Les compteurs intelligents, c’est l’amiante de demain!

12 octobre 2012 11h11 · Mohamed Lotfi


La Régie de l’énergie a donné le feu vert au projet de Lecture à distance (LAD), qui vise à terme le remplacement de 3,7 millions de compteurs d’électricité dits intelligents au Québec.

« Le scandale de l’amiante c’est de la petite bière à côté de ce qui nous attend demain avec les compteurs intelligents », m’a confié un spécialiste des ondes électromagnétiques.

Mais c’est quand demain?  Dans 5, 10, 20 ans..? Combien de victimes faudra t-il compter avant de crier au scandale ?

Avant l’installation de 3,7 millions de compteurs, les électro-sensibles se comptent déjà par centaines au Québec à cause d’autres sources d’ondes électro-magnétiques (cellulaires, Wi-Fi, lignes de tention.. etc).   Imaginez avec l’invasion des compteurs..!  En attendant une prise de conscience réelle et collective du danger qu’entraine l’installation des compteurs, les électro-sensibles souffrent dans l’indifférence totale.  On les prends pour des illuminés.

On n’arrête pas le progrès, je veux bien! Mais certains progrès sont des imbécilités dont nous sommes collectivement responsables.

Derrière l’histoire des compteurs intelligents, il y a une histoire de collusion, infiniment plus désastreuse que celle qui fait l’objet d’une commission actuellement.  Une collusion qui implique des industries, des scientifiques et Hydro-Québec.   Si l’État ne dit pas mot, il consent.

Il paraît que La Régie de l’énergie donne toutefois la possibilité aux consommateurs d’opter pour un compteur n’émettant pas de radiofréquences.  Dans ce cas, il faudrait payer 137 $ pour l’équipement et des frais mensuels de 17 $ pour les relevés.

Autrement dit, vous les électro-sensibles, vous allez payer pour rester hors d’ondes nuisibles à votre santé.

Reste à déterminer maintenant combien y a t-il d’élecro-sensibles au Québec qui s’ignorent..?

——————–

PS. Les personnes qui pensent être incommodées ( migraine, étourdissement, nausée, acouphène, perte de concentration, palpitations cardiaque ) depuis qu’un compteur émetteur de Radio-fréquences ( de type Itron  Landis-Gyr ) est présent dans leur environnement peuvent s’informer en écrivant à  refusonscompteurs@gmail.com

Partagez cette page

Classé dans :  Art de vivre, politique, science, Société
+ sur le même sujet :  ,

L'opinion émise dans ce billet n'engage que son auteur et ne représente pas nécessairement celle du journal Voir.

À lire aussi

+ Ajouter le vôtre Commentaires 7

  • 12 octobre 2012 · 12h28 LouiseCaron

    Je suis une spécialiste en électronique télécommunication. Je doute que votre supposé spécialiste ait les compétences pour se prononcer sur la dangeurosité descompteurs intelligents. On assiste encore à une chasse aux sorcières des technologies que les gens connaissent peu et donc qui font peur. Dans la même vague que les micro-ondes, les vaccins
    La puissance (non-continue) est de 0.45 watt, un cellulaire est de.2 watt et evidemment plus on est éloigné du compteur plus la puissance qui nous atteint est faible.
    Je ne connais pas personne qui passe sa journée collé collé sur son compteur !
    Avez vous le wifi chez vous ? Des telecommandes de télé ? De porte de garage ? Des telephones de maison sans fils ? Si oui sauvez vous sur une ile deserte immediatement ! Et encore vous pourriez y être attaqués par les rayons UV ! Soyons vigilants, mais surtout soyons BIEN INFORMÉS
    .

  • 12 octobre 2012 · 13h41 Mohamed Lotfi

    Le spécialiste a sûrement plus de compétence que vous. Il passe ses journées à évaluer la présence des des ondes électromagnétiques dans les maisons. Souvent les compteurs sont placés à proximité des personnes, à 20 cm.. Allez-y faire un tour dans certains dépanneurs et d’autres milieux de travail pour observer la proximité entre les compteurs et les gens. Vous serez étonnée. Vous parlez d’information. J’en conviens que beaucoup de gens ignorent totalement l’impact des ondes sur leur santé. Quand les témoignages des électro-sensibles se feront plus nombreux, comme cela est déjà arrivé avec les conséquences de l’amiante, on verra quel discours les scientifiques vont nous servir!

  • 12 octobre 2012 · 14h13 Marie-Michelle Poisson

    Bonjour Mme Caron,

    Selon la notice du fabricant, pour être conforme aux limites d’expositions aux radiofréquences pour la population générale exposée de manière non-contrôlée, l’antenne contenue dans le compteur doit être installé de manière à offrir une distance de séparation d’au moins 20 cm de tout personne et ne doit pas être située au même endroit ni fonctionner en même temps que n’importe quelle autre antenne ou transmetteur.

    Vous devez donc être particulièrement vigilants si le compteur est directement accessible, si vous avez plusieurs compteurs regroupés et si les compteurs sont en présence d’autres appareils émetteurs tels les Wi-Fi, téléphones sans fil ou consoles de jeux en raison de l’effet de cumul des émissions combinées de tous ces appareils dans un même lieu ( ce qu’on appelle l’électrosmog ambiant). Dans tous ces cas les compteurs pourraient ne plus se conformer aux normes sécuritaires. Hydro-Québec n’effectue aucun contrôle lors de l’installation pour que ces normes soient respectées.

    Les fiches techniques des compteurs émetteurs de micro-ondes peuvent être consultées.

    Itron (1ére génération, 800 000 installés partout au Québec depuis environs 10 ans permettant la lecture à distance de la rue) http://villerayrefuse.files.wordpress.com/2012/02/3-itron-centron-c1sr-compteur-rf-exposure2.pdf

    Focus Landis-Gyr ( 2éme génération, 20 000 compteurs situés dans les projets pilotes de Villeray, Boucherville et Magog) http://villerayrefuse.files.wordpress.com/2012/02/1-gridstream-huntsu864-module-rf-du-compteur-landisgyr-rf-exposure.pdf

    Si vous consultez cet album photo ( http://lavalrefuse.wordpress.com/pollution-electromagnetique/ ), vous constaterez rapidement que, par définition, tous les compteurs libres d’accès, intérieurs et extérieurs, sont en infraction de la mise en garde de distance minimale de 20 cm. Les seuls compteurs qui pourraient être considérés conformes seraient ceux situés dans une chambre de compteurs réservée uniquement à cette fin.

    Certains compteurs sont effectivement situés très près des personnes. À preuve cet extrait d’un témoignage qui nous est parvenu hier : « Il y a environ 1 mois, un technicien d’hydro québec est venu changer le compteur électrique de mes voisins du haut, ce compteur ( de type Itron) se trouve dans mon sous-sol, dans mon atelier de travail. Je suis travailleuse autonome et je dois passer 8 heures par jour à moins de 2 pieds devant le compteur, n’ayant qu’un petite planche de bois entre ma face et le compteur. Lorsque que le projet sera généralisé, j’aurai 2 compteurs côte-à-côte devant moi, un à 2 pied et l’autre à 1 pied de mon visage. Je n’ai pas l’espace nécessaire pour déplacer mon atelier ailleurs dans la maison, il y a t-’il un matériaux qui peut couper les onde afin de préservé ma santé? » (…) « Or, depuis environ 3 semaines, j’ai des problèmes de santé récurrentes. Je n’avait pas encore soupçonné les compteurs, mais je cherchais les causes. Normalement, j’ai 1 ou 2 migraines par mois qui coïncide avec ma période féminine, maintenant c’est presque sans arrêt, du matin au soir. Ce n’est pas une grande douleur, mais elle est présente presque tous les jours. De plus, j’ai développé des problèmes digestifs, j’ai l’intestin hyperactif moi qui n’y allait qu’au 2 jours avant. J’ai des nausées, des étourdissements, de la fatigue et des pertes de mémoires légères, je cherches mes mots, même pour des mots usuels et simples. Je n’ai pas encore consulté de médecin, je n’ai pas le temps. »

    Des témoignages comme ceux-là, on en reçoit régulièrement. Les personnes qui désirent avoir plus d’information peuvent nous écrire à refusonscompteurs@gmail.com et nous pourrons éventuellement les diriger vers des médecins dignes de confiance et respectueux qui souhaitent documenter ce phénomène inédit.

    Rappelons en terminant que les normes canadiennes établies par santé canada ne prennent en compte que les effets thermiques (chauffants) des micro-ondes et ne prend aucunement en compte les autres effets biologiques tels que ces rapportés par cette personne. Un comité de parlementaires canadien a recommandé que les normes canadiennes soient revues afin de pouvoir tenir compte des effets biologiques non-thermiques des micro-ondes http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?DocId=4834477&Language=F&Mode=1&Parl=40&Ses=3

    Pour finir, j’espère que vous vous montrerez un peu moins arrogante dans vos affirmations car il existe des personnes qui, sans le savoir, « passe sa journée collé collé sur son compteur! » À vous de bien vous informer désormais.

  • 18 octobre 2012 · 16h33 Boisneau

    Bonjour Mr Lotfi. Peut-être serez vous d’accord avec moi si je vous dis qu’il faut faire très attention avant de désigner quelqu’un ou quelque chose à la vindicte populaire ? Il existe sur la santé et les ondes plus de 3500 études. En ce qui concerne cette affection bien réelle qu’est l’électrosensibilité, l’OMS a réalisé plusieurs études expérimentales en double aveugle sur des personnes se disant électrosensibles ou non. Alors que les chercheurs s’attendaient à trouver une relation de cause à effet, c’est l’inverse qui s’est produit. Il n’a pas été établi de lien de causalité (OMS aide-mémoire 296). Bien entendu ça ne suffit pas pour mettre définitivement les ondes hors de cause. L’inexistence ne peut pas se prouver. Par ailleurs l’amiante est dans une situation différente. La dangerosité des ondes n’existe qu’à l’état d’hypothèse alors que les dangers de l’amiante ont été clairement identifiés depuis le début du XXème siècle. Même chose pour l’extraction du charbon qui faisait mourir les mineurs de silicose en toute connaissance de cause, cela était accepté socialement dans le passé et ça ne l’est plus aujourd’hui, fort heureusement.

  • 2 novembre 2012 · 12h11 Normand Murray

    J’ai seulement 3 arguments pour ces fameux compteurs le premier est la provenance des dits compteurs le siège social est situé en Suisse et au Québec une entreprise avait des compteurs similaires à 50% moins cher et créés des emploies au Québec n’était pas dans la logique économique Libéral sauf pour les investisseurs étrangers et j’aimerais bien voir les conditions de vente de cette transaction. Si ses compteurs sont sans danger bien que la haute direction à Hydro Québec en installent dans leurs bureaux car je fait pas mal plus confiance à des études scientifiques sérieuses qu’au oui dire de bureaucrates opiniâtres.

  • 3 novembre 2012 · 09h51 Eric Giroux

    Qui a raison ? Qui a tort ? Dans le doute, abstenons-nous ! Cette technologie n’est pas « nécessaire »… elle servira juste à couper des emplois au final.

  • 4 novembre 2012 · 14h24 Boisneau

    Bonjour Mr Giroux. L’abstention pose problème, il y a aussi le risque de « ne pas faire ». Aurait-on des vaccins si l’on s’était abstenu ? Ne pas faire peut aussi exposer à des risques. Dans le cas présent il faudrait s’abstenir d’utiliser un compteur électrique au motif que les ondes qui sont émises sont soupçonnées d’être dangereuses. Le problème est qu’il n’existe pas de raison de le faire selon l’état des connaissances scientifiques actuelles qui comprend 3500 études. En d’autres termes, peut-on interdire quelque chose sur des soupçons ?

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

À propos RSS

  • Mohamed Lotfi
    Journaliste et réalisateur radio de l'émission Souverains anonymes depuis 1990 avec les détenus de la prison de Bordeaux à Montréal. Dit autrement: Mon métier: Voleur. Ma spécialité: Le temps. Mon outil de travail: Un micro, un crayon mais souvent, c'est par le silence que je réussis le mieux à voler du temps au temps...! http://www.souverains.qc.ca/listdesr.html http://www.souverains.qc.ca

S’abonner au blogue

Catégories