Harper enfonce encore plus le Canada dans le fondamentalisme crétin

20 février 2013 15h53 · Daniel Baril

Le problème avec Harper, a déjà dit Gilles Duceppe, c’est qu’il fait ce qu’il dit. Encore une fois, Harper a tenu parole en créant le Bureau de la liberté de religion, une promesse électorale.

La mission de ce bureau n’est pas tant de défendre les libertés individuelles mais de s’assurer que la liberté de religion « éclaire les politiques du ministère des Affaires étrangères ». Dixit Harper.  C’est pas rien, ça! C’est complètement ahurissant. En clair, ça veut dire la religion guidera encore plus les politiques internationales du Canada.

À l’heure où la planète est au prise avec une guerre de religion qu’on nous présente comme une guerre terroriste sans but, le Canada mise sur le renforcement de la religion dans ses politiques. Faut le faire!!!

Après avoir coupé le financement de groupes de coopération internationale dont les pratiques de santé maternelle incluaient le recours à l’avortement, après avoir financé des groupes de « coopérants » qui n’avaient comme toute forme d’intervention que la distribution de bibles dans des camps de réfugiés africains, après avoir aboli le programme qui permettait des constatations judiciaires de politiques gouvernementales discriminatoires, après avoir fermé trois des principaux centres de la Commission canadienne des droits de la personne, après avoir fait du mythe religieux de l’Armageddon le centre de sa politique à l’égard d’Israël, après avoir coupé le financement de groupes d’aide aux Palestiniens, après avoir aboli l’organisme international Droits et démocratie, (et j’en passe), voila que Harper se fait tout à coup le défenseur de la liberté de religion. Pourquoi pas un Bureau de défense de la liberté de conscience? Pourquoi pas un Bureau de défense de toutes les libertés?

Après avoir nommé un créationniste comme ministre des Sciences et Technologie en la personne de Gary Goodyear, après avoir tenté, sans grand succès heureusement, d’invoquer Dieu dans ses discours à la manière de Bush, l’évangéliste Harper nomme, comme directeur de son bureau de la religion, un chrétien aux allures  fondamentalistes, Andrew Bennett. Bennett est un sous-diacre, ex-doyen d’un collège religieux, qui milite contre la séparation des Églises et de l’État et qui met les purges staliniennes sous le compte de l’athéisme, oubliant que l’Inquisition et le génocide hitlérien étaient les oeuvres de bons chrétiens. La description qu’en présente Le Devoir d’aujourd’hui est renversante!

La création de ce bureau et la nomination de Bennett est totalement à contre-courant du mouvement actuel au Québec en faveur d’une laïcisation de l’État plus affirmée. Encore une fois, le Québec et le Canada s’engagent dans des voies opposées.

Dans le contexte de la guerre de religion actuelle, il est évident que des individus sont persécutés, torturés, assassinés pour leurs croyances religieuses ou pour leur incroyance. Mais ce qui peut nous protéger de ces visées fondamentalistes et intégristes, c’est la laïcité qui permet la liberté de religion tout en assurant l’indépendance et l’autonomie des États face à ces religions. C’est donc la laïcité que le Canada devrait placer au coeur de ses politiques.

L’automne dernier, l’International Humanist and Ethical Union publiait un rapport sur la discrimination dont sont victimes les athées et les sans religion dans le monde. De nombreux pays punissent l’apostasie et l’athéisme de la peine mort et de plus nombreux encore, dont le Canada, ont des lois contre le blasphème. Oui, l’article 296 du Code criminel du Canada interdit le blasphème! Si les caricatures de Mahomet avaient été publiées ici, des islamistes auraient pu invoquer cet article pour en interdire la publication. Quelle place fera le bureau de Bennett à la protection de la liberté d’expression, de la liberté de conscience et à la défense des droits des athées et des sans religion?

J’ai mis en titre « fondamentalisme crétin ». Vous savez que le mot crétin est un dérivé alpin du mot chrétien, au sens d’innocent? C’est pas moi qui le dit.

 

Partagez cette page

Classé dans :  Divers, Humeur, Société
+ sur le même sujet :  , , , , ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

+ Ajouter le vôtre Commentaires 36

  • 20 février 2013 · 17h00 Jocelyn Bouchard

    On ne rejette DIEU avec les religions comme le bébé avec l’eau du bain.Nous sommes en 2013 ap.J-C
    Nous vivons sous l’ère chrétienne.Les religions se disent chrétiennes mais le Christ s’est battu contre la religion,il les traitaient d’hypocrites et de langue de vipère.Les religions l’ont fait exécuter.Le Christ avait tout simplement de l’éthique et il était laique.Le Christianisme et la laïcité sont synonyme et anti-religieux.Je connaît les écritures et elles ne sont pas religieuses.C’est un livre scientifique comme un dictionnaire de comportements éthiques.Je ne veut rien savoir des religions mais j’étudie la théologie laïque.Ne traiter pas les chrétiens de crétins.S.Harper est satanic sana aucuns doutes et je peut vous le prouver.On combat le feu par le feu,c’est avec les écritures que je peut le confronter.Si vous voulez + d’information,contactez-moi,il nous faut le confronter.

    • 20 février 2013 · 21h51 Jocelyn Desrosiers

      la bible un livre scientifique.wow.
      christianisme laicité synonime.wow
      dictionnaire de comportement éthique.wow
      stephen harper satanique. wow
      Ils nous faut le confronter. De quel groupe fais tu parti.
      C’est pas avec des idées rétrograde comme les vôtres que la société canadienne et Québécoise va évoluer. Toi et ton groupe faites la promotion d,un régime théocratique.

    • 21 février 2013 · 01h25 Notme

      WOW!!!! étudiez vous réellement la théologie? Sur quelle base la bible est un livre scientifique si ce n’est qu’un livre d’histoire? Quels sont les éléments que vous dites êtes en mesure de prouver? Quelles sont vos preuves? Ce que vous mentionnez comme étant le satanisme et tout ce qui a trait de près ou de loin au satanisme est une opinion biaisée mise en place par le clergé pour faire peur aux « brebis » mais dont il n’est aucunement mention dans la bible, si ce n’est une mauvaise compréhension de l’histoire et une interprétation faussée.

      La bête, 666, la marque de la bête, l’enfer, sont tous des fausses interprétations faites par les extrémistes qui prennent tout à la lettre. Laissez moi démolir une à une vos perceptions :

      l’enfer : Il s’agit en fait du remord et de l’héritage que vous laissez à vos proches, pour vos crimes et pour vos péchés. Le déshoneur dans laquelle votre famille va vivre suite à vos offenses envers la société, le remord dans lequel vous devrez vivre après avoir fait mal à autrui.

      666, la bête et la marque de la bête : À l’époque où la bible a été écrite (dans la 100aine d’année suivant la mort d’un homme nommé jésus), la princpale langue d’écriture était l’hébreux, une langue complexe, et longue à écrire. Les scribes de l’époque, afin de déterminer des lieux et personnes célèbre ont établi une norme appelée Gematria qui consistait à traduire certaines cyllabes en chiffre, d’additionner ces syllabes et de former un nombre. 666 signifie Néron César (empereur de 50 à 64 après Jésus Christ. La marque de la bête était la monnaie utilisée à l’époque puisque Néron fit imprimer son visage sur toutes les pièces de monnaie de l’époque. Si on ne possédait pas la marque de la bête (de l’argent) on était rien. Néron, dans ses dernières années, devin un peu fou et fut considéré comme « la bête » pour tous les méfait envers le peuple.

      La bible et les autres livres qui y sont attachés, sont des livres d’histoires, nous racontant ce qui se passait à l’époque, de manière un peu romancée, tel un journalisme d’opinion (comme cet article l’est). Si vous prenez ca au pied de la lettre, vous êtes dans le champs. Si vous prenez ca comme un livre scientifique, vous êtes dans le champs. La seule et unique observation qui peut être faite à partir de la bible, c’est de tenter de ne pas répéter les erreurs du passé et tenter de grandir en tant que société.

  • 20 février 2013 · 18h09 chris

    Article biaisé. Hitler n’était pas un bon chrétien. Le mein kampf fait l’apologie de l’islam et du pantheisme, d’un autre côté Stalinien et ses doctrine eugenique et pseudo scientifique ont interdit le christianisme comme mal tse dong en chine. Harper a beau être religieux beaucoup des groupes d’aides aux palestiniens milite pour la destruction d’Israël en se mêlant au Hamas ou au Hezbollah. Tout contexte est mis de coté pour promouvoir le progressisme sectaire. Harper a beau être différent il amène le Canada vers la prospérité.

    • 20 février 2013 · 18h57 mus976

      Hitler, Mussolini, Staline, Mao, Pol Pot étaient tous athées. Le mein kampf et l’islam est une affabulation sioniste pour dénigrer l’islam. D’ailleurs je pense que vous êtes sioniste.

    • 20 février 2013 · 21h22 jean p

      Je propose une petite mise au point : à ce que je sache, le Canada était prospère déjà même avant la naissance du grand-père de Stephen Harper.

  • 20 février 2013 · 19h35 Lulu

    Bravo M. Baril! vos commentaires lucides éclairent la triste réalité de ce gouvernement majoritaire fondamentaliste. On a les gouvernements qu’on mérite? En tout cas, ceux que la majorité a mis en place et qu’on doit subir encore plusieurs années…Maintenez votre vigilance!

  • 20 février 2013 · 22h51 Gerard DONALDSON

    Il doit y avoirs des problèmes plus importants que celui-ci.
    Le problème avec Harper, c’est qu’il fait ce qu’il dit. Ce n’est pas un problème. Harper est un homme sincère, contrairement aux autres, il ne se laisse pas impressionné par tout ce qui grouille et grenouille.
    Au Québec, c’est la girouette qui indique a notre Administration le sens du vent.
    Imagine Marc Ouellet Pape, la Marois vas se précipiter a Rome et tout ses pingouins.

  • 20 février 2013 · 23h16 Poste de veille

    « Oui, l’article 296 du Code criminel du Canada interdit le blasphème! Si les caricatures de Mahomet avaient été publiées ici, des islamistes auraient pu invoquer cet article pour en interdire la publication. »

    Cet article est une antiquité qui n’a pas utilisé depuis fort longtemps. Il est antérieur à la Charte canadienne, et contraire à cette Charte. Le seul qui a publié les caricatures de Mahomet au Canada est Ezra Levant, qui possédait un journal en Alberta. Des islamistes se sont rendus au poste de police, qui leur a dit que cette affaire ne relevait pas du Code criminel. Ils sont allés à la commission des droits de l’Alberta, qui a déclenché une enquête de 900 jours (aux termes de laquelle ils ont tout simplement abandonné la plainte) qui a coûté 100.00 en honoraires d’avocats à Ezra Levant.

    Vous dites : « Pourquoi pas un Bureau de défense de la liberté de conscience?  » Le titre du Bureau est « liberté de religion et de croyance ». Selon la Déclaration universelle des droits, « croyance » inclut croyances théistes ET athées.

    Vous dites : « Dans le contexte de la guerre de religion actuelle, il est évident que des individus sont persécutés, torturés, assassinés pour leurs croyances religieuses ou pour leur incroyance. Mais ce qui peut nous protéger de ces visées fondamentalistes et intégristes, c’est la laïcité ». Vous avez raison. Mais c’est le raisonnement des néo-cons qui pensaient que la démocratie pourrait s’exporter dans des pays comme l’Irak ou l’Afghanistan. Dans les pays musulmans (où la vaste majorité des persécutions ont lieu), la notion occidentale de « laïcité » est assimilée à l’athéisme, une idée absolument impensable pour ces pays. Dans ce contexte, promouvoir la liberté de religion et de croyance (ou de non croyance) est une approche plus réaliste.

    • 21 février 2013 · 11h02 Daniel Baril

      Je corrige: le nom exact est Bureau de la liberté de religion. Rien d’autre. Même si il est exact de dire que la liberté de croyance inclut la liberté de ne pas croire, il aurait été très facile de dire de façon explicite que le Bureau avait aussi comme mandat de protéger l’incroyance. Rien de tel n’est dit dans le mandat présenté ici. Ce silence n’est pas innocent; ça nous indique quelles sont les priorités et ce que les concepteurs on en tête. Aucun groupe humaniste, athée ou de libre pensée au Canada n’a été consulté pour la mise en place de ce bureau ni n’a été invité lors de l’annonce. Pouvez-vous imaginer un Andrew Bennett pendre la défense des athées???
      Pour ceux qui auraient encore des doutes sur l’orientation de ce bureau, lire et entendre le discours du ministre John Baird dont voici un extrait:
      « We don’t see agnosticism or atheism as being in need of defense in the same way persecuted religious minorities are. We speak of the right to worship and practice in peace, not the right to stay away from places of worship. »

  • 20 février 2013 · 23h47 Poste de veille

    Vous dites : « Pourquoi pas un Bureau de défense de la liberté de conscience? » Le mandat du Bureau concerne la liberté de religion et de croyance. Or ces notions comprennent les croyances théistes et athées.

    Vous dites : « Oui, l’article 296 du Code criminel du Canada interdit le blasphème! Si les caricatures de Mahomet avaient été publiées ici, des islamistes auraient pu invoquer cet article pour en interdire la publication. » Cet article est une antiquité, qui date d’avant la charte des droits, et qui est manifestement contraire à la charte. Le seul qui a publié les caricatures de Mahomet au Canada est Ezra Levant, qui possédait un journal en Alberta. Des islamistes se sont plaints à la police, qui leur a dit que ce n’était pas une affaire criminelle. Ils ont déposé plainte à la commission des droits de l’Alberta, qui a enquêté pendant 900 jours avant d’abandonner la plainte. Levant a dû assumer 100.000 $ d’honoraires d’avocats, et il dit qu’il est la seule personne au Canada à avoir été poursuivi pour blasphème (dans le jargon des commissions des droits, le blasphème est un « discours de haine »).

    Vous dites : « Mais ce qui peut nous protéger de ces visées fondamentalistes et intégristes, c’est la laïcité ». C’est exact. Sauf que la vaste majorité des personnes qui sont persécutées pour leurs croyances ou non croyances vivent en pays musulmans. Or ces pays assimilent la laïcité à l’occidentale à l’athéisme, ce qui est inacceptable pour eux. Promouvoir la laïcité dans les pays musulmans, c’est aussi futile que l’entreprise des néo-conservateurs qui voulaient exporter la démocratie en Irak et en Afghanistan. Dans les pays musulmans, promouvoir la liberté de religion et de croyance est beaucoup plus réaliste.

  • 21 février 2013 · 01h07 Notme

    Disclaimer : Je ne pratique aucune religion, je ne crois pas en la religion.

    Ceci dit, qu’il y aie un bureau de la liberté religieuse ou non, vos arguments sont invalides. Il y a un grand nombre de guerres religieuses actuellement dans le monde, il est vrai de le dire. Mais l’être humain a le gêne de la protection du territoire tout comme la plupart des animaux. Mon territoire, c’est ma religion, c’est le terrain qui entoure ma maison, c’est mon cartier, ma ville, ma province, mon pays, mes ressources naturelles, les ressources naturelles dont j’ai besoin (pétrole), ma culture, la couleur de ma peau, mon style vestimentaire, etc….

    Ce n’est AUCUNEMENT en abolissant les religion que nous allons régler le problème. Tout le monde sait que la guerre en afghanistant était pour mettre en place un pipeline de pétrole, que la guerre en Irak était une vandetta contre Sadam. Que le terrorisme d’Al-Qaida n’a qu’une raison religieuse, mais que la raison officielle c’Est « Sortez de chez nous, arrêtez d’envahir nos territoires ».

    Laissez les autres libres de leurs choix, laissez les autres s’organiser avec leurs problèmes, laissez les autres vivre, et y’en aura pu de guerre. Occupons nous de nos problèmes. Faisons du commerce de manière honnête sans vouloir « crosser » son voisin. Arrêtons de prendre parti dans des pays dont nous ne connaissons pas l’histoire. Nous sommes les créateurs des mouvements de résistance extérieurs, nous sommes les créateurs des guerres extérieures. Si on ne passait pas notre temps à envahir les pays du moyen orient, Al-Qaida n’aurait pas existé, ils n’auraient pas inflitrés les peuples nomades du désert, il n’y aurait pas de guerre au Mali, ni en Irak, ni en afghanistant. Si on (l’angleterre) n’aurait pas promis un pays aux juif sur des terres déjà habitées après la guerre de 1914, y’aurait pas de guerre entre la palestine et Israel. Presque toutes les guerres actuellement, sous couvert religieux, proviennent de décisions prises par la pays occidentaux qui désiraient se mêler des affaires qui ne les regardent pas pour la simple et bonne raison qu’ils avaient un intérêt militaire stratégique ou financier. THAT’S IT. Take care of your own business, religion is not the problem.

  • 21 février 2013 · 09h23 divid

    Ca chaile et ca chialera toujours… J’aimerais bien vous voir à ca place ! De toute facon, on vous offrirait sont poste, et vous refuseriez. Vous connaissez le contantement? On est pas en Coré du Nord à ce que je sache, donc soyez reconnaissant. Merci.

  • 21 février 2013 · 11h17 Poste de Veille

    Daniel Baril,

    Le mandat du Bureau est décrit comme suit :

    « Le Bureau fera la promotion de la liberté de religion et de croyance »
    http://www.international.gc.ca/religious_freedom-liberte_de_religion/mandate_mandat.aspx?lang=fra

    • 21 février 2013 · 11h26 Daniel Baril

      Pour ceux qui auraient encore des doutes sur l’orientation de ce bureau, lire et entendre le discours du ministre John Baird dont voici un extrait:
      « We don’t see agnosticism or atheism as being in need of defense in the same way persecuted religious minorities are. We speak of the right to worship and practice in peace, not the right to stay away from places of worship. »

  • 21 février 2013 · 11h25 Poste de Veille

    Daniel Baril,

    Vous dites : « Pouvez-vous imaginer un Andrew Bennett pendre la défense des athées??? »

    Inutile de spéculer, on jugera Andrew Bennett à ses actes. Le Canada admet des apostats et des athées comme réfugiés, parce qu’on sait qu’ils sont condamnés à mort dans les pays musulmans. Si Bennett ne défend pas le droit à la vie des apostats et des athées, il faudra le dénoncer haut et fort, en temps et lieu.

  • 21 février 2013 · 12h08 Poste de Veille

    Daniel Baril,

    Baird se contredit dans ce discours. Il dit aussi : « We will continue to… defend the principle of freedom of religion and conscience, in Canada and around the world. This office will advance policies and programs that protect and promote freedom of religion and belief »

    Si le Bureau ne défend pas la liberté de conscience, et le droit de ne pas être persécuté pour athéisme, il aura trahi son mandat.

    De plus, la notion d’athéisme dans les pays musulmans est différente de la nôtre. Par exemple, au Bangladesh, des centaines de milliers de musulmans manifestent à Dhaka depuis plusieurs jours pour protester contre les islamistes. Des blogueurs musulmans aux vues libérales animent ce mouvement. Ils ont été qualifié d’ »athées » par les islamistes et condamnés à mort. L’un d’eux a été décapité. Dans les pays musulmans, les fous d’allahs qualifient d’ »athées » des gens qui s’identifient eux-mêmes comme musulmans mais contestent l’islam politique.

    Bref, il faudra suivre les activités du Bureau, et j’espère que les humanistes veilleront à ce qu’il protège la liberté de conscience s’il ne le fait pas.

  • 21 février 2013 · 14h06 Céline Plourde

    Ce sera un outil pour défendre tous ceux qui sont opprimés par l’islam surtout les chrétiens qui meurent au rythme de plus de 100,000 par année.

    Il servira aussi, je présume, à défendre les musulmans eux-mêmes qui s’entre-tuent à qui mieux mieux.

  • 21 février 2013 · 22h47 Rodrigue Allard

    Ce n’est que de la politique.
    Si Harper était un véritable dévôt, il ne serait pas un fan fini et fier de l’être de AC/DC un groupe d’ivrognes et de drogués dont le chanteur principal est mort dans son vômi toxique après avoir composé l’album « Highway to Hell »
    http://www.theglobeandmail.com/incoming/lighter-side-cest-what/article1137283/?page=all
    http://www.guardian.co.uk/uk/2005/feb/19/arts.artsnews

  • 22 février 2013 · 10h20 Rafael Mieli

    Bonjour Daniel,
    J’ai failli zappé sur cette lecture.
    Etant quelques milliers de kilomètres plus à l’est plus quelques milliers de kilomètres plus au sud du Canada je n’étais pas très motivé.
    Certes, pour quelqu’un comme moi qui a tendance à voir les verres à moitié pleins plutôt que les verres à moitié vides, qu’un pays décide de créer un bureau de la liberté de la religion pour en faire la promotion dans le monde, après tout, cela ne va pas franchement dans la mauvaise direction.
    D’accord, la liberté de conscience, ce serait mieux, et la liberté de conscience garantie par le mur de séparation entre religion et état de l’ami Jefferson, ce qui représente pour moi la définition synthétique de la laïcité, ce serait le top.
    En plus ton article, écrit pour les canadiens – forcément, ce n’est pas un reproche -, n’est pas immédiatement accessible (comme l’histoire de ce ministre de l’industrie) ; et tu m’excuseras d’avoir tiqué en voyant arriver sans coup férir des allusions à Israel et aux palestiniens dont je ne vois pas spontanément le rapport avec l’objet.
    MAIS…
    Curieux de lire les commentaires de ce billet (jusqu’à il y a peu ce blogue, que j’ai découvert par l’IHEU, me semblait assez calme sur le plan des commentaires) je déroulais… et là je découvre tes citations du ministre des affaires étrangères John Baird. Ne faisant pas confiance aux citations et recoupant toujours les sources – une vieille habitude – j’allais sur le site du ministère des affaires étrangères canadien et découvrait effectivement cette citation et pouvait la contextualiser…
    Alors Daniel, pourquoi n’as tu pas, di-rec-te-ment, dans le corps de ton article centré ton intervention sur le sens qu’il fallait donner à la création de ce bureau plutôt que de diluer tout cela dans tout ce que tu avais envie de reprocher à ton premier ministre ?
    Honnêtement, sans cette curiosité devant les commentaires et tes réponses j’aurais oublié ce billet ; là, du coup, je le fais connaître…

    • 23 février 2013 · 11h03 Daniel Baril

      La réponse à la question de Rafaël est fort simple: pour les militants laïques du Québec et du Canada, les orientations fondamentalistes du gouvernement Harper sont évidentes et même explicites. On ne peut se permettre d’être naïf à cet égard. Ce n’est que devant le scepticisme naïf affiché par certains commentaires que j’ai ajouté ces sources qui ne laissent plus de place au doute, pour ceux qui ignoreraient encore à quelle enseigne loge ce gouvernement.
      Si ce bureau te semble en soit une bonne initiative, il faut savoir qu’un organisme semblable existe aux États-Unis et c’est ce qui a amené le gouvernement américain à condamner, sur la scène internationale, la loi antisecte de la France…

  • 22 février 2013 · 19h22 Michel Bradette

    Je croyais (bien naivement) que nous avions régler la question de la séparation de la religion et l.état depuis au moin la Révolutions Tranquille. Mais il semble qu’il faut etre constamment sur ses gardes façe aux extrémistes de toutes sortes. En particulier avec les politiques « républicaines made in USA » du gouvernement Harper.J’ai aussi l’impression que nous n’avons pas fini d’en voir d’autres du meme genre. Le pire là-dedans,c’est qu’au Québec nous n’avons pas voté majoritairement pour ÇA. Il nous faut bien l’endurer car nous faisons encore parti du Canada. Et que ce n’est surement pas avec le gouverment Marois que ça va changer, loin de là…

    • 23 février 2013 · 14h35 Poste de Veille

      Ce n’est pas le fédéral qui menace les acquis de la Révolution tranquille. C’est la laïcité ouverte promue par tous nos partis politiques sauf le PQ, et défendue par la plupart des journalistes et intellectuels québécois.

  • 23 février 2013 · 12h34 Poste de Veille

    Avec Justin Trudeau, ce serait pire. Le Bureau mis sur pied par Harper concerne uniquement les pays étrangers où des minorités sont persécutées, et ne concerne pas le Canada.

    Justin Trudeau encourage le fondamentalisme religieux islamique au Canada. Il a participé à une conférence à Toronto devant un auditoire d’islamistes où les hommes et les femmes étaient séparés. Il a des islamistes parmi ses proches conseillers. Autrement dit, il cautionne au Canada les lobbies des Frères musulmans qui persécutent les minorités à l’étranger.

    Au Québec, le parti Québec Solidaire courtise la droite religieuse islamique. Aux dernières élections provinciales, une candidate de ce parti à Montréal est allée jusqu’à faire campagne dans une mosquée et a porté un hijab.

  • 24 février 2013 · 01h08 Rafael Mieli

    Bonjour Daniel,
    Nous ne nous sommes peut-être pas compris.
    Toute initiative visant à protéger la liberté est bonne.
    C’est ce qui peut permettre à quelqu’un qui ne connaît pas le détail de la politique canadienne (contrairement à ce que tu sembles penser je n’habite pas l »Europe mais le Maghreb) de considérer, en première approche, que cette initiative est une initiative de promotion de la liberté et de la tolérance. On peut penser qu’il s’agit d’un premier pas vers la promotion de la liberté de conscience (liberté de croire et de ne pas croire, mais plus généralement la liberté de conviction) et de la liberté d’expression (de ce point de vue le premier amendement, liant les deux, va directement à l’essentiel), et vers la laïcité (le mur de séparation entre religion et état de Jefferson, pour rester dans la même veine). On peut le penser… quand on ne connaît pas précisément la politique canadienne… jusqu’à ce qu’on découvre les citations que tu rapportes de votre ministre des affaires étrangères et qu’on s’aperçoive, en vérifiant, et quoiqu’en dise l’internaute « poste de veille », que ces propos ne sont pas sortis du contexte. Donc je suis bien d’accord avec toi pour considérer que cette création c’est comme le canada dry, cela a l’apparence d’une promotion de la liberté de pensée à travers le monde, mais ce n’en est pas…

    Par contre ta réponse met en lumière un désaccord. Je pense qu’effectivement la façon dont la France, sous couvert d’une loi sur les « sectes », harcèle des courants religieux minoritaires (comme les témoins de Jehovah, pour ne citer qu’eux) tout en comblant de fonds publics les sectes qui ont réussi, mérite d’être condamnée. Il convient de condamner partout dans le monde les « polices des esprits », que ce soit en matière religieuse ou en matière politique. La tendance liberticide d’une large fraction du spectre politique français en matière religieuse est régulièrement pointée du doigt et dénoncée comme telle, peut-être par le bureau de la liberté religieuse du département d’Etat US, mais d’abord et avant tout par la ligue des droits de l’homme et la libre pensée françaises…

  • 24 février 2013 · 05h47 Poste de Veille

    Le Bureau mis sur pied par Harper a un budget limité, très loin des ressources dont dispose son équivalent américain. Ça m’étonnerait énormément qu’il s’intéresse aux pays européens. En fait, ce serait ridicule qu’Ottawa se mêle de leurs affaires.

    Le Bureau va probablement se concentrer sur les nations membres de l’Organisation de la coopération islamique. Les chrétiens sont en voie de disparition au Moyen-Orient, là où le christianisme est né. Plus de 100.000 chrétiens sont tués chaque année pour leur foi, et la vaste majorité d’entre eux sont victimes de l’islam radical. Au Pakistan, les chrétiens sont persécutés en vertu de la loi sur le blasphème.

    Ottawa va certainement s’intéresser au sort des Bahais, persécutés en Iran et en Égypte. Les pays musulmans ne reconnaissent pas la foi bahai comme une « religion ». Les bahais n’ont pas accès à l’école publique et sont exclus des emplois dans la fonction publique.

    Je prédis que le Bureau d’Ottawa ne se portera pas à la défense des burkas en France, des minarets en Suisse ou des témoins de Jehovah.

  • 24 février 2013 · 06h13 Poste de Veille

    Les chrétiens sont le groupe religieux le plus persécuté dans le monde actuellement. Ils sont victimes d’un nettoyage ethnico-religieux dans les nations musulmanes. Et l’Occident se tait. Quelle honte ! J’ai la conviction que le Bureau a été créé parce qu’Ottawa veut se faire la voix de l’Occident et mettre les pays musulmans au pied du mur. Le Canada est bien placé pour le faire.

    Ce sera probablement la priorité du Bureau. Le Bureau n’a pas pour mandat de dire aux pays étrangers quel modèle de laïcité adopter. Il doit dire haut et fort au monde musulman : « arrêtez de massacre les chrétiens ».

  • 24 février 2013 · 09h59 Rafael Mieli

    @ « poste de veille »

    Ce que vous affirmez n’a tout simplement pas de bon sens…

    Par curiosité je suis allé fouiner sur le net sur votre affirmation sur les 100.000 chrétiens qui seraient tués chaque année pour leur foi…

    Les français avaient inventé la sardine qui avait bouché l’entrée du port de Marseille. C’est à un dénommé Massimo Introvigne que l’on celle des quasi génocides (si si le mot est lâché) contre les chrétiens.

    Et ce monsieur Introvigne, tenez-vous bien amis canadiens, a été nommé en juin 2012 par le Ministère italien des Affaires Etrangers coordinateur d’n nouvel « Observatoire de la Liberté Religieuse », créé pour surveiller la situation de la liberté religieuse à l’échelle internationale et aider la diplomatie italienne… cela vous rappelle quelque chose ?

    Alors ce chiffre de 100.000 est repris en boucle. Il a été médiatisé par un autre italien, Vittorio Messori. Ce virus mental plaît bien à la planète catholique conservatrice et subit même quelques mutations : on le trouve à 105.000 (ben oui, il faut bien illustrer que c’est « plus de 100.000″), en soulignant quand même que c’est une estimation basse… il est même explicité : « un chrétien meurt toutes les cinq minutes à cause de l’islam »… et l’interrogation de frère google nous donne les noms de sites qui diffusent cette nouvelle épidémie : « benoît et moi », « le salon beige », « horreur islamique », « partisans marine », « français de souche »… je viens de vérifier, un site intitulé « poste de veille » a opté pour la variante « 105000″…

    Vous dites, Monsieur « poste de veille », que « les nombres semblent incroyables à de nombreux Européens et Américains »…

    Cela me rappelle un livre publié il y a quelques décennies pour démonter quelques balivernes comme les vôtres : « incroyable mais faux »… tel était son titre.

    C’est la première fois, personnellement que je les lis, et moi, Monsier « poste de veille », je vis dans un pays où – aujourd’hui – près de 99 % des citoyens sont musulmans ; ce pays c’est le Royaume du Maroc ; c’est que je vous écris aujourd’hui ; et je ne reste pas scotché dans ce plus beau pays du monde ; hier, j’étais au Caire ; je vis en terre d’islam, Monsieur « poste de veille » et vos délires, ne tiennent pas la route… D’accord je ne connais que l’Afrique du Nord – de l’Egypte au Maroc – et vos chiffres pourraient venir de massacres qui me seraient cachés par je ne sais quelle censure qui occulterait le drame des chrétiens dans l’Asie islamisée… Je suis donc allé lire le dernier rapport sur la liberté religieuse du bureau du State Department, bureau qui, de votre propre aveu, a considérablement plus de moyens que le bureau Harper n’en aura jamais… mais alors pourquoi donc nulle part, je dis bien nulle part, même avec un rapport d’ordre de grandeur de 10, même avec un rapport d’ordre de grandeur de 100, le rapport du département d’état maintient caché ce massacre ? Pour la même raison que l’on nous ment pour le 11 septembre ?

    • 24 février 2013 · 14h39 Poste de Veille

      J’ai répondu à votre commentaire, mais ma réponse semble avoir disparu et je n’avais pas gardé de copie. J’y reviendrai.

      Dans l’immédiat, je suggère aux humanistes de se mobiliser contre le projet dément de l’OCI d’ouvrir un observatoire de « l’islamophobie » à Genève et de pousser pour la criminalisation du blasphème. L’OCI et le Processus d’Istanbul représentent la plus grande menace pour la liberté d’expression dans le monde aujourd’hui.

      http://www.saudigazette.com.sa/index.cfm?method=home.regcon&contentid=20130218153611

  • 24 février 2013 · 14h15 Poste de Veille

    Vous affirmez que le chiffre de 100.000 morts est faux parce que Introvigne est responsable du bureau sur la liberté religieuse de l’Italie. Cela suffit pour lui enlever toute crédibilité ? Avez-vous vérifié ses données et sa méthode ?

    Cet article réfère à des données compilées par une ONG protestante:
    http://www.lepoint.fr/monde/coree-du-nord-afghanistan-arabie-saoudite-l-enfer-des-chretiens-04-01-2012-1415367_24.php

    Voici un extrait d’un article de Jacques Julliard dans le Nouvel Observateur (2010), sur le « yalta culturel » en train de s’installer :
    http://www.ledevoir.com/societe/ethique-et-religion/309635/lettre-la-chasse-aux-chretiens

    « Autre constat troublant: «une sorte de Yalta culturel d’un type nouveau est en train de s’instaurer de fait: en Orient, le monopole d’une religion unique de plus en plus intolérante, l’islam. En Occident, le pluralisme, la tolérance et la laïcité. Ce Yalta est, comme l’autre, générateur de guerre froide, pour ne pas dire davantage. Il faut donc, sans arrière-pensée ni faiblesse complaisante, défendre le droit des chrétiens d’Orient à l’existence». C’est là un dossier grave et urgent qui attend les militants des droits de la personne. »

    Quant au Maroc, sa constitution prévoit que l’islam est la religion de l’État. C’est une source de discrimination.

    L’Égypte a inscrit dans sa nouvelle constitution que la charia est la source d’interprétation des lois. Les coptes rejettent cette constitution discriminatoire. Ils étaient persécutés sous Moubarak, ils le sont davantage sous le gouvernement des islamistes. Plus de 100.000 coptes ont fait une demande d’immigration dans des pays d’Occident. Un avocat égyptien parle d’un « exode ».
    http://english.alarabiya.net/articles/2012/09/10/237206.html

    • 25 février 2013 · 08h13 Rafael Mieli

      Non Monsieur Poste de Veille, vous m’avez mal compris J’ai dit que le chiffre de 100.000 chrétiens tués en 2012 pour leur foi devrait apparaître pour un faux pour quiconque examine la situation mondiale avec un tant soit peu d’esprit critique. Pourquoi ? parce qu’il suffit d’avoir une idée des ordres de grandeur et de voir quels sont les cas de meurtres de chrétiens qui sont rapportés dans les actualités ; parce qu’il suffit de constater que le Vatican ne le reprend pas à son compte, pas plus qu’il ne reprend à son compte un chiffre dix fois inférieur… ; parce qu’il suffit de constater que le bureau de la liberté religieuse du département d’Etat US ne pointe même pas les meurtres de chrétiens comme étant un problème à l’échelle planétaire pour comprendre la nature délirante, véritablement délirante, de ce chiffrage.

      Tout individu normalement constitué est en mesure de comprendre par lui-même que les chiffres que vous avancez ne peut pas tenir debout… « un chrétien meurt toutes les cinq minutes à cause de l’islam »… c’est ce qu’écrit le site « poste de veille »… il faut être sacrément gonflé pour oser écrire cela… et ce qui est incroyable c’est qu’il se trouve des gens qui peuvent croire que c’est vrai…

  • 25 février 2013 · 01h20 Céline Plourde

    http://www.christianophobie.fr/breves/le-canada-entend-lutter-contre-la-christianophobie

    Le Canada entend lutter contre la christianophobie
    Posted on 24 février 2013 by Daniel Hamiche

    Un lecteur canadien, Charles Éd. Durand, qui est aussi le rédacteur d’un blogue très attachant intitulé La Nacelle, me signale une louable initiative du gouvernement d’Ottawa qui n’a, faut-il en être surpris ?, pas d’équivalent en France :

    la création d’un « Bureau sur la liberté de religion », au sein du Ministère des Affaires étrangères. Il comptera 5 employés et sera doté d’un budget de 5 millions de dollars [canadiens, soit environ 3,7 millions d'€]. « Les activités seront concentrées sur des pays où des situations contraires à la juste reconnaissance de la liberté religieuse, de pratiquer et d’exprimer sa foi, des minorités religieuses est menacée : violations flagrantes du droit à la liberté de conscience, de religion, qui souvent peuvent se manifester sous forme de haine, de violence, d’attaques, de profanations, d’incendies d’églises de temples ou lieux de culte, et d’assassinats multiples, et de discrimination multiforme et systématique… Le Bureau sera dirigé par le Dr. Andrew Bennett, qui aura rang d’ambassadeur. M. Andrew Bennett était jusque-là le doyen de l’Augustine College d’Ottawa. L’enseignement dispensé y est catholique. Par ailleurs il est sous-diacre et chantre à la chapelle de rite oriental de la Sainte-Croix et du sanctuaire ukrainien catholique de Saint Jean Baptiste.

    On espère que ce Bureau pourra aussi traiter des cas de christianophobie au Canada…

    Source : La Nacelle

  • 27 février 2013 · 01h13 Émile Couture

    Bonjour M. Baril,

    Je me permet de commenter votre article en tant que chrétien (en bonne santé, plutôt sain d’esprit la plupart du temps, attaché à l’esprit critique et citoyen actif du monde dans lequel il vit).
    Ma réflexion concerne la foi de notre premier ministre.
    Premièrement, rassurez-vous, je ne suis absolument pas un partisan conservateur. Le gouvernement actuel est une menace sérieuse à la démocratie, à l’écologie, à l’honnêteté intellectuelle, à l’équité et j’en passe. Depuis qu’il est élu, j’ai écris plusieurs fois à mon député pour lui faire part de mes désaccords et réflexions et j’ai sincèrement l’impression de faire rire de moi… Mais bon.
    Vous pouvez en penser ce que vous voulez. D’ailleurs ni vous, ni moi n’êtes dans la tête et le coeur de Stephen Harper, mais…… de mon point de vue je ne pense vraiment pas qu’on puisse le qualifier de fondamentaliste, ni vraiment de croyant. Je crois sincèrement qu’il agit politiquement pour satisfaire la part de son électorat qui, elle, est effectivement fondamentaliste, ainsi que plusieurs des députés de son parti. Ce nouveau Bureau de la liberté religieuse allant dans cet esprit. À le voir et l’entendre sur des questions morales j’ai sincèrement l’impression qu’il est surtout mal à l’aise avec les positions de ses députés et avec les questions elles-mêmes, auxquelles il ne sait que répondre. Je crois qu’il est très payant pour Stephen Harper de paraître bien fervent; je n’ai pas l’impression qu’il le soit. Vous vous direz peut-être que mon impression n’a plus de valeur que de prétendre avoir un don pour reconnaître l’orientation sexuelle d’une personne mais il y a décidément quelque chose qui ne «fit» pas. Quoi qu’il en soit, les politiques du parti Conservateur sont, selon moi, toutes sauf chrétiennes. Elles ne mettent de l’avant, ni l’amour, ni le pardon, ni la liberté.

    En tout cas…Bonne journée!

    PS. Hitler n’était décidément pas un «bon chrétien» et ne souhaitait pas l’être. Mais il est vrai que nous n’avons pas à être fier du rôle joué par plusieurs chrétiens dans le merdier que fut la 2e guerre mondiale.

  • 1 mars 2013 · 13h29 Michel Lacroix

    Cher Daniel Baril,je viens tout juste de lire votre article !Je ne comprend pas comment un intellectuel comme vous peut affirmer que les Chrétiens sont des crétins.Je suis Chrétien et intelligent.Vous devez des excuses a tous les Chrétiens !Apportez moi des arguments solides si vous voulez que je vous crois a propos d’Hitler et de l’inquisition que vous décrivez comme de bons chrétiens! Oui je sais que des Chrétiens ont faits des choses absurdes dans le passé tel l’inquisition !D’autres ont beaucoup aidés l’humanité.Et si il y a eu de bons Athées,d’autres ont été de véritables tyrans comme certains dans le temps de l’U.R.S.S.Dans nos médias aseptisés,ont entend pas souvent parler de l’extrêmisme Athée!

    Cela va vous surprendre,mais pour un Chrétien que je suis,je ne suis pas très pro-Harper et j’avoue que je ne sais pas trop si c’est une bonne chose ce bureau de la liberté de religions.Mais je me pose quand même cette question,a quand un bureau pour la liberté de vivre des foetus humains?Et surtout,il ne faut pas oublier que les foetus filles se font plus avorter que les foetus garçons.Quand est-ce que les féministes vont réagir a ça?L’homme est en train de dominer sur les femmes par le poids du nombre.

    • 1 mars 2013 · 14h34 Daniel Baril

      Il faudrait demander des excuses à tous les dictionnaires français, mon cher. Ouvrez n’importe lequel au mot crétin et vous verrez.
      Quant à Hitler, il était athée. Mais il n’était pas seul dans son opération génocidaire. Dans sa premie`re forme, le nazisme se réclamait du « christianisme positif« . Les nazis se sont lancés dans leur opération de nettoyage ethnique en s’aidant de l’accusation de déicide portée contre les juifs par les chrétiens. Le Mein Kampf est rempli de références bibliques.
      Sans parler du concordat entre le Vatican et l’Allemagne nazie en 1933 et de l’évêque autrichien Alois Hudal qui a facilité la fuite de plusieurs criminels nazis vers l’Amérique du Sud.

  • 2 mars 2013 · 00h38 Michel Lacroix

    Je me fous de ce que les dictionnaires disent,l’article que vous avez écrit fait un amalgame entre crétins et Chrétiens.Quels sont vos arguments pour traiter les Chrétiens de crétins?C’est facile de se cacher dérière les dictionnaires comme vous le faites.Vous ne dites pas par contre que le mot Chrétien vient du mot Christ!Je connais pleins de Chrétiens intelligents,avec un esprit intellectuel aussi bien que spirituel!Si vous pensez convaincre les Chrétiens avec de pareils écrits,je vous conseille de ne pas faire de la politique,vous ne convaincrez personne en dénigrant ainsi.

    Deuxièmement,oui j’avoue que l’Église Catholique a fait des erreurs dans le passé mais,l’Église Catholique que j’aime c’est celle de Vatican 2.

    Je vous demande encore des excuses.Moi je n’attaque pas les Athées.J’aime autant les Athées que les Chrétiens.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Daniel Baril
    Anthropologue de formation (M. Sc. anthropologie biologique) et militant laïque de longue date (Mouvement laïque québécois, Intellectuels pour la laïcité, Association humaniste du Québec), Daniel Baril commente dans ce blogue les évènements en lien avec la laïcité et la religion sous l'angle du rationalisme et de la théorie de l'évolution. Il a été pendant 23 ans journaliste à l'hebdomadaire Forum de l'Université de Montréal

S’abonner au blogue

Catégories