Chanson française

Auteur
Sophie Létourneau

+ Sur la fiche →

«Chanson française n’est pas un roman: c’est une chanson d’amour comme on l’entend chez Barbara et Françoise Hardy», avance le communiqué accompagnant ce deuxième livre signé Sophie Létourneau. Chanson française, c’est une chanson d’amour comme on l’entend chez Ingrid St-Pierre, pourrait-on ajouter s’il fallait mettre le doigt sur une référence plus locale et plus contemporaine: même regard pudique et éternellement émerveillé sur l’aurore d’une passion dévorante, même mélancolie duveteuse mêlée d’ingénuité, même manière de faire pétiller un sujet vieux comme le monde.

La jeune professeure au primaire Béatrice Chevreau, une Québécoise, tombera donc pour un ingénieur français. C’est l’histoire toute simple de ce Chanson française, émaillé de doux couplets sur l’amour qui embrase et de refrains désenchantés sur l’anamour que Béa cueillera dans les bras d’un autre afin de se consoler d’un amour qui l’a démolie (vous suivez?). Une histoire qui, sans nier l’époque à laquelle elle appartient, s’abreuve à ce genre de romantisme livresque qui traverse les comédies de Richard Linklater.

Bien qu’il tranche avec le formalisme ou, du moins, le regard oblique sur l’art du roman que portent habituellement les parutions issues de l’atelier du Quartanier, Chanson française révèle une écrivaine au style pénétrant, capable de croquer en une phrase toutes les intentions que contiennent le regard séducteur d’un amant ou le geste attendri d’une amoureuse. Un beau petit roman doucement suranné, qui prouve que les cyniques n’ont pas le monopole de l’intelligence, à lire en sifflant l’apéro. Le Quartanier, 2013, 192 p. 

Chanson française Critique par Voir - . Cote: 3.5

Chanson française
Auteur : Sophie Létourneau

Partagez cette page

+ SUR LE MÊME SUJET : 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Blogues des partenaires

+ Blogues →