Restos / Bars

Cours de cuisine végétarienne : Le flexitarisme

Le flexitarisme est plus populaire que jamais. Pour apprendre à dépasser les pâtes à la sauce tomate, plusieurs écoles offrent des cours de cuisine végétarienne.

Riz sauvage et curry de courge du Sri Lanka, caviar d’algues wakame sur craquelins de patates douces et salade de fèves aux agrumes: des plats végétariens qui montrent que manger sans viande ne rime pas qu’avec tofu sec. Depuis que le flexitarisme est devenu tendance, plusieurs livres de cuisine sont sortis sur ce thème. Même les écoles de cuisine s’y sont mises, car nombreux sont ceux qui veulent apprendre les rudiments de la popote sans viande.

"Certains désirent relever le défi des lundis sans viande, explique Dominique Dupuis, qui a fondé l’école de cuisine entièrement végétarienne L’Armoire du haut. D’autres s’intéressent au végétarisme pour des considérations d’éthique animale, par conscience sociale et environnementale ou parce qu’ils souffrent d’allergies ou d’intolérances." Formée en nutrition, elle s’est donné comme mission de guider ses élèves vers des habitudes d’alimentation plus saines: "Mais attention, végé n’est pas nécessairement synonyme de santé!" avertit-elle en précisant que les frites ou les croustilles sont des aliments végétariens. Ses cours prennent la forme d’ateliers pratiques où le petit groupe met la main à la pâte. Une fois les mets concoctés, tout le monde passe à table pour la dégustation. Au menu: sushis au riz brun et aux légumes, boulettes de boulgour épicées ou mijoté de lentilles et chapati, selon le cours suivi. La formule "à la carte" permet de voyager au gré de sa curiosité en choisissant parmi les ateliers offerts, dont des classes de cuisine asiatique, méditerranéenne et indienne. D’autres thématiques (saisons, ingrédients, etc.) sont également proposées aux cuisiniers novices comme aux plus aguerris.

À l’école Vie végé, les cours sont donnés par Beat Richert et Marisol Stevenson. Naturopathe de formation, cette dernière aborde les vertus thérapeutiques des aliments. "Tout en préparant puis en dégustant une tarte à la courge musquée ou des vol-au-vent aux champignons sauvages et au porto, les participants s’initient à l’utilisation d’herbes aromatiques aux mille et un bienfaits", explique Beat Richert, lui-même végétarien depuis sa naissance et père de deux enfants végétariens. Au cours des ateliers de trois heures dispensés au Marché Jean-Talon, celui-ci aborde aussi les facettes politique, écologique ou économique liées au végétarisme comme mode de vie.

Au-delà du tofu

Pour Mariève Savaria, qui anime des ateliers dans les marchés publics de Montréal et qui donne des cours privés de cuisine, l’important est de valoriser la variété du monde végétal tout en respectant les saisons. Sa formule de coaching permet de s’adapter aux besoins de ceux désirant devenir végétariens à temps plein ou à temps partiel. "J’accompagne mes élèves au marché afin de bien choisir les produits. On voit ensemble comment planifier et organiser les repas végétariens et comment bien lire les étiquettes nutritionnelles. L’important, c’est de s’amuser! Je prône l’improvisation culinaire et les recettes simples à préparer rapidement au retour du travail, comme un chili ou une salade colorée", explique celle qui tient le blogue BRUTalimentation.

Pour découvrir les secrets alléchants du chocolat cru, des smoothies et des laits de noix, des pousses et germinations, les restaurants Crudessence proposent plusieurs cours basés sur l’alimentation vivante. Cette dernière est de plus en plus en vogue, et consiste à ne manger que des aliments crus.

Infos /

L’Armoire du haut: www.larmoireduhaut.com

Vie végé: www.vievege.com

Mariève Savaria: www.brutalimentation.ca

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!