Vous associez peut-être le jazz au style des années 30, avec ces grands orchestres de swing, ces standards provenant de comédies musicales, ces voix intenses d’Ella Fitzgerald ou de Billie Holiday. Atmosphère de joie d’après la Crise, chansons de séduction. Vous n’avez pas tort puisque cette période reste l’âge d’or de toute l’histoire du jazz. En fait, ce dernier n’a jamais connu autant de popularité.

La chanteuse Edith Fay, qui avance comme influences des interprètes plus actuelles comme Dinah Washington (pour son sens du blues et du rock’n'roll) et Betty Carter (pour son aisance à transporter une mélodie), depuis deux ans s’est prise d’intérêt pour cette période des années 30 et 40. Pour des compositeurs comme Cole Porter dont elle fera Love for Sale. Fay travaille dans le contexte du duo, avec Christine Boillat, ou en quintette.

Vous serez étonnés par le sens du rythme d’Edith Fay. Par l’importance accordée aux intonations, par l’aspect personnel du phrasé. Vous ne pourrez résister à l’humour de Ain’t Misbehavin’, de Fats Waller et surtout de Lover, Come Back to Me. Il est étonnant de voir à quel point la chanteuse parvient à créer des versions personnelles de ballades fort connues comme Round Midnight et surtout Don’t Explain, associée à l’ouvre de Billie Holiday. Elle saisit avec beaucoup de sensibilité le sens des mots. On comprend que, pour elle, l’interprétation, l’aspect théâtral sont des aspects majeurs.

Le quintette d’Edith Fay regroupe des musiciens bien connus dans le milieu du jazz à Québec: François Carrier (sax alto), Christine Boillat (piano), Pierre Côté (contrebasse) et Raynald Drouin (batterie). Pour la plupart d’entre eux, habitués à la pratique d’un jazz plus moderne, l’expérience est intéressante. Ils apportent un bon soutien rythmique, mais prennent une part importante à l’improvisation. Envolées de François Carrier dans les ballades, moments de complicité, d’intimité entre Fay à la voix et Pierre Côté à la contrebasse.

Le 1er juillet
A Place d’Youville
Voir calendrier Nuits du Beat Molson Dry

Partagez cette page

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Requis
Requis (ne sera pas publié)
Optionnel

Infolettres