Rendez-vous estival au Blumenthal
Restos / Bars

Rendez-vous estival au Blumenthal

Si vous connaissiez déjà ce resto du Quartier des spectacles, il est temps d’aller le redécouvrir pour l’été. La terrasse de 150 places a été installée pour profiter des beaux jours et surtout du nouveau menu qui fait la part belle aux saveurs de saison et aux légumes. Pour souper, on avait faim mais on avait envie de légèreté… mission accomplie.

Dans ce nouveau menu, quelques plats tout en fraîcheur sont restés à l’affiche, comme la caprese (tomates ancestrales avec mozzarella du Québec) ou la salade de chou frisé façon césar et ses crevettes nordiques panées. La pieuvre grillée, cuite à la perfection, a quant à elle troqué ses lentilles d’hiver pour un onctueux baba ganoush au lait de coco. Des mises en bouche légères et bien équilibrées.

En plat de résistance, petite déception du côté du thon grillé à la niçoise, dont les accompagnements (classiques haricots verts, pommes de terre et œuf dur) sont un peu fades. Mais l’aubergine rôtie relève le niveau : avec son onctueux lit de houmous et ses goûteuses tomates, cette assiette végétalienne est des plus appétissantes.

En bref, une belle cuisine raffinée et élégante, et qui reste en plus accessible (environ 23$ le plat). L’ensemble reste simple mais bien exécuté, avec un service efficace et agréable. On salue notamment la créativité du chef, qui mêle ainsi escargots et prosciutto dans ses pâtes du jour et accompagne la pieuvre d’un yogourt au cari.

La tradition « brasserie », dont se réclame le Blumenthal, on la retrouve plus dans des plats classiques comme les tartares – on vous conseille celui au saumon, frais et citronné à souhait, accompagné de chips de bagel –, le demi poulet rôti ou l’onglet de bœuf grillé. Le resto propose  un beau menu qui accompagnera bien les mois plus chauds avec ses ajouts en légumes et poissons.

a54i5200

La carte des vins n’est pas en reste, bien au contraire, avec quatre pages bien complètes de bouteilles d’un peu partout, où l’on retrouve aussi bien de solides classiques que des vins orange ou des crus nature. De quoi plaire à la clientèle variée et de tous âges du resto de la Maison du Festival de Jazz.

Les desserts, presque aussi copieux que les belles assiettes des plats de résistance, sont chocolatés et gourmands à souhait. Mention spéciale à la tarte meringuée au fruit de la passion et fondant au chocolat, dont l’acidulée donne une douce illusion de légèreté!

Il y a une chose qui n’a pas changé, et heureusement, c’est le joli décor façon années 30, avec ses banquettes et sièges en velours sombre, sa pléthore de plantes (l’arbre grandeur nature au milieu de la salle!) et les grandes baies vitrées d’où on peut admirer la place des Festivals ou le coucher du soleil.

Pour accompagner les verres d’après-spectacles, le Blumenthal propose aussi une petite sélection de planches (charcuteries, fromages du Québec), calmars frits et autres olives. Et si vous êtes plutôt du matin, il y a même une formule brunch en fins de semaine. Bref, une première année réussie pour le Blumenthal, à l’image de notre souper.

Blumenthal
305, rue Sainte-Catherine Ouest – Montréal
leblumenthal.com

Les offres sur Boutique.Voir.ca

Obtenez de 25% à 40% de plus dans ces établissements!