Accablé d’une phobie de la danse, Erik (Ava Acres), fils de Mumble (Elijah Wood), a du mal à faire sa place parmi les pingouins. Avec l’aide de ses parents et amis ainsi que de l’oncle Ramon (rigolo Robin Williams), Erik tente de trouver sa voie lorsque son habitat naturel est menacé par le réchauffement de la planète. Happy Feet Two de George Miller livre de jolies images de synthèse auxquelles s’intègre cependant une ribambelle de numéros musicaux souvent sirupeux. De plus, le scénario, rempli de bonnes intentions, célébrant la différence tout en ayant un message écologique en toile de fond, se révèle chancelant. Heureusement, une seconde intrigue impliquant deux krills à la découverte du monde, joyeusement interprétés par Brad Pitt et Matt Damon, donne lieu aux dialogues les plus amusants.

Je danse, donc je suis Critique par - 2011-11-17
Cote: 2.5

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres