Ce qu’il y a de fascinant avec le retour annuel du Festival des films publicitaires, présenté au Cartier, c’est de pouvoir passer en quelques secondes d’un extrême à l’autre sur le plan du contenu! Cette cuvée 2008 primée à Cannes ne fait évidemment pas exception, présentant l’humour le plus absurde ou un message social percutant, parfois même les deux ensemble. Mais ce que révèlent surtout les plus hautes distinctions ici (qui ne sont pas nécessairement les plus mémorables), c’est l’importance de plus en plus capitale de la publicité virale, qui fait exploser le cadre convenu du 30 secondes habituel, la pub se transformant ainsi en véritable court métrage (Halo 3 ou Scorsese parodiant Hitchcock) ou en happening (HBO).

Après la pause... Critique par - 2008-12-25
Cote: 3

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres