Pour plusieurs, elle est notre Tchekhov, celle qui parvient comme aucun autre sous nos latitudes à cerner la vérité intime des êtres, les liens secrets entre la petite histoire et la grande. Voici le nouveau Alice Munro, qui fait suite en français au très applaudi Fugitives, paru en 2008. Après un texte de nature généalogique – un peu aride mais sans doute nécessaire pour planter le décor -, la grande dame de la nouvelle canadienne-anglaise brosse une série de personnages, ses ancêtres, qui ont pour berceau la rude vallée de l’Ettrick, en Écosse. Tensions familiales, désirs inavouables, rêves d’Amérique et de succès, voilà décodée la trame de ces vies migrantes. Un travail de virtuose, l’émotion en plus. Traduit par Jacqueline Huet et Jean-Pierre Carasso. Éd. du Boréal, 2009, 352 p.

Du côté de Castle Rock Critique par Voir - . Cote: 4

Du côté de Castle Rock
Auteur : Alice Munro

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →