférée à Montréal.

  • 20 janvier 2014 · 17h12 Caroline vallée

    Je n’ai jamais vu ce genre de représentation et ça m’intéresse vraiment de le découvrir après avoir lu la description. Ça me semble vraiment vraiment cool.

  • 20 janvier 2014 · 17h49 Anouk Blais

    Je suis étudiante à l’école nationale de cirque de Montréal. Chaque spectacle pour moi est un moyen d’élargir ma culture et de m’aider à identifier mes goûts en tant qu’artiste. Le « mélange de candeur et de cruauté » mentionné dans la critique m’attire, et je serais curieuse de voir jusqu’où Face au mur poussent ces extrêmes.

  • 20 janvier 2014 · 19h55 Emmanuelle de Rouville

    D’abord parce que mon regard rêve dans cette marée de ballons. Tout à fait ludique, j’aime! Mais aussi pour le propos mordant de la pièce qui nous touche au quotidien et parce que l’Usine C… c’est toujours du bonbon!

  • 20 janvier 2014 · 20h29 Daniel Renaud

    Ma copine et moi sommes des adeptes de théâtre, spécialement de théâtre contemporain, encore plus quand l’humour noir et le bizarre sont réunis.

  • 21 janvier 2014 · 11h02 Christina Lazarova

    Pour me plonger dans un tout autre univers après ma semaine au boulot, et parce que l’humour britannique ne déçoit jamais!

  • 21 janvier 2014 · 11h18 Anaëlle Saulnier

    Votre critique donne envie !

  • 22 janvier 2014 · 10h01 Peyre

    Parce que j’ai lu que le théâtre de Crimp se définissait comme « un théâtre post-humain qui s’articule sur la construction de l’absence. » et que je suis curieux de savoir ce que peut bien vouloir dire cette phrase.

  • 22 janvier 2014 · 10h33 Laurence Bernier-Renaud

    Parce que c’est toujours agréable de voir du théâtre intelligent qui offre un regard grinçant sur notre époque tout aussi grinçante.

  • 22 janvier 2014 · 10h36 Laurence Bernier-Renaud

    Parce que j’aime le théâtre intelligent qui renvoit une image grinçante de notre époque tout aussi grinçante. Et que ça semble être le cas ici.

  • 23 janvier 2014 · 10h45 Stéphanie Fortin

    Parce que je suis en manque de théâtre! Je vais à Mtl ce week-end (en partance du Témiscamingue). Quel beau hasard ce serait… Mes visites à l’Usine C sont toujours un plaisir.



Présentation

Implanté depuis 18 ans dans le quartier Centre-Sud de Montréal, l’Usine C est un lieu phare de diffusion et de création contemporaine. Fondé par Danièle de Fontenay et Gilles Maheu dans la continuité de l’œuvre amorcée par la compagnie CARBONE 14, l’Usine C accueille chaque année des créateurs audacieux et libres qui bouleversent et questionnent.

Concours

Gagnez une paire de billets pour vendredi le 14 mars pour MAYDAY

Pour participer, dites-nous pourquoi vous souhaitez aller voir MAYDAY remix de Mélanie Demers. Inscrivez votre réponse dans le fil des commentaires du billet avant le 13 mars minuit.

Le concours se termine le 13 mars minuit. Les gagnants seront sélectionnés au hasard parmi ceux qui auront soumis un commentaire. Le tirage se fera le 14 mars, à 9h00. Les gagnants seront contactés par courriel.

Calendrier

  • Le recours aux forêts
    10.11.12.13.14 sept

  • Le ishow
    18.19.20.26.27.28 sept 2013

  • RUNNING SUSHI
    08.09.10 oct 2013

  • A BRIMFUL OF ASHA
    30.31 octobre et 1er novembre 2013

  • VARIATIONS POUR UNE DÉCHÉANCE ANNONCÉE
    6.7.8.9.10.13.14.15.16 nov 2013

  • NEDERLAND
    18.19.20.21.22.23 nov 2013

  • CO(TE)LETTE
    19.20.21 nov 2013

  • FREETOWN
    22.23 nov 2013

  • CHEESE
    27.28.29.30 nov 2013

  • LA CONCORDANCE DES TEMPS
    4.5.6.11.12.13 déc 2013

  • FACE AU MUR
    23.24.25 jan 2014

  • L’HOMME ATLANTIQUE
    12.13.14.15 fév 2014

  • CALIGULA_remix
    26.27.28 fév et 1er mars 2014

  • LES ROIS DU SUSPENSE
    5.6.7 mars 2014

  • MAYDAY remix
    12.13.14 mars 2014

  • SO BLUE
    27.28.29 mars 2014

  • FESTIVAL TEMPS D’IMAGES
    1er et 2 avril 2014

@UsineC sur Twitter

Derniers commentaires

À lire également

Usine C
1345, avenue Lalonde
Montréal (QC) H2L 5A9
www.usine-c.com

Billetterie
(514) 521.4493
www.usine-c.com/billetterie