Sak's : le Cambodge en bouche
Restos / Bars

Sak’s : le Cambodge en bouche

Une sandwicherie asiatique dans le quartier Saint-Michel. Mouais… Mais au bout de cinq minutes dans ce nouveau petit resto – il a ouvert en septembre -, on comprend vite qu’il en vaut le détour. Saks, c’est le nom de jeune fille de la mère des copropriétaires, Virak, Komnith et Bovary. C’est que cette sandwicherie est une affaire de famille, où travaille aussi une cousine, et où la famille se retrouve souvent pour cuisiner, manger et passer du temps ensemble.

La famille, encore: c’est Julie Boileau, la femme de Virak, qui s’est occupée du design de l’endroit. Résultat, un resto lumineux et plein de plantes, à la déco sobre et moderne. «On voulait changer des restos chinois avec plein d’objets partout», rit Virak. Chez Sak’s, on achète son repas à emporter, on le mange à une des trente places assises ou en profite du petit espace épicerie pour acheter des produits cambodgiens.

img_20180307_1755112

Si la famille travaillait avant dans le textile, cette reconversion en cuisine est un succès. La petite équipe arrivée à Montréal dans les années 80 reprend des recettes des mère et grand-mère en les adaptant au palais québécois. Mais point de fusion ici: on ne vous sert pas de la cuisine sino-nippo-asiatique, mais bien d’authentiques saveurs cambodgiennes, où citronnelle et curcuma règnent en maître.

À goûter absolument: la délicieuse soupe Sak’s, une recette de famille qui mêle légumes émincés et nouilles dans un succulent bouillon. Un repas en soi tant elle est copieuse, et Virak encourage à boire au bol sans chichis – «les gens n’osent pas… mais c’est comme ça qu’on fait au Cambodge!». Pour ceux qui auraient encore de la place, on suggère un plat de riz ou de nouilles ou un sandwich aux légumes marinés, à agrémenter de la viande de son choix (porc, bœuf, poulet, cuisinés à la citronnelle, au soya, etc.)

Salade et rouleaux impériaux viennent s’ajouter à la carte, courte mais efficace. Les plats, qui dans d’autres restos peuvent souvent être alourdis par la viande et les sauces grasses, sont ici tout en légèreté et en goût. La menthe ou la citronnelle qui se glissent presque dans chaque assiette amènent beaucoup de fraîcheur. Les saveurs se mêlent délicieusement en bouche. Virak multiplie les détails et infos sur les aliments, le Cambodge et ses goûts…

img_20180307_1808423

La famille a décidé de partir Sak’s par amour de la bouffe, mais elle n’a pas délaissé pour autant les autres aspects d’un restaurant. Si le design de l’espace est soigné, la présentation des plats est également très travaillée, et va sans fioritures au-delà de la simple sandwicherie. Le service se fait au comptoir, on peut manger rapidement sur le pouce et les prix sont abordables (7.50$ le sandwich, 11.50$ le plat de riz ou nouilles), mais la qualité est bien au rendez-vous.

En plus de l’accueil très chaleureux – familial même, dirait-on – de cette sandwicherie, on aime l’état d’esprit vert et écolo mis en avant. Ici, les emballages sont tous recyclables ou compostables, et la cuisine privilégie les produits de saison. Au rayon boissons, on repère les jus Loop, faits à base de fruits et légumes récupérés, ou encore des marques de kombucha locales.

Quand cette famille d’immigrés a ouvert Sak’s, qui tranche un peu dans le quartier, les gens leur ont demandé pourquoi ils n’avaient pas plutôt choisi le Mile-End ou le Plateau pour leur resto si instagramable. «Toute la famille habite ici, répond simplement Virak. Je n’allais pas faire déplacer mes parents, ils sont juste à côté…» Une belle adresse qui a déjà ses habitués et qui enrichit joliment l’offre du quartier – et, pas d’excuse, elle est vraiment située vraiment à deux pas du métro. Le Cambodge a maintenant sa succursale à Montréal, et elle est à Saint-Michel.

pastedimage

Sak’s Sandwicherie
7387, rue Saint-Michel – Montréal
www.sakssandwicherie.com

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!