Ne manquez rien avec l’infolettre.
Ce qu'il faut faire pour profiter de La Nuit Blanche
Scène

Ce qu’il faut faire pour profiter de La Nuit Blanche

Montréal ne dort pas en ce samedi 29 février et ça foisonne d’activités partout en ville. Devant une offre assez vertigineuse (plus de 200 événements, dit-on), l’équipe du Voir t’aide à faire le tri.

Le Short & Sweet recyclé XXL
22h à 1h au Studio du CCOV (Place des Arts)

Le recyclage, c’est pas juste dans le bac bleu que ça se passe, dixit les gars d’Alaclair Ensemble. Pendant la Nuit Blanche, le monde de la danse s’y met aussi. Sous la direction du Centre de création O Vertigo (CCOV), avec le commissaire invité Andrew Tay, et sa collaboratrice Sasha Kleinplatz, ce sont près de 40 artistes qui devront présenter un échantillon «Short & Sweet» de leur travail chorégraphique. Ces derniers auront trois minutes pour recycler une partie de leur oeuvre dans ce format, et s’ils dépassent: musique et lumière sont coupées! (S. Barrière-Brunet)

via Facebook

Le DOMPTEUR
De 19h à 1h30 au Théâtre des Écuries 

Le principe de DOMPTEUR : du théâtre d’improvisation dirigé en direct. Le dompteur souffle des indications aux comédiens, à l’éclairagiste et au musicien, faisant ainsi avancer le spectacle à sa guise… Pendant cette soirée spéciale en collaboration avec les Productions de L’Instable, 30 comédiens, deux metteurs en scène et un musicien se relaieront donc pour offrir un spectacle toutes les demi-heures (9 spectacles en tout). Le théâtre accueillera aussi ce soir-là MAM & POP avec sa “machine à toutous”, et l’équipe de Appropriation culturelle – Le Podcast, qui feront un enregistrement sur place. On annonce “la nuit la plus festive au nord de Jean-Talon”… Entrée gratuite. (M. Pâris)

via Facebook

TOKiMONSTA
De 23h à 1h30 à la Place des Festivals 

Considérée comme l’une des productrices (tout sexe confondu) les plus intéressantes de sa génération, la Californienne TOKiMONSTA fait la barbe à beaucoup d’émules de Flying Lotus. Portée vers l’expérimentation, mais sans jamais perdre sa saveur pop, la musicienne crée des univers à la fois pétillants et oniriques, très riches sur le plan de l’instrumentation et  de la construction rythmique. À écouter absolument pour se mettre dans le bain? L’album Lune Rouge, un opus créé peu après une opération au cerveau et que la compositrice ait dû tout réapprendre – y compris la musique. Première partie: Whipped Cream, une DJ de Vancouver qui met le trap à sa main. (C. Genest) 


OASIS
De 22h à 4h à L’Eastern Bloc

Pour une cinquième année consécutive, le Eastern Bloc s’associe avec Never Apart pour présenter une véritable oasis virtuelle. L’espace sera complètement «végétalisé», grâce à l’oeuvre The Enchanted Woods de l’artiste Allison Moore projetée sur les murs de l’Annexe, un espace à part de l’action. Le public pourra se détendre sur des poufs installés dans cette végétation virtuelle les entourant. Dans la salle principale, les DJ Empress Cissy Low, Sainte-Nitouche et SHYBOI se succèderont derrière les platines. Le lieu évoquera une oasis fraîche et parsemé de plantes, sous un éclairage verdoyant. Cette soirée marque la fin de l’Eastern Bloc dans sa forme actuelle. Le centre de diffusion artistique qui se réincarnera prochainement dans le quartier Chabanel, après 12 ans passé sur la rue Clark.  (S. Barrière-Brunet) 

via easternbloc.ca

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie