Le Blumenthal : QG gourmand de la culture
Restos / Bars

Le Blumenthal : QG gourmand de la culture

Ouvert en mai dernier dans les locaux du Balmoral, ce nouveau resto offre une cuisine brasserie haut-de-gamme avec vue sur la Place des Festivals…

Dans les années 30, les Montréalais venaient chez Blumenthal & Sons, alors maison de confection pour hommes, pour acheter leurs costumes. Près d’un siècle plus tard, le groupe Équipe Spectra effectue un retour aux sources en rebaptisant du nom de Blumenthal le resto de la Maison du Festival. L’ancien Bistro Balmoral s’est refait une beauté sous les commandes d’une équipe de choc: Sarah Bergeron (Auberge Saint-Gabriel), Nic Urli (Flyjin, Hà, Jatoba) et Paolo Di Pietrantonio (ITHQ).

Comme le nom, le décor fait un clin d’œil aux années 30, avec son coin lounge tout en fauteuils de cuir capitonné, ses tabourets de bar en velours vert émeraude, ses alcôves pour manger en toute intimité, l’éclairage tamisé des chandelles et petites lampes à huile sur les tables… Le design est signé des Gauley Brothers (Foiegwa, Bird Bar). Si le décor est dans son ensemble plutôt sobre, c’est pour mieux mettre en avant la belle fenestration qui longe les tables et offre une vue sur la Place des Festivals et ses lumières.

071a2924

On aime la verdure très présente – il y a un arbre planté dans la salle à manger ! – et la longue table pour douze convives qui trône au centre. Aux 80 couverts en salle s’ajoutent 150 places en terrasse; de quoi en faire l’endroit idéal pour souper avant un concert, une pièce ou un film dans le Quartier des Spectacles. Si le Balmoral était auparavant un endroit de prédilection pour la période estivale, les propriétaires veulent désormais attirer les clients toute l’année au Blumenthal, en en faisant un vrai resto de destination.

Aux cuisines, c’est le chef Rémi Brunelle qui mène le bal. Avant de devenir chef exécutif du Balmoral en novembre dernier, il est passé par le Laloux, le restaurant Nuances du Casino de Montréal et le Leméac, où il a été chef de cuisine pendant cinq ans. Ce qu’on mange au Blumenthal? La carte propose une vingtaine d’entrées et de plats, ainsi qu’une petite sélection de snacks – mention spéciale aux délicieux œufs mimosa, avec leur mayonnaise très réussie surmontée de caviar.

071a4973

En entrée, les salades fraîches ont la vedette. La caprese avec ses tomates ancestrales et la mozzarella de bufflonne; celle aux endives, bleu, noix de Grenoble et roquette; le chou kale façon césar et crevettes nordiques…Petit coup de cœur pour la pieuvre grillée avec son beurre de cari et lentilles au poivron. Côté plats, si les assiettes sont simples, la cuisson des viandes et poissons est maîtrisée à la perfection (la truite à la grenobloise…) Tartares, burger et moules-frites viennent compléter cette carte de brasserie.

Si le chef Brunelle ne réinvente pas ses plats, il les concocte de main de maître. Dans cette cuisine simple et très française se mêlent certains produits d’ici, notamment les fromages, comme la mozzarella de bufflonne du Québec, le cheddar de l’Île aux Grues ou le bleu d’Élizabeth. On accompagne ces plats d’un des vins de la vaste sélection du sommelier Jean-Benoît Hinse qui a des options pour tous les goûts et tous les prix – à partir de 39$ la bouteille. Les cocktails sont signés Lawrence Picard – une valeur sûre donc.

Le service? Très attentionné et réactif. À l’instar du Balmoral, le sophistiqué Blumenthal continuera d’être un restaurant sans but lucratif dont les surplus contribueront au financement de plusieurs activités gratuites liées à la Maison du Festival. Bonus: le resto est ouvert tous les jours. Et on mange pour la culture!

a54i5298

Blumenthal
305, rue Sainte-Catherine Ouest – Montréal
leblumenthal.com

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!