Dans cette adaptation du premier volet de la trilogie de Suzanne Collins par Gary Ross, une adolescente (Jennifer Lawrence, monolithique) prend la place de sa petite soeur dans un combat annuel télévisé où les participants, 12 garçons et 12 filles choisis par le Capitole, n’ont d’autre choix que de tuer ou être tués. Avec des scènes évoquant la déportation des Juifs vers les camps d’extermination et la cruauté des jeux sous l’Empire romain, The Hunger Games s’avère d’abord une troublante projection dans un futur pas si lointain où la téléréalité serait devenue l’impitoyable passe-temps d’une société totalitaire. Rappelant en mode édulcoré le sanglant Battle Royale de Kinji Fukasaku, ce film d’action conçu pour préados possède un bon dosage d’action, d’émotion et de fantaisie baroque, mais se révèle au bout du compte un peu mollasson dans sa réflexion sur notre rapport à la célébrité instantanée et à la notion de vie privée.

La mort en direct Critique par - 2012-03-22
Cote: 2.5

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , , , , , , , ,

+ Ajouter le vôtre Commentaires 5

  • 23 mars 2012 · 13h12 Alexandre

    « mais se révèle au bout du compte un peu mollasson dans sa réflexion sur notre rapport à la célébrité instantanée et à la notion de vie privée. »

    Devrait-on en déduire que vous n’avez pas lu le roman? Puisque tel n’est pas du tout l’intention recherchée derrière tout.

  • 23 mars 2012 · 18h28 Gregory

    Très mauvaise critique… la première négative que je vois d’ailleurs. Vous n’avez rien saisi de ce film.

  • 25 mars 2012 · 21h21 alex

    « réflexion sur notre rapport à la célébrité instantanée et à la notion de vie privée ».
    Oups… vous n’avez rien au film…

  • 25 mars 2012 · 21h22 alex

    rien compris*

  • 6 avril 2012 · 22h27 Sébastien Creo

    Il y a près d’un an et demie ou peut–être plus que j’avais lu avant de faire une critique dans le voir. En cette belle journée de pâque je voulais me divertir alors je me suis décidé a aller voir ce film. La critique à la télévision (Canada Am 4 étoiles) et la presse en générale ont aimé le film plus que j’estime. C’est un bon film comme l’était le livre que j’ai lu, j’ai passé un agréable moment avec Hunger Games. Katniss Everdeen (Jennifer Lawrence bien) se sacrifie pour sa soeur en vue de participer aux Hunger Games. Peeta Mellark (Josh Hutcherson bon aussi) est aussi choisit pour y participer. Surprise, surprise le District 12 saura dans les favorits pour la première fois depuis 79 ans… le reste ceux qui ont lu les livres connaissent la suite les autres liser le pour mieux vous faire une idée. J’avoue qu’elle n’est pas nouvelle mais l’esthétique du film me rappelait Escape from New York pour la police et pour les couleurs un peu Speed Racer. Ma véritable surprise est le personnage de Woody Harrelson (Haymitch Abernathy) qui joue en nuance pour une fois. Bon film ! Pour ceux qui aime les télé-réalités un peu sanglante il y a toujours Running Man avec Arnold Schwarzenegger ou Marche ou Crève de Stephen King.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres