Alors qu’il prépare sa bar-mitsvah, un adolescent complexé par sa voix fluette et son physique malingre (Yoav Rotman) accepte difficilement le retour de son frère aîné autiste (Michael Moshonov) au foyer. Au même moment, ses parents (Ronit Elkabetz et Tzahi Grad) ferment les yeux sur la crise qu’ils traversent. Émouvant récit d’apprentissage, Mabul de Guy Nattiv (Strangers) illustre avec une belle sensibilité les tourments de l’adolescence, les frictions familiales et les tensions sociales. À travers l’obsession du personnage autistique pour le livre de Noé que son cadet apprend, Nattiv parvient à traiter avec délicatesse de la fraternité sans tomber dans le mélo. Enfin, avec ses images gorgées de soleil, gracieuseté de Philippe Lavalette, l’univers de Mabul offre une vision chaleureuse et vibrante de la société israélienne.

Le grand frère Critique par Voir - . Cote: 3

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : , , , ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Concours

+ Concours →