Manifestation du 22 mars: Vini, vedi…

23 mars 2012 9h54 · Mathieu Poirier

J’ai marché avec les étudiants hier.

J’ai vu plein de choses.

J’ai vu…

…des universitaires

…des étudiants en technique d’intégration multimédia qui n’iront probablement pas à l’université

…des jeunes du secondaire, voire même du primaire, qui marchaient avec leurs parents

…des futurs médecins qui trouvent que, la hausse, c’est la gangrène de l’éducation

…des futurs ingénieurs qui clamaient haut et fort que Jean Charest devraient laisser la ré-ingénierie de l’état à d’autres

…des étudiants en philosophie qui paraphrasaient Descartes et Sartre

…des étudiants en danse qui avaient préparé une petite chorégraphie afin de se faire entendre

…Jean-René Dufort (qui semblait passer par là par pur hasard et sur qui une jeune étudiante a collé un carré rouge sans qu’il ne s’en rendre compte)

…des employés de Médecins du Monde qui, brandissant des carrés rouges, encourageaient les étudiants depuis le porche de leur bureau de la rue Sherbrooke

…les employés de Juste pour Rire qui tenaient quant à eux une énorme banderole d’encouragement au coin des rues Sherbooke et Saint-Laurent

…des anglos

…des francos

…des grands-parents qui marchaient pour leurs petits-enfants

…une jeune fille d’environ 8 ans qui tenait une pancarte laissant savoir que, elle aussi, elle aimerait bien aller à l’université

…des jeunes qui manifestaient vraisemblablement pour la première fois et qui semblaient vraiment être interpelés par la cause

…des profs solidaires

…des pompiers arborant le carré rouge

…et un groupe de quelque 200 000 jeunes qui se sont mobilisés pour une cause commune. À l’ère où le fait de partager sur Facebook une vidéo qui dénonce les activités d’un seigneur de guerre constitue l’ultime acte d’indignation et d’engagement, ça m’a rassuré de voir plus de 200 000 personnes se mobiliser. Et à voir les pancartes qu’ils brandissaient, j’ai cru comprendre qu’ils savaient pertinemment pourquoi ils étaient là.

Vini, vidi, donc… pour le reste, il faudra « attendre » que commence le dialogue que souhaite plus ou moins 75% de la population… Mais en attendant, justement, que peuvent faire les étudiants? Avec cette manifestation monstre, est-ce qu’ils pourront se surpasser ou s’il faudra en arriver à une version québécoise de mai 68 dans laquelle les travailleurs débraieront eux aussi devant le refus de dialoguer de la part de Jean Charest, et où les politiciens de l’opposition en feront de même à l’Assemblée nationale?

Partagez cette page

Classé dans :  Société

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

+ Ajouter le vôtre Commentaires 30

  • 23 mars 2012 · 12h24 yves graton

    J’aime bien vos commentaires comme ceux de J.F. Nadeau dans Le Devoir de ce matin.
    J’ai aussi assisté au défilé près de La Catherine et University et j’ai vécu ce que vous avez senti :
    de la noblesse chez nos jeunes.
    Vous citez cette déclaration de Ti-Jules César avec des petites erreurs. Il avait dit ( je le sais, j’étais là !!! )
    Veni, vidi, vici…
    Hier, j’ai pensé à cette autre citation latine :
    Vox populi, vox dei.
    Charet et Beauchamp doivent comprendfre que cette manifestation est la voix du peuple MAIS, ces 2 là me rappellent que – parmi les 7 péchés capitaux-, l’Orgueuil demeure le no 1 ( moi qui ai toujours pensé que c’était l’IMPURETÉ…)
    Ils devront, comme le roi Clovis, plier l’échine…

  • 23 mars 2012 · 13h08 Claude Perrier

    Bien sûr que vous avez vu, Monsieur Poirier.

    Autrement, faudrait être non-voyant.

    Mais que signifie vraiment, au fond du fond des choses, ce que vous avez vu ? Du refus de participer – même un peu plus équitablement – à ce que l’ensemble de la société doit payer bien malgré ses moyens et obligations multiples, bien malgré elle cette société.

    Une société principalement constituée d’une classe moyenne.

    Et puis, tous ces manifestants et manifestantes sont-ils là par conviction qu’une soi-disant injustice leur serait effectivement imposée ? Ou pour bon nombre ne le sont-ils ou ne le sont-elles que pour participer à une «foire» ayant pris des allures de «faisons une fois dans notre vie au moins l’expérience d’un grand rassemblement» ?

    À mon avis, et si impopulaire que cela le sera toujours lorsqu’une augmentation du coût de quoi que ce soit survient, la minime hausse des frais de scolarité qui ferait passer de 13% à 17% la part devant être assumée par les étudiants (après 5 ans), laisse encore et toujours le gros, très gros, fardeau du financement à la société dans son ensemble.

    Sont-ils manipulés, ces étudiants, pour ne pas se rendre compte à ce point de la situation ? Sont-ils assez matures pour comprendre que la société leur accorde beaucoup, à faible coût pour eux? Ne désirent-ils pas que les établissements d’enseignement puissent mieux gréer leurs programmes et tout le reste, ce qui leur profiterait au plus haut point ?

    Ce que vous avez vraiment vu, Monsieur Poirier, et cela sans peut-être le réaliser, c’est de l’inconscience collective. Multipliée par des milliers, certes, mais néanmoins de l’inconscience.

    Si les véritables «payeurs» en avait le loisir, parce que pas en train de bosser à leurs gagne-pain, ces véritables «payeurs» seraient bien plus nombreux et crédibles dans leurs manifestations du ras-le-bol de payer la grosse part des coûts de l’éducation.

    Ce que vous avez vu, Monsieur Poirier, me semble davantage être de l’inconscience, que quoi que ce soit d’autre qui puisse avoir la moindre valeur crédible quant à ce qui aura pu être dénoncé.

    Une opinion certes pas particulièrement rigolote de ma part, je le reconnais amplement. Mais il faut, lorsqu’il le faut, dire les choses sans fard.

    • 23 mars 2012 · 15h50 Annie Lafrenière

      Tous ces jeunes SAVENT pour quoi ils se battent. Ils sont allumés, touchants, profonds, et surtout bien tristes et indignés que toute une société leur pèse sur les épaules. J’y étais, à la manifestation. Il fallait VOIR ce que vous n’avez manifestement pas vu.

    • 26 mars 2012 · 09h40 P. Lagassé

      Piger dans la poche de la classe moyenne et des moins nantis (parce que c’est cela la hausse des frais de scolarité) avant de faire le ménage dans la gestion des universités est le modus operendi des néo-libéraux qui démolissent nos institutions.

      Parce que sérieusement, ajouter l’argent pigée dans la poche des familles tout en laissant les recteurs se voter des augmentations de salaire vertigineuses, de primes de départ, de logement, de déplacement et autres bonus en tous genres, tout en dépensant plus en immobilier (ex: Ilot Voyageur) qu’en recherche et en recherche* qu’en éducation (eh oui! l’éducation n’arrive qu’en 3e place dans les dépenses des universités), tout en laissant l’administration passer de 10% des budgets à 15%, ne va strictement rien donner de plus qu’augmenter le gaspillage.

      *Et la recherche est des moins en moins fondamentale (long terme) et de plus en plus appliquée (court terme) parce que la priorité est d’obtenir le plus rapidement possible des brevets exploitables commercialement. Brevets qu’on abandonne en grande partie aux transnationales.

      Quand le recteur de l’Université Laval de vote une petite augmentation de 100 000$ (100 000 $ de plus sur son salaire) pour venir se plaindre que son université est « sous-financée », on peut se permettre de se demander qui ne fait pas sa « juste part ».

      La hausse des frais de scolarité n’est en fait qu’un encouragement au gaspillage offerte aux recteurs. Comme les diverses augmentation de taxes et tarifs ne sont que des incitations à gaspiller plus offertes aux gestionnaires de ce monde.

  • 23 mars 2012 · 13h49 Manu

    C’est pas encore « vici » pour le moment.

  • 23 mars 2012 · 16h41 yves graton

    le chasseur d’épais,
    je te comprends et une de mes filles me dit :
     » pépé, tu sais que – pour toi- discuter avec Eric Duhaime ou un du groupe de lIEM- c’est comme échanger avec un mur..Laisse tomber.
    Est-ce possible que ton copain @clown X soit membre de l’IEM ou un fan de Duhaime…

    • 23 mars 2012 · 17h01 le chasseur d'épais

      salut yves.

      non je crois pas. je crois que claude est fan de lui-même avant tout.

      j’essaie de comprendre ce qui pousse des gens comme claude à soutenir des mesures et des gouvernements qui travaillent clairement contre leurs intérêts. étrange syndrome.

      je ne progresse pas très rapidement parce que claude ne déroge que très rarement de la ligne du parti. il est bien dressé.

  • 23 mars 2012 · 18h26 Martin Rioux

    Moi tous ce que j’ai vu hier est une gang de québecois qui ne se rappelle pas de leur histoire. 200000 Québecois et québecoise on été manifesté hier. Mais ou était tous ce beua monde là quand Mme Marois à fait la même chose il y a 15 ans. Aujourd’hui elle se montre la face et personne se fache contre elle, il y a même du monde qui on pris des photos avec elle. Mais pourtant, si les étudiants sont dans la merde en ce moment, C’est de sa faute. C’est madame marois qui a mis le système de l’éducation dans l’état qu’il est en ce moment. Monsieur Charest fait de sont mieux pour pouvoir reparer les dégats.

    Personellement, je n’ais jamais été un grand fan de Jean Charest. Le fait est qu’il n’a pas vraiment fais beaucoup de choses pour le québec mais c’est le décisions de tous les québecois et québecoise de l’élire comme premier ministre donc même si je n’ais pas voté pour lui, je dois respecter ces décisions. Le fait est, Les étudiants ont eu plusieurs chance de trouver une solutions avec le gouvernement, ils ont pris la décisions de ne pas y aller. Donc qu’ils vivent avec les décisions qu’ils ont pris et qu’ils arrête de chialer.

    Et pour tous ceux qu’ils les support, je dois dire que vous avez la mémoire bien courte parce que si vous aviez faite votre part il y a 15 ans et supporté les étudiants de la même manière que vous le faites aujourd’hui, on ne serait pas dans la merde comme on est aujourd’hui. Le slogan du québec viens de changer, il est maintenant devenu, Je me souviens de rien.

    • 23 mars 2012 · 21h45 le chasseur d'épais

      « Monsieur Charest fait de sont mieux »

      ah ça, personne en doute, mon martin! pour qui, fait-il de son mieux, d’après toi? es-tu familier avec la série d’article « Le modus operandi des spoliateurs », de richard le hir?

    • 23 mars 2012 · 22h35 Roger

      Moi je m’en souvient de Marois, ne vous inquiétez pas et les étudiants se souviendront des promesses qu’elle a fait récemment, mieux vaut pour elle de les respecter si elle est élue…
      De dire que c’est sa faute si les étudiants sont dans la merde est un peu exagéré par contre, je crois qu’avec un mandat de 10 ans Mr. Charest pourrait accepter SA part de responsabilité.

      Je suis curieux, de quoi vous parlez: « Les étudiants ont eu plusieurs chance de trouver une solutions, ils ont pris la décisions de ne pas y aller. »?

      Pour le reste, les jeunes présents à la manifestation m’ont rendu fier, pour la première fois de ma vie j’étais fier d’être québécois, pour la première fois de ma vie j’ai vu mon peuple se tenir debout et s’entraider. J’ai vu un peuple instruit, intelligent, cultivé, humain, inventif, rationnel, organisé qui dit non aux injustices. Tant qu’à moi, ça me suffit pour leur accorder la gratuité scolaire, j’ai plus d’espoir en eux qu’en nos prisons, f-35, plans nord, colisé, entrepreneurs mafieux.

  • 23 mars 2012 · 21h57 yves graton

    une des raisons importantes pour poursuivre des études c’est d,apprendre à s’exprimer dans sa langue de façon correcte.
    Une autre raison importante c’est d’apprendre à respecter l’autre…
    il semblerait que personne ne possède la vérité.
    J’aimais bien l’approche de mes profs jésuites qui répondaient à une question par une question…
    By the way, monsieur Rioux, vous posez la question :
    ‘ Où était tous ce beua monde là…il y a 15 ans ? » (sic)
    Je pense que – pour la majorité, ils étaient aux seins de leuirs mères.
    Et moi ?
    Je n’ose pas vous le dire….

  • 23 mars 2012 · 22h03 yves graton

    En parlant de mme Marois, ministre de l’Education, faisons un bref retour en arrière.
    Après le dépôt du Rapport Parent, on créa le Ministère de l’Education en 1964 pour remplacer Le Département de l’Instruction publique.
    De 1964 à aujourdhui- une période de 48 ans- nous avons eu 24 différents ministres de l’Education dont 14 étaient du PLQ, 8 du PQ et 2 de L’U.N.

    Un nouveau ministre à tous les 2 ans…

  • 24 mars 2012 · 01h03 julie graton

    J’aimerais bien voir ça, une manifestation du « ras-le-bol des immatures » avec ces gens soit disant plus conscients, plus nombreux et plus crédibles…
    Je bossais à mon gagne-pain le jour de la manifestation (et je fais partie de la classe très moyenne), un carré rouge à ma veste, car, à mes yeux, contribuer à l’accès à une éducation supérieure pour tous, c’est contribuer à la force et à la richesse d’un peuple.
    Contribuer au financement des écoles privées, des garderies privées, du plan nord, de la collusion et j’en passe, ce n’est même plus de la contribution, c’est une tendance à dépouiller une société… Chez les « gangs », on appelle ça du « taxage »…

    • 24 mars 2012 · 23h30 julie graton

      Je viens de réaliser qu’il y a une petite case « réponse » (je fais partie de ceux qui préfèrent encore l’encre et la texture du papier, en suis donc encore à apprivoiser cette petite bête branchée)… or, cet écrit était en réponse à Monsieur Perrier.

  • 24 mars 2012 · 07h35 Martin Rioux

    Le point est simple, Jean charest est le premier ministre du Québec. Qui l’a élu aux dernière élections provincial, le peuple québecois donc ma question est pourquoi avons nous décider en tant que peuple Québecois de le réélire si on était désatisfait de son travail pendant son dernier mandat?

    C’est ce que je regret le plus du peuple Québecois, quand on n’aime pas ce qui ce passe, on n’aime mieux chialer et manisfesté que de faire des gestes congrait comme voté pour quelqu’un d’autres que M. Charest. Si 100% de la population aurait été voté au dernière élection M. Charest n’aurait jamais été réélu car il y a plus de la motié de la population Québecoise qui n’Aime pas ce qu’il fait en ce moment.

    Mais la choses qui me fâche le plus dans toute cette affaires c’est que le peuples Québecois n’A pas l’aire de comprendre comment on est chanceux d’avoir la gratuité scolaire au Québec. Le canada est le seul pays au monde qui bénifit de ce luxe et on chiale parce que on veux que les étudiants payes un peu plus pour pouvoir profiter de ce luxe. Come on, si vos enfants habitrait n’importe quel autres pays vous ne manisfesterais pas et vous auriez payer la facture de toute façon.

    Une dernière choses, Je trouve que la raison donnée par les étudiants pour le boycotte de la scéance de discussion assez faible. Ils ont décider de boycotter la scéance par qu’il n’avait pas le droit de vote, encore là, il avait le droit de vote aux dernière élections et la majorité on décider de boycotté les élections aussi donc qu’il soit pas surpris que je ne l’ais prend pas au sérieux avec cette argument.

    Le fait est que oui, je suis content de voir que les étudiants est un idée même si je vois que plusieurs personnes les appuis pour les mauvaise raisons. MAis encore là, la population à décider d’élir M.Charest donc arrêter de chialer et vivez avec les conséquences de vos gestes comme tout les adultes sont suposés faire.

    • 24 mars 2012 · 08h55 le chasseur d'épais

      « Le canada est le seul pays au monde qui bénifit de ce luxe… »

      tiens une autre fausseté!

      « …plusieurs personnes les appuis pour les mauvaise raisons. »

      il y aurait donc de bonnes raisons d’appuyer les étudiants, selon toi? quelles sont-elles?

      « La population à décider d’élir M.Charest donc arrêter de chialer et vivez avec les conséquences de vos gestes comme tout les adultes sont suposés faire. »

      d’accord, on a voté pour lui, mais à partir du moment ou on se rend compte qu’il nous a menti pour se faire élire, pourquoi ne pas lui démontrer que l’on est pas dupe?

      on dirait que pour toi, dans l’espace civique, la servilité doit primer sur la dignité. tu es triste.

    • 30 mars 2012 · 01h47 laurie

      On peut voir au nombre de fautes d’orthographe que vous auriez probablement bénéficié à profiter plus longtemps de notre, supposément, éducation « gratuite ». De plus, on ne parle pas ici du Canada, mais du Québec. Le reste du Canada préférant s’armer jusqu’aux dents plutôt que d’éduquer sa population.

      Vous dîtes que nous sommes les seuls à profiter de ce système, et vous êtes mal informé. Cuba, pour n’en nommé qu’un seul, même en tant que dictature, offre l’université gratuite à ses citoyens.

      Au Guatemala, l’école publique est gratuite, le Chili vise les mêmes changements d’ici quelques années. Au Danemark, les étudiants sont payés 3800 euros par années pour être présents sur les bancs universitaires et peuvent en plus demander des prêts à taux préférentiels.

      « L’accessibilité des études supérieures reste la priorité absolue du gouvernement de Colombie- Britannique, qui a donc adopté à cette fin un certain nombre de stratégies fondamentales. Ainsi, les droits de scolarité sont gelés pour la cinquième année consécutive; une éducation de base est offerte GRATUITEMENT aux adultes dans le réseau des écoles publiques et des établissements postsecondaires; près de 21 000 places supplémentaires ont été créées depuis 1995-1996; trois nouvelles universités ont ouvert leurs portes depuis dix ans; le financement des programmes d’aides aux étudiantes et étudiants a plus que doublé depuis 1992; cinq collèges universitaires ont vu le jour afin d’améliorer l’accessibilité des programmes de premier cycle en région; le financement de base a été augmenté en 2000-2001 en vue de la construction et de la modernisation d’établissements postsecondaires dans la province »(1).

      Pourquoi irions-nous à contre-courant de ces sages décisions ? Pourquoi le gouvernement tente-t-il de nous faire avaler que l’éducation est une marchandise et que plus elle coûte cher, mieux elle vous servira ? L’éducation n’est PAS et ne doit pas devenir un produit de LUXE. Un beau diplôme plaqué or à mettre sur le mur comme un trophée gagné au prix d’un effort économique herculéen.

      Retournez étudier vos homonymes, retournez aux études de base pour apprendre que  » les SI n’aiment pas les RAIS « , et venez nous écrire combien, pour un adulte, il en coûte de simplement avoir accès à des cours d’appoint.

      (1)http://www.cmec.ca/Publications/Lists/Publications/Attachments/36/14CCEM.countryreport.fr.pdf

  • 24 mars 2012 · 10h21 yves graton

    Vous n’aimez pas la gang de Harper ?
    vos yeules.les boys !
    La majorité a voté Harper..suis la parade, man !

  • 24 mars 2012 · 16h33 Martin Rioux

    M. Chasseur d’épais. Premièrement, pour quelqu’un qui aime décendre les autres, je trouve que tu es vraiment peureux. Si tu serais quelqu’un qui n’a pas peur de ses opinions tu utiliserais ton vrai nom au lieux de te cachés derrière un surnom. Comment puis-je prendre tes opinions aux sérieux quand tu es te cache dérrière un surnom.

    Deuxièmement, Moi j’ai été voté au derniere élection, je n’ais pas voté pour Charest parce que je savais que ce qu’il disait était de la merde. 45% de la population ont été voté donc la majorité était des personnes de 50 ans et plus. Dans mon groupe d’âge qui est les 25-35 ans, on était un peut moins que la moitiés qui on votés. Si tu as fait tes math, cela veut dire qu’il y a 55% de la population québecoise qui était trop occupée cette journée là pour aller voté et envoyer un message à M. Charest, que la population Québecoise était tanné de se faire mentir en plein face.

    LA seul façon efficace de faire réagir un politicien est de l’attaqué ou cela fait mal et c’est dans le porte feuille, Ce qui veut dire que plus qu’il y a de monde qui va voté, moi il peut faire à sa tête car il a besoin des votes pour pouvoir recevoir l’argent des gros compagnie qui paye sa campagne. Si un politicien sait que le groupe démographique n’est pas important parce que la majorité n’irons même pas voté au élections, pourquoi plier à leur demande. Il peut faire se qu’il veut car à un moment ou un autres, les médias vont arrêtés de couvrir l’évenement, les manisfesteurs ne passeront plus à la télé et dans les journaux (papier et électroniques) et le monde vont penser que la dilème à été réglée. Ce scénario à toujours été le même et va toujours rester le même. Vous avez beaux avoir 200000 personnes qui appui la cause, Sa ne change rien car un moment donnée quelques chose de plus important va arrivée et les médias vont arrêtés de parler de vous et le monde va oublier votres cause comme c’est arrivée plusieurs fois dans le passer.

    Donc pour finir, que vous avez les meilleurs intentions du monde en ce moment avec cette manisfestions, C’est vraiment tous ce que sait, des bonnes intentions, parce que la minorité silencieuse ne vont pas plus loin que ce qui est couvert dans les médias et en ce moment. Depuis que M Charest est premier ministres il y eu plusieurs manisfestations de tous les groupes de la populations( étudiants, employés de la santé et bien d’autres) et personnes n’a réussi à avoir ce qu’ils veulent. Malheureusement c’est dans cette réalité de la société qu’on vis, la seul manière de pouvoir faire agir le gouvernement est d’y envoyer un message claire et précis en ayant un taux de participation aux élection de 85% et plus. Si la population québecoise aurait le « guts » de faire cela, les choses bougerait vraiment plus aux gouvernement.

    • 24 mars 2012 · 17h03 le chasseur d'épais

      « …pour quelqu’un qui aime décendre les autres,… »

      j’aime pas descendre « les autres ». juste les épais.

      « Comment puis-je prendre tes opinions aux sérieux quand tu es te cache dérrière un surnom. »

      la réponse à cette question est en toi, martin rioux.

      pour le reste je suis d’accord avec toi. les jeunes devraient voter.

      ce que tu dois comprendre c’est que là n’est pas la question.

      tu remets en cause le droit de manifester, c’est là que je débarque.

  • 24 mars 2012 · 18h25 Martin Rioux

    Vous avez le droit de manisfesté quand et ou bon vous semble, je n’ais rien contre cela. Mais le réalité des choses est que dans la société dans la quelle on vie présentement, manisfesté est une perte de temps. Moi j’ai toujours été pour posé des gestes concrets quand j’ai un problème. Je soutiens les étudiants dans leur démarche, mais la choses que je ne pas soutenir est de voir du monde perdre leur temps quand ils y avaient de meilleurs moyens pour évité que la situation s’agrave.

    Malheureusement, vous pouvez être 200000 personnes ou plus le fait est que dans la société actuel, la seul manière qu’une manifestation peut marché est si vous avez 100% de la population dérrière votre cause avec avec les médias qu’on a aujourd’hui, cela n’Arrivera jamais.

    Donc si vous voulez manisfester, vous avez le droit, personnes ne vous arrêtes, mais cela va faire comme tous les autres manisfestations, après 2 à 3 semaines, votre cause ne sera plus importante et les médias vont passer à d’autres choses ce qui veux dire que le peuples québecois va oublier votre cause et tous les efforts vont être pour rien.

    • 24 mars 2012 · 18h48 le chasseur d'épais

      « Mais le réalité des choses est que dans la société dans la quelle on vie présentement, manisfesté est une perte de temps. »

      eh ben… c’est drôle j’étais resté sur l’impression qu’en 2005 charè avait reculé.

  • 24 mars 2012 · 18h32 yves graton

    … et – comme disait mon grand-père à ma Mémé après quelques échanges inutiles :
    « ben oui, ma vieille…, et le lendemain y va pleuvoir… »

  • 25 mars 2012 · 16h38 le chasseur de vérité

    Le gros problèmes avec les manisfestations en générale est que même si le groupe qui manisfeste réussi à gagné, c’est seulement une victoire vide car le vrai victorieux dans tous cela, ce n’est pas les manisfestant, c’est le gouvernement. Car simplement dit, oui le gouvernement va cèdé aux pressions des manisfestants, mais il va quand même trouvé un moyen d’aller chercher l’argent à quelques par d’Autres ce qui veux dire que d’une manière au d’une autres, les contribuables vont payée la note pareil. Les étudiants qui pensait avoir gagné vont payé d’une autres manières.

    La socièté Québecoise, C’est de même quelle marche depuis au moins les années 80′s et elle changera pas de si tôt.

    • 26 mars 2012 · 09h51 le chasseur d'épais

      @rioux

      ah tiens, donc, ton discours évolue, c’est bon!

      tantôt c’était:

      « manisfesté est une perte de temps. »

      et maintenant c’est:

      « oui le gouvernement va cèdé aux pressions. »

      ton nouvel argument c’est que s’il n’augmente pas les frais de scolarité, le gouvernement va aller piger ailleurs, donc ça revient au même pour l’épais de contribuable.

      à cela je réponds ceci: que le prochain groupe que le gouvernement essaie de fourrer descende dans la rue comme les étudiants le font. la manifestation n’est pas un droit exclusif aux étudiants, tu sais.

  • 26 mars 2012 · 13h10 Martin Rioux

    @ le chasseur d’épais

    D’ou tiens tu que j’ai changer mon discours. J’ai jamais changer mon discours, je crois encore que les manisfestations sont une perte de temps.

    Mais je dois dire que je suis content de voir quelqu’un d’autre dire les vrais affaires sur ce sujet au lieux de défendre répéter le même discours toujours.

    Donc avant d’accuser quelqu’un d’Avoir changer de discours, soit certains que tu as la bonne personne.

    • 28 mars 2012 · 12h32 le calinours bienveillant

      « je dois dire que je suis content de voir quelqu’un d’autre dire les vrais affaires »

      de qui tu parles, au juste?

      au cas ou ce quelqu’un d’autre serait le chasseur de vérité, je te signale que l’on voit bien que c’est le membre martin rioux, toi en l’occurence, qui a publié ce commentaire complaisant à ton endroit.

      la main dans le sac, comme on dit. ou bien les culottes à terre. à toi de choisir.

  • 28 mars 2012 · 17h01 Martin Rioux

    Bravo Calinours

    tu as vu à travers mon petit jeu. je te felicite. J’ai fait cette petite expérience pour deux raisons. La première étant pour démontrer comment c’était facile de donner son opinion en se cachant dérrière un faux nom et Deuxièmement parce que je commence à être tanner de tous ce négativiste des personnes qui défendre les étudiants et de ceux qui sont contre. Donc je me suis amuser un peux avec toi Calinours ou peut-être aisent chasseur d’épais, je ne le sais pas et je m’en fous complètement.

    Donc pour finir, bravo encore. Moi j’ai m’a position sur ce sujet, je ne vais pas continuer à défendre mon point car je ne voie pus l’intérait de le défendre et je vais passer à d’autres choses de plus important que d’essayer de discuter avec les pro étudiants.

    • 28 mars 2012 · 18h16 le calinours bienveillant

      je comprends pas ta deuxième raison. laisse-moi résumer:

      tu t’es inventé un deuxième bonhomme pour appuyer ton bonhomme principal parce que tu es « tanné de tous ce négativiste des personnes qui défendre les étudiants… »

      je vois pas le lien entre inventer des appuis virtuels et le « négativiste ». peux-tu m’expliquer ça stp?

      de plus, je ne vois pas ce qu’il y a de négatif à militer pour l’accessibilité aux études supérieures.

      enfin, c’est la première fois que je tombe sur quelqu’un qui ne voit pas l’intérêt à défendre son point de vue. c’est quand même spécial.

  • 29 mars 2012 · 10h02 Martin Rioux

    Pourquoi continuer à defendre mon point de vu si a chaque que j’écris quelques chose je me fait insulter par des membres qui on même pas le guts d’utiliser leur vrai nom pour soutenir leur point vu. Donc, c’est pour cela que j’ai décider de ne pu défendre mon point vu.

    En conclusion, j’ai vu un video sur Youtube qui explique mon point de vue bien mieux que je pourrais le faire.

    Voici le liens si vous êtes interessés à voir leur côté de la médaille dans la situation:
    http://www.youtube.com/watch?v=t5KCuYmgfBA&list=UUh6aTwE8VczwBYkXmprvEAQ&index=3&feature=plcp

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Mathieu Poirier
    Quand j'étais petit, j'aurais aimé jouer du piano comme Glenn Gould, pratiquer des arts martiaux comme Donnie Yen, être créatif comme Jules Verne et être aussi bon cuisinier que ta mère. Hélas, il y a eu le Nintendo, "L'Enfant génial" avec Fred Savage, les Gifs animés, "Lain", "Scott Pilgrim" et la blogosphère. Résultat: je ne suis bon qu'avec les pitons.

S’abonner au blogue

Catégories