Guide restos Voir: Compter les étoiles
Restos / Bars

Guide restos Voir: Compter les étoiles

Le Guide restos Voir est toujours aussi surveillé par les restaurateurs. 

Chaque année, les critiques du Guide restos s’aventurent aux dernières tables et revisitent les classiques afin de rassasier la curiosité et l’appétit des Québécois gourmands. Depuis bientôt 20 ans, l’ouvrage est une référence et un barème de qualité dans le domaine. Cinq lauréats relatent l’importance que revêt le guide pour eux.

À peine six mois après son ouverture, le restaurant Légende est parvenu à se hisser au rang des neuf établissements de Québec ayant remporté cinq étoiles au guide. «C’est un honneur qu’on n’attribue généralement pas à un endroit qui vient d’ouvrir», se réjouit la proprio Karen Therrien. «La réputation de notre autre restaurant, La Tanière, qui a aussi cinq étoiles dans le guide, nous devançait et mettait la barre très haut. Elle pouvait nous faire du bien comme du tort. On espérait vivement l’accoter, mais on n’aurait jamais cru le faire dans un si court laps de temps!» se rappelle-t-elle. «Notre équipe a fait ses devoirs, autant en salle à manger qu’en cuisine. C’était quasiment de l’acharnement, les nuits ont été courtes! On a prouvé que notre ADN ne changerait pas, que ce nouvel établissement ne dénaturerait pas l’essence de La Tanière. Ces cinq étoiles nous ont rassuré que nous étions sur la bonne voie, comme une tape dans le dos nous encourageant à continuer.»   

Selon le chef Ian Perreault, il faut de trois à six mois pour qu’un restaurant puisse accéder à son potentiel. «Ça prend un certain temps avant de prendre de l’expérience, d’avoir du personnel de qualité qui offre un bon service, maîtrise la cuisine et comprend les valeurs de l’entreprise…» Cette année, il a vu le nombre d’étoiles de son resto de Boucherville Chez Lionel passer de trois à quatre dans le guide. «C’est sûr que je suis content, mais c’est surtout pour mes employés que ça fait plaisir. On a tenu compte de chaque commentaire, de chaque petite critique, et aujourd’hui, on produit le double qu’avant avec la même équipe. Les fruits de nos efforts ont été récompensés.»

Comme Chez Lionel, le fameux resto de Danny St Pierre à Sherbrooke Auguste se situe hors du circuit citadin habituel. «Étant un restaurant en région, on reçoit beaucoup de clients de l’extérieur qui font du tourisme culinaire», constate Anik Beaudoin, copropriétaire de l’endroit. «Les gens traînent souvent le Guide restos avec eux pour le consulter. Les étoiles qu’on y a obtenues sont un sceau de qualité. C’est sûr que ça influence leur choix, ils vont penser à nous en décidant où aller bruncher, dîner ou souper. Le seul hic – qui n’en est pas un! – c’est que puisqu’ils nous font autant confiance, on se doit d’être à la hauteur en tout temps, on en est rappelés tous les jours.»

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, une bonne cote ne sert pas forcément plus aux nouveaux venus, comme c’est le cas pour L’Incrédule, une institution de Longueuil depuis plus de 20 ans. «Le Guide restos Voir, c’est la référence de notre clientèle pour choisir un restaurant», affirme la propriétaire Josée Latendresse. «Il est fondamental pour nous depuis des années. Les clients apprécient le fait de voir le laminé qui indique le nombre d’étoiles, ça nous rend crédibles à leurs yeux. Ils nous en parlent et on est bien fiers d’y figurer.» Sa place dans le guide lui permet aussi d’aller chercher de nouveaux clients en dehors du quartier, ajoute-t-elle. «Quand on a un restaurant qui existe depuis si longtemps, on n’a pas besoin d’aller parler à ses voisins, ils nous connaissent déjà. Un outil comme celui-ci permet de se faire connaître ailleurs, d’augmenter sa visibilité, et d’ainsi agrandir son territoire en allant grignoter un peu de clientèle à Montréal, sur la Rive-Nord et même plus loin.»

Pour les établissements «apportez votre vin», une critique favorable dans le Guide restos est de valeur inestimable, comme le prouve le Côba sur Laurier, à Montréal. Ce dernier est l’un des seuls du genre à avoir remporté quatre étoiles; un score considérable lui donnant certainement une longueur d’avance par rapport aux autres tables du type, à qui on reproche souvent la qualité de leur cuisine. «Depuis qu’on a obtenu quatre étoiles, il y a un an, on a observé une hausse dans l’achalandage. Les bons commentaires qu’on a eus contribuent à créer une image positive du resto», remarque Ken Tran. «Les attentes des clients évoluent en permanence, on a donc dû rester à leur écoute afin de traiter toutes remarques ou insatisfactions. On sent le résultat de nos efforts, c’est vraiment un privilège.» 

Le Guide restos Voir 2015 est en vente en librairie et en ligne: boutique.voir.ca/produit/guide-restos-voir/

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!