En route vers la post-humanité?

(Very) gently crumbling : En route vers la post-humanité?

Avec sa distribution toute féminine, le chorégraphe Jacques Poulin-Denis invente un monde post-apocalyptique édulcoré dans (Very) gently crumbling. Une danse précise mais un propos unidirectionnel.

Survols, entrevue et critiques

  • Bruxelloiseries, karaoké et chorégraphies au OFFTA
    17 avril 2015 · Philippe Couture · Survol

    En marge du FTA : Bruxelloiseries, karaoké et chorégraphies au OFFTA

    La programmation du OFFTA a été dévoilée hier et promet de fertiles rencontres entre créateurs du Québec et de Wallonie-Bruxelles, ainsi qu’une sélection très diversifiée de danse et théâtre.

  • Se regarder jusqu’à l’abîme
    15 avril 2015 · Philippe Couture · Entrevue

    Selfie : Se regarder jusqu'à l'abîme

    Jusqu’où ira notre besoin de s’exposer et d’être regardé? Dans Selfie, l’équipe qui nous a donné le iShow pose cette grande question et poursuit une réflexion sur notre appétit à produire et à dévoiler des images de plus en plus intimes de nous-mêmes.

  • Se réapproprier l’essentiel
    15 avril 2015 · Marie Villeneuve · Entrevue

    Festival du Jamais Lu  : Se réapproprier l’essentiel

    Les textes de la présente édition du Jamais Lu abordent la question de l’appartenance sous toutes ses coutures. La directrice artistique Marcelle Dubois et l’auteur Philippe Ducros visitent de façon dissemblable la dépossession territoriale, identitaire et culturelle en soulignant avec force la nécessité de se réapproprier ce qui se doit d’être défendu.

  • La danse de l’orage vrombissant
    15 avril 2015 · Philippe Couture · Critique

    Ravages : La danse de l'orage vrombissant

    Applaudi depuis quelques années à Québec où son esthétique mixant danse, vidéo et plasticité a la cote, le chorégraphe Alan Lake propose  avec Ravages une danse orageuse et chargée, évoquant la puissance de la nature et les mystères de la forêt.

  • Que le meilleur gagne
    14 avril 2015 · Philippe Couture · Entrevue

    Benoît Drouin-Germain / Ludi Magni : Que le meilleur gagne

    Narcissisme, exposition de soi et quête assoiffée du regard de l’autre: ce sont les sujets de l’heure sur la scène montréalaise. Dans Ludi Magni, le comédien Benoît Drouin-Germain en fait le motif d’un spectacle de «lutte» vaguement inspiré des compétitions sportives romaines, dans une arène où les ego s’affrontent.

  • Génération dopée à Brett Easton Ellis
    3 avril 2015 · Philippe Couture · Critique

    Disparaître ici : Génération dopée à Brett Easton Ellis

    Pour toute une génération d’artistes, suivre les traces de Brett Easton Ellis en mettant en scène des jeunes gens narcissiques et poudrés semble être la voie naturelle à emprunter. Dans Disparaître ici, Jocelyn Pelletier et Edith Patenaude réussissent leur pari d’actualiser le nihilisme de la génération X dans une exploration de l’égomanie des Y.

  • Le champ des possibles
    1 avril 2015 · Philippe Couture · Entrevue

    Would / Mélanie Demers : Le champ des possibles

    Sociologues, scientifiques et philosophes se posent tous la même question insoluble: les utopies sont-elles condamnées à l’échec? C’est aussi l’interrogation infinie qui a motivé la chorégraphe Mélanie Demers à créer Would avec les danseurs Marc Boivin et Kate Holden.

  • La peur au ventre
    1 avril 2015 · Philippe Couture · Entrevue

    Vincent de Repentigny / Ceci est un meurtre : La peur au ventre

    Avec ses comparses Rébecca Déraspe et Mellissa Larivière, le metteur en scène et codirecteur artistique du OFFTA Vincent de Repentigny prépare un spectacle immersif et peut-être effroyable: Ceci est un meurtre.

  • Prendre parole pour survivre
    1 avril 2015 · Marie Villeneuve · Entrevue

    Annick Lefebvre / J'accuse : Prendre parole pour survivre

    Annick Lefebvre offre des personnages féminins forts et ambitieux qui prennent leur place dans un «militantisme de l’intime» avec J’accuse, pièce de cinq monologues distincts où la parole est instinct de survie.

+ tous les articles →

Blogues des partenaires

+ Blogues →